Bienvenue à l'Académie !
 
AccueilPortailFAQAnnexeNos partenairesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mais qui se cache dans ce RP ? ^^

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Euphémia
Lectrice
avatar


MessageSujet: Mais qui se cache dans ce RP ? ^^   Mer 7 Déc - 13:09

Un petit texte sans prétention juste pour me rappeler qu'écrire me donne des ailes ( pas besoin de redbull ^^)
J'espère que vous apprécierez Wink

Je l’avais rencontré dans une sombre forêt, c’était un jour d’Avril, un jour ou l’on ne doit se découvrir d’un fil
et pourtant la forêt filtrant des rais de lumière,
une douce chaleur permettait d’être en tenue plus légère, laissant aux placards les mois d’hiver
et les épais vêtements qui vont avec.
La forêt semblait enchantée ou c’est l’impression qu’elle donnait.
On s’y sentait bien, en harmonie avec soi même et en symbiose avec la nature environnante.
Les chants des oiseaux, le passage furtif d’un renard tardif,
au loin une biche en alerte me regardait, hésitante, ne sachant si elle devait bouger ou rester immobile,
un hérisson impassible trottinait sans se soucier des alentours puis je le vis.

Il semblait m’attendre.
Sa posture me laissait entrevoir une certaine timidité mais son regard me disait le contraire.
Il était accrocheur, un brin aguicheur et surtout légèrement moqueur.
Intriguée, je plongeais mon regard dans ses beaux yeux bleus, je me perdis bientôt dans ses océans, tentant de sonder chaque recoin de son âme.
Il m’avait presque hypnotisé quand je secouais la tête afin de me séparer de cet engourdissement.
Mécontente de me laisser aussi facilement fléchir, je réagis et esquivais son regard puis je fis mine de m’en aller.
Il me suivit.
Quelques heures plus tard, il me suivait toujours.
Agacée, je me retournais vivement et je le défiais.
On se serait cru dans ces fameux westerns « spaguetti » la posture la plus impressionnante possible afin d’intimider l’adversaire,
le regard d’acier qui sans ciller fixait l’autre ; ses yeux statiques me renvoyait son voile miroir tentant de faire diversion ;
mes bras le long du corps mais tendus, la main sûre et experte en un geste longtemps maîtrisé,
je fondis sur mon adversaire et je le capturais.
Enfin c’est ce que je crus au départ.
J’en suis bien moins sure maintenant que je vis avec lui.

Je le ramenais à mon appartement, il fit rapidement le tour du propriétaire et l’ensemble lui convenant, il s’y installa résolument.
La vie était simple avec lui, il n’était pas difficile dans le choix de ses menus,
il était curieux de nature et essayait tout ce qui se trouvait à sa portée.
Un jour je le vis s’asperger de mon parfum ce qui le fit éternuer et sans ménagement
il jeta le flacon à travers la salle d’eau, je ne sais comment je rattrapais miraculeusement ma précieuse fragrance
mais j’en eus des suées.
Une autre fois, il voulut m’aider à bricoler, ce ne fut pas sans conséquence, j’étais en train d’enlever un petit meuble du mur
quand il voulut me prêter main forte.
Le meuble me glissa des mains et atterri sur ma tête, ainsi en équilibre instable,
le meuble penchait dangereusement et son aide maladroite déclenchant mon hilarité,
j’avais bien du mal à retenir le meuble, je le plaquais contre le mur attendant que la crise de rire passe
puis enfin je posais délicatement le meuble sur une commode. Là encore j’en eus des suées !
Parfois ça nous arrivait de faire la course dans l’appartement, évidemment c’était toujours lui qui gagnait.
Il m’arrivait cependant de faire la course en sens inverse ainsi je le rattrapais et ça le rendait furieux.
Il cherchait alors à m’attraper pour me tirer les oreilles mais je lui échappais prétextant
que j’avais le repas à préparer ou bien une occupation de dernière minute, il en restait coi, ne relevant même pas que ce n’était juste qu’une feinte pour éviter à mes oreilles de devenir écarlates.
Une amitié sans faille, voilà ce qu’il y avait entre nous, je savais que je pouvais compter sur lui à chaque instant,
pas de ces amitiés qui se noient dès qu’il y a un malentendu.
Non, une sincère amitié nous unissait, j’avais besoin de lui, il avait besoin de moi, nous étions une fusion d’un genre nouveau,
un genre que les personnes trop terre à terre ne peuvent et ne veulent pas comprendre.


Comme le temps passe.
Nous sommes déjà dans un autre Avril mais il fait encore plus chaud.
Nous sommes dans la même forêt, un pèlerinage sans doute ( sourire )
nous profitons des rayons électriques de notre brave soleil,
allongés dans une clairière, nos yeux se perdent dans le ciel bleu azur, les rares cirrus s’étirent en rubans éthérés,
l’air est frais mais agréable et nous laissons notre esprit divaguer.
Les bruits familiers de la forêt reposent notre âme et par-dessus l’étang, soudain je vois passer des oies sauvages,
elles s’en vont vers le Midi, la Méditerranée.
Je regarde le bleu du ciel et je suis bien !
Je ne sais combien de temps nous restâmes ainsi à profiter de cette journée bucolique.
Le pique-nique englouti, on repartit sur d’autres chemins, d’autres visions.
On marcha longtemps, le ciel nous accompagnant de ses couleurs changeantes, l
e soleil s’éteignit doucement, mourant sur l’horizon dans une éclatante symphonie cramoisie.
Il est l’heure de rentrer.


La nuit est chaude, elle est sauvage, la nuit est tiède pour un naufrage.
Le vague à l’âme me reprend et je médite.
J’ai trouvé un livre intéressant et je lui fais la lecture, il aime ma voix,
il se colle tout contre moi pour voir des images qui n’existent pas.
Il est décontenancé, je lui explique qu’il y a des livres qui possèdent des images et d’autres ou il faut les imaginer,
ses yeux parlent pour lui, il ne comprend pas mais il m’intime de continuer à lire cette histoire.
Souvent quand on s’endort ensemble, il émet un doux ronronnement qui m’apaise et m’envoie au pays des rêves mais sans Juliette.
On parcourt ensemble un monde onirique, utopique et interdique ! ( Ne cherchez pas dans le dico, terme inventé ^^ )
Enfin vous savez ce qu’on dit : « Il est interdit d’interdire » ou bien « les interdits sont fait pour être transgressés »
mais bon, dans ce monde, on n’y entre pas comme ça, il faut un pseudo et un mot de passe
puis aller voir le passeur des rêves, lui seul peut vous autoriser à prendre la passerelle d’accès aux mondes des rêves.
Quand on visite l’un de ces mondes, au début, on ne fait pas beaucoup de rencontres et le cadre est assez restreint
alors le rêve s’efface soudain et l’on revient à un sommeil paisible.

Puis lorsqu’on se réveille au petit matin, on a cette impression d’avoir longuement marché et qu’une certaine fatigue nous pèse, pourtant notre esprit aéré, débarrassé de toute la toxicité du monde réel, nous permet de repartir pour une nouvelle journée…. de travail > <
Quand je rentre, épuisée de mon travail quotidien pour gagner mon pain quotidien n’est-ce pas ^^
Il est là, il m’attend et à sa vue, je me détends, j’oublie la pénibilité de ma vie en lui confiant mes soucis et mes peines.
Alors on s’accorde une pause, je m’allonge dans mon fauteuil relaxant et je le prends dans mes bras, je le serre contre mon cœur,
il est si doux, si tendre, il sait m’écouter et répondre à mes attentes.
Il est le compagnon idéal, il m’aime sans condition et sans modération, notre relation me permet de me sentir toujours indépendante,
il sait respecter mon espace vital et m’accorde des moments de solitude nécessaire
et quand il rentre de ses promenades forcées, c’est toujours un vrai bonheur,
une grande joie de se retrouver, un regard, un sourire et tout est dit. On n’a guère besoin de plus pour être heureux.

Lorsqu’on regarde la télévision, il m’interroge sur divers sujets qui le laissent pantois, ce monde l’horrifie, il ne comprend pas que des êtres humains puissent devenir des monstres, il s’insurge contre les abominations qu’on fait subir aux animaux, à notre planète et à notre monde. Je tente en vain de lui expliquer l’inexplicable, la nature de l’être humain est-elle plus de détruire que de construire ? Moi-même je ne m’explique pas les actes de certains êtres prétendument humains.
Je le regarde piteusement, il me sourit et tout s’efface pour quelques instants.
Alors il entame un chant qui me berce et annihile toute résistance au monde réel.

Je replonge avec délectation dans cet autre monde ou la lune est bien blonde et la vie si féconde,
ce soir je danse dans cet autre monde et je voyage sur un arc-en-ciel ou le vrai trésor qui se trouve au bout, c’est la liberté, la vie, la sérénité.


Il a cependant son petit caractère et parfois il se met en colère et me boude alors je le laisse faire son boudin
puis lorsqu’il veut refaire parti de mon monde, c’est moi qui le boude et ça je sais que ça l’agace ^^
J’ai alors droit à tout un chapelet d’injures que je ne comprends même pas
mais je sais pertinemment qu’il m’apostrophe de petits noms d’oiseaux dans sa langue natale.

Et je me marre ! Et plus je me marre et plus il devient colérique.
Furieux il vient m’asséner de grands coups dans mes jambes mais leurs effets sont pitoyables
et ma bouderie fond soudain comme neige au soleil,
lentement je me penche vers lui en lui offrant mon plus beau sourire puis je le prends dans mes bras
et je lui fais un calinou afin d’apaiser sa fureur.
Il redevient alors cette adorable petite boule de poil rose qui me fait fondre,
je l’embrasse délicatement derrière ses petites oreilles pointues qui frémissent de volupté, il est heureux.
Et grâce à lui, mon monde devient meilleur…

Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Mais qui se cache dans ce RP ? ^^   Jeu 8 Déc - 10:32

Euh, c'est presque gênant que ce texte soit ici, c'est un peu comme la rédac' de Deedlit. Disons que ça remonte le niveau pour ce qui est du style. C'est, je trouve, bien écrit. Et je n'ai pas quitté ton texte des yeux, du début jusqu'à la fin. C'est chou. ^^

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*


Dernière édition par Liam Daläa le Jeu 8 Déc - 19:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Euphémia
Lectrice
avatar


MessageSujet: Re: Mais qui se cache dans ce RP ? ^^   Jeu 8 Déc - 13:03

En fait , je ne savais pas ou le placer ^^

je suis heureuse que ce texte t'ai plu Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mais qui se cache dans ce RP ? ^^   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mais qui se cache dans ce RP ? ^^
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Générique Mais où se cache Carmen Sandiego ?
» [RESOLU] Pas de "ç" ou de "ê" dans les SMS
» Ajouter une personne dans la chambre ?
» Elle se cache dans un placard pour surprendre un ami, il la tue
» Realike - Ce qui se cache dans tes yeux. (Instru')

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poètes et écrivains du Monde :: 
Autres
 :: Ecrit enfantin
-
Sauter vers: