Bienvenue à l'Académie !
 
AccueilPortailFAQAnnexeNos partenairesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Couleuvre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: La Couleuvre   Ven 8 Avr - 18:02

Poème écrit fissa en cours (dix minutes pour chaque partie, je crois). Premier jet qui "me va".
Sur Verlaine et l'absinthe.



La Couleuvre




I


La pluie couleur verlaine
pleure en vers sur la ville
ses flots verts pleuvent
une musique fine

Les fées virevoltent en trombe
entre des encres écorchées
elles s'évadent et voguent
aux caniveaux déchaînés

Ces galères des poètes
rament fort sur la houle
Leurs proues piquent la tête
et enveniment la foule

La pluie couleur verlaine
chante en pleurs sur la ville
ô Citadin, entends-tu ?
La musique fine




II


Les avenues se souviennent
des pas du mongol ivre
la pluie couleur verlaine
aidait ce Vers à vivre

Il titubait longtemps, souvent
cherchant l'Adolescent
piqué par le serpent
en errance près des sons

Les boulevards, aux éclats
riaient du barbu perdu
Leurs rires résonnent encore
quand on attend la rue

on entend, l'âme vagabonde
le Pauvre Lelian sonner
De l'âme verte abonde
La musique des fées






Voilà, comme ça Liam pourra commenter ici. C'est un texte "de rien", comme j'appelle ça ; simple.

Revenir en haut Aller en bas
Zalarzane
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: La Couleuvre   Ven 8 Avr - 18:26

"C'est d'la meyrde !" *Se gratte le menton de l'index en contractant le bas de la mâchoire* "J'y connais rien en poésie !" *Repart.*

Very Happy

- Musicalité du premier paragraphe appréciée.
- L'encre est maudite, l'écharpe avec, et les bouclettes au vent.
- Ode à Paul !

Si ce commentaire paraît obscur, c'est parce qu'en ce moment je le suis un peu aussi.

Revenir en haut Aller en bas
The shadow
Chef correcteur
Chef correcteur
avatar


MessageSujet: Re: La Couleuvre   Sam 9 Avr - 10:03

J'aime ton écriture et ce poème n'y fait pas exception.
Ce que j'apprécie particulièrement c'est l'ambiance "écorchée", d'ailleurs le mot est utilisé.

C'est une couleur le "verlaine" ou tu l'as inventée Suspect


Dans l'immédiat ce qui me gênerait un peu c'est:
Il titubait longtemps, souvent
cherchant l'Adolescent
piqué par le serpent
en errance près des sons


"piqué par le serpent,
en errance près des sons."

J'ai du mal avec le sens comme avec la musicalité de "en errance près des sons".

_________________
Quand je vois Aphrodite, je pense à « hermaphrodite » et du coup j’imagine un escargot.
Revenir en haut Aller en bas
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: La Couleuvre   Sam 9 Avr - 12:13

au Desdi : Merci. La couleur verlaine m'est propre, je crois bien. Je commençais à écrire quand j'ai trouvé cette expression "pluie couleur verlaine". Je ne sais pourquoi elle me plaisait, mais j'y voyais beaucoup de choses. Et si ce poème est surtout centré sur l'absinthe, il est loin de résumer le spectacle de cette pluie poétique.

Tu as souligné ma strophe favorite, je t'en remercie. En fait, je cherche toujours à créer des vers qui peuvent suivre le vers précédent, et en même temps jouer avec le vers suivant. "Piqué par le serpent" peut suivre le vers précédent, mais pour moi il suit surtout le premier vers de la strophe, après la virgule.
Sur le sens, Verlaine cherche les traces de l'Adolescent, soit Rimbaud, bien sûr, après quelques verres d'absinthe - les serpents qui l'ont piqué.
Quant au dernier vers, j'en sais trop rien. Je trouvais qu'il sonnait juste et que ça résumait bien les beuveries de Verlaine. L'errance éthylique non pas sur les sons (boire pour créer), mais tout près (boire pour boire, après la création, non loin).
Revenir en haut Aller en bas
The shadow
Chef correcteur
Chef correcteur
avatar


MessageSujet: Re: La Couleuvre   Sam 9 Avr - 12:46

Mario a écrit:

Tu as souligné ma strophe favorite, je t'en remercie.

Désolé ^^

Mario a écrit:

En fait, je cherche toujours à créer des vers qui peuvent suivre le vers précédent, et en même temps jouer avec le vers suivant. "Piqué par le serpent" peut suivre le vers précédent, mais pour moi il suit surtout le premier vers de la strophe, après la virgule.

C'est impressionnant et très bien pensé. Je suis fan de cet effet, même si j'étais passé à côté. Et du coup ta strophe à la lumière de ces précisions ne me parait plus gênante.
No un jour...


ps:
Ta couleur mériterait d'entrer dans le dictionnaire, en tout cas elle est entrée dans le mien Wink



_________________
Quand je vois Aphrodite, je pense à « hermaphrodite » et du coup j’imagine un escargot.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: La Couleuvre   Sam 9 Avr - 16:53

Je suis partagé entre l'envie de commenter et le devoir de réviser...

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: La Couleuvre   Lun 9 Mai - 21:35

Je tiens toujours mes promesses... 5 ans après.

Citation :
Musicalité du premier paragraphe appréciée.
C'est tout ce que j'ai compris du commentaire de Zalarzizouillette, mais je suis d'accord.


Rien que le titre est choquant.
Je n'ai jamais vu un titre aussi bien adapté à un poème.
Dans "couleuvre" J'entend "couler" comme la pluie et "couleur" comme la couleur Verlaine.
Bref, c'est une couleur qui coule. Quoi de plus imagé pour symboliser ce poème?
("Les montre molles" de Dali, n'ont qu'a bien se tenir. Dans "couleuvre" j'entend volontiers "heures qui coule...")

Le premier paragraphe coule bien lorsqu'on le lit. Avec son allitération en L et les F qui lui répondent, la pluie est bien présente. (flic! flac! flouc!) *fuit*

J'aime bien l'image des fées qui "virevoltent, s'évadent et voguent dans le caniveau"
+1 pour les encres écorchées.


Je n'ai pas le temps de finir. Je continuerai ma critique plus tard.

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: La Couleuvre   Sam 8 Oct - 12:23

Je tiens toujours mes promesses... 10 ans après !


Bon, au niveau du style, je n'ai rien à y redire.

Citation :
Ces galères des poètes
rament fort sur la houle
J'aime beaucoup cette image du bateau en difficulté. (On la retrouve dans certain de mes Textes du genre "le virement d'une âme") Je vois bien une galère plein de poètes qui rament avec leurs plume sous une pluie qui fait de la rue un torrent.

Citation :
La pluie couleur verlaine
chante en pleurs sur la ville
ô Citadin, entends-tu ?
La musique fine
J'aime bien cette image de la pluie qui chante en pleurs.

Citation :
on entend, l'âme vagabonde
le Pauvre Lelian sonner
De l'âme verte abonde
La musique des fées
J'ai eu l'impression de lire un Haïku, ce n'est pas mauvais du tout.

Dans l'ensemble, j'ai apprécié le poème. Voilà, c'est tout !

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Couleuvre   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Couleuvre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La couleuvre verte et jaune (Hierophis viridiflavus).
» Une couleuvre dans la chambre .....
» Couleuvre vipérine
» Premier Orvet (pas couleuvre : Merci Patrice)
» couleuvre vipérine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poètes et écrivains du Monde :: 
Poèmes, Chansons & Slams
 :: Lyrique
-
Sauter vers: