Bienvenue à l'Académie !
 
AccueilPortailFAQAnnexeNos partenairesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Œdipe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Œdipe   Mar 17 Mai - 21:01

Je poste ce poème en pensant que les textes que j'ai postés auparavant en tant que poèmes n'en sont pas, car ils ne suggèrent pas toujours les images, lorsqu'elles sont présentes. Celui-ci, qui se veut être à la charnière de cette compréhension, tend à représenter un sonnet à la française, mais mes alexandrins ne sont pas toujours justes au niveau de la césure. Mon rythme est peut-être un peu anarchique. Je suis un peu maladroit. On peut en conclure que j'ai de la route à faire pour pouvoir faire un sonnet!




Pendant que l’or coule à flot ainsi que les pleurs,
Et que les hurlements s’épuisent puis se meurent,
Le Roi, peu à peu succombant à son destin,
Finit de creuser sa propre tombe à la main.

Au fond du palais, Œdipe apprend sa bévue
Et dans le désespoir, son cœur ne se bat plus.
Au milieu de l’explosion de ses cris morbides,
Il palpe les arcades de ses grands yeux vides.

Sous le Soleil de Colone, il agonise.
L’astre géant, dans ses larmes de pierre, puise
Le sel toujours aride de ses lourds sanglots,

L’âme renversée comme chavire un bateau,
Il titube en aveugle, c’est un mendiant seul
Qui prie le Ciel de le protéger d’un linceul.





J'attends vos critiques avec impatience. Liam Daläa.

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*


Dernière édition par Liam Daläa le Mer 18 Mai - 17:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Artalok

avatar


MessageSujet: Re: Œdipe   Mar 17 Mai - 21:40

Chapiteau, mon pitit Liam! Très bel hommage à Œdipe! (ou à sa triste fin, devrais-je plutôt dire...)

Bon, en relisant une seconde fois ton -magnifique, soit dit en passant, je ne pense pas en faire un jour autant (c'est pas du Verlaine ou du Rimbaud, mais c'est tout de même très beau! ^^ <=la rime vaseuse n'est pas voulue)- poème, je me suis aperçu que tu utilises à la fois les alexandrins dits "classiques" (2 hémistiches de 6 pieds, chaque hemistiche étant une partie bien distincte du vers, de la phrase, si je puis dire, la césure étant souvent marquée par une virgule) et les alexandrins "libres" (c'est en tout cas comme ça que moi, je les appelle), ou la césure ne marque pas forcément la seconde partie de la phrase.

o petit exemple, si je ne suis pas clair: (//=césure)

-Il titube en aveugle // c’est un mendiant seul


-Sous le Soleil de Co // lonne, il agonise.

Voilà. J'avais juste envie de mettre tout ça, ce n'est en aucun cas à prendre comme une critique, bonne ou mauvaise. (désolé si je ne suis pas clair dans ma petite analyse stupide)



Bonne continuation, Liam! Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://mangatown.forumgratuit.org/
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Œdipe   Mar 17 Mai - 21:54

Merci, ton commentaire fait plaisir. Je tenterai, pour mes prochains textes, d'éviter les alexandrins libres, comme tu les appelles. J'ai bien compris ton analyse qui n'est pas stupide du tout!

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Artalok

avatar


MessageSujet: Re: Œdipe   Mar 17 Mai - 22:06

Ah! ça fait plaisir de voir que quelqu'un lit et comprend mes analyses! Smile (d'habitude, personne ne m'écoute... Crying or Very sad ) Et qui plus est, sans les trouver stupides! Shocked Je ne suis donc pas aussi étrange que le prétendent certaines personnes... ça me rassure un peu...
Revenir en haut Aller en bas
http://mangatown.forumgratuit.org/
The shadow
Chef correcteur
Chef correcteur
avatar


MessageSujet: Re: Œdipe   Mar 17 Mai - 22:35

Je suis bluffé Liam tu commences à maîtriser et j'ai beau chercher je ne trouve pas grand chose à redire à ton poème.
Sauf:
Pendant que l’or coule à flot ainsi que les pleurs,

Pour moi le "ainsi que" passe mal.

Accessoirement, j'aime pas trop le mot "bévue", il a pas une jolie sonorité.


La cassure dans le rythme d'un vers n'est pas obligée de tomber pile au milieu (6/6), les vers 4/8 ou 8/4, voir 2/2/8 ou autres combinaisons peuvent être les bienvenus et éviter la monotonie.


_________________
Quand je vois Aphrodite, je pense à « hermaphrodite » et du coup j’imagine un escargot.
Revenir en haut Aller en bas
Artalok

avatar


MessageSujet: Re: Œdipe   Mar 17 Mai - 23:38

Effectivement. Il existe aussi des alexandrins de type "tétramètre à débit régulier" (découpé bien soigneusement en 4 parties ou mesures de 3 pieds chacune), assez répandus il y a fort longtemps... Pour ceux qui savaient les maîtriser...
PS: en réalité, les tétramètres étant des vers de 4 mesures, le nombre de pieds pour chaque mesure peut varier.

Ou encore, mes préférés, (je trouve leur nom rigolo! Smile ) les "trimètres", dans lesquels les vers sont découpés en trois mesures au nombre de pieds variable (par exemple 4/4/4, mais aussi le 2/2/8 de Shadow...)
Ce ne sont que des exemples parmi tant d'autres...

Toute cette variété de rythmes d'alexandrins peut permettre effectivement de briser cette monotonie...

Voili! Smile


PS: et au final, après rapide réflexion et avis d'expert, je suis un pitit pu d'accord avec Shadow en ce qui concerne les 2-3 mots qui ne vont pas trop...
Revenir en haut Aller en bas
http://mangatown.forumgratuit.org/
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Œdipe   Mer 18 Mai - 0:49

Thème intéressant, qui change un peu de tes thèmes habituels. Du reste, la mythologie est toujours une base sûre et solide pour un poème, et l'alexandrin va tout à fait à ce thème.


Encore faut-il qu'il soit respecté...voyons ça...



Citation :
Sous le Soleil de Colonne, il agonise.


Après un e muet, la syllabe "pend dans le vide". Ici on a donc 11 syllabes (et non des pieds, puisque ce n'est ni du latin, ni du grec...erreur trop fréquente).

Sauf si à l'oral, le e est prononcé, mais bon...je ne fais que souligner...




Citation :
Au fond du palais, Œdipe apprend sa bévue


La césure est en 5/7, ce qui casse le rythme. Surtout le mot "bévue", qui en fin de vers m'a fait grincer des dents. Le vers suivant a la brûlure aux 6/6, ce qui rend la lecture ballotante.
M'enfin, tout le poème alterne entre du 6/6 et du 5/7...faudra peut-être retravailler cela, pour un meilleur rythme, et éventuellement jouer volontairement avec les brûlures citées ci-dessus par Artalok.



Musicalement parlant, c'est bien meilleur. On sent un peu plus l'écoulement de l'alexandrin. Il y a juste quelques formulations qui me gênent :

les deux premiers vers, avec "ainsi que" et "puis".

"Sa propre tombe", qui peut se défendre d'être une tautologie, puisque sa est un possessif, ce qui rend le "propre" inutile.

"Au fond du palais, Oedipe apprend sa bévue".
Le fond du palais...serait-ce parce qu'il a honte qu'il se cache au fond ? Ça m'a semblé bizarre, mais ça peut se justifier. Toujours le terme "bévue" qui passe mal.


Le "c'est un mendiant seul" de l'avant dernier vers casse la musicalité de ce qui vient avant, ce qui est assez dommage vu que le vers précédent est assez réussi.

Enfin, le "Qui prie", qui force le ton.



Ça reste des points de détail. Dans l'ensemble, je note une nette progression de la maîtrise et de la musicalité de ton écriture, ce qui n'est pas rien. Bref, continue comme ça. Il manque encore un peu de travail "formel", mais ça vient aussi avec le temps, et l'entraînement. Après, tu pourras même penser en alexandrins, sans les compter Wink
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Œdipe   Mer 18 Mai - 14:55

Mario a écrit:

Citation :
Sous le Soleil de Colonne, il agonise.
Après un e muet, la syllabe "pend dans le vide". Ici on a donc 11 syllabes
Donc il ne faut pas compter le "E" de Colonne, c'est ça? Je pensais que ce n'était qu'à la fin du vers que le "E" final ne se prononçait pas. Du coup, le "E" de Colonne (il n'y avait pas d’élision car une virgule le séparait du "il") je pensais qu'il fallait le compter.

Citation :

"Sa propre tombe", qui peut se défendre d'être une tautologie, puisque sa est un possessif, ce qui rend le "propre" inutile.
Pas faux.

Citation :
"Au fond du palais, Oedipe apprend sa bévue".
Le fond du palais...serait-ce parce qu'il a honte qu'il se cache au fond ? Ça m'a semblé bizarre, mais ça peut se justifier. Toujours le terme "bévue" qui passe mal
Je voyais (tout seul apparemment ^^) "au fond du palais" comme une sorte d'au fond du gouffre... Smile
Je ne suis même plus sûr que ce soit dans son palais qu'il ai découvert son erreur... Y aurait-il un fan de Sophocle qui pourrait me renseigner?


Merci pour vos commentaires. Je vois les mots qui font grincer vos dents. (Je ne ferais pas un bon dentiste!) Je ne crois pas que je retravaillerai ce poème, sachant que je ne ferais que le défigurer encore plus! Je note vos conseils et vos propositions d’alexandrins dans ma tête pour mon prochain écrit. Merci encore.


_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Pan!
Admin remplaçant
Admin remplaçant
avatar


MessageSujet: Re: Œdipe   Mer 18 Mai - 16:29

Citation :
Y aurait-il un fan de Sophocle qui pourrait me renseigner?

Je peux essayer, même si je ne suis pas particulièrement un fan. Dans la pièce de Sophocle (je ne sais pas si c'est là-dessus que tu te bases), Oedipe apprend la triste nouvelle devant son palais, mais il a la pudeur de rentrer dans sa chambre pour se crever les yeux... Petit détail, c'est Colone, et pas Collone, je crois
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Œdipe   Mer 18 Mai - 16:45

Ok. J'ai donc faux. Merci.

Moi je pense que c'est plutôt Colonne!

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Pan!
Admin remplaçant
Admin remplaçant
avatar


MessageSujet: Re: Œdipe   Mer 18 Mai - 16:59

mhh... en tout cas, il y a marqué Colone dans mon édition
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Œdipe   Mer 18 Mai - 17:06

Je résouds le problème : Colonos est le nom réel de la ville.
Peu importe la traduction française !

edit : Non ça ne le fait pas, en fait, Colonos. Je mets Colone (plus proche du grec).

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
rastagogo
Correcteur
Correcteur
avatar


MessageSujet: Re: Œdipe   Jeu 19 Mai - 20:32

C'est vrai qu'ainsi que est lourd comme formule.
Et Mario a raison, la mythologie fait toujours bon sujet à écrire (français ça?).
J'aime beaucoup le poème, et plus spécifiquement les deux derniers tercets.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Œdipe   Jeu 19 Mai - 20:42

Je te remercie de ton commentaire.

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Œdipe   

Revenir en haut Aller en bas
 
Œdipe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oedipe
» Œdipe
» Et un Otak' en plus !!
» Mythologie Grecque "Oedipe"
» [collection] Œdipe (ed. je sers - S.C.E.L.)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poètes et écrivains du Monde :: 
Poèmes, Chansons & Slams
 :: Lyrique
-
Sauter vers: