Bienvenue à l'Académie !
 
AccueilPortailFAQAnnexeNos partenairesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Folvimeuse des Valnées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: La Folvimeuse des Valnées   Mar 13 Déc - 21:52

Vous avez bien lu, je retente le système de l'hymnance. Mais contrairement à Ytil tilo elle contient un bon nombre de mots français. C'est une hymnance raisonnée.







Elle est morte, l’eau frive l’a emmenée.
Par-delà le Stide et le Péant, elle s’en est talamée.
Venue des clois, elle folvimait des valnées
Sur les cherpins abrupts de sa vie frendolée.
Derrière elle, une illandre trainée de salbe,
Devant elle, l’avranir qui stille encore.
Dramée dans la vriste légère du vent,
Elle savait vrizamir, savenir, presmirer,
Hulgriner, vrousser, déconsutiner.

Elle charlait pieds nus sur les vautes pravée,
Elle chansait dans la rue, dans le frilt des marchés,
Elle mannait une hymnance d’un espir indicible,
Elle vranillait dans l'Eyis, comme l’Innisible.

L’Innisible est parti sur une carnavelle sans voile.
Il est parti, la laissant seule parmi les igrommes.
A sermer les crivoux. A pleurer le Crysal.
A pleurer les viseaux et les yons révonnants.
Les gouttes vrieuses qui castèrent ses joues,
S'illuminaient comme un tembleau qui scyndille,
Elles avait le stinement des petites lovettes.
Ce n’est pas le Nolien qui a fait sondre ses ailes !
Non, c’est son pied de nycisse qui a déranné.
Elle est morte.
Noliée. Oui, noliée.
Noliée pour toujours.
Et qui sait si elle ne l’a pas fait exprès !





Tout commentaire, critiques, légumes, poires, carottes et autres tomates pourries seront le bienvenue.  Liam Daläa.

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*


Dernière édition par Liam Greish'up le Jeu 18 Sep - 17:51, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Euphémia
Lectrice
avatar


MessageSujet: Re: La Folvimeuse des Valnées   Mer 14 Déc - 17:13

Hymnance ! qu'est-ce ce mot me dis-je et là je tape le mot au jugé et je découvre ceci
http://ecrivainsenherbe.forumculture.net/t25269-ytil-tilo
ça ne m'a rien appris de plus mais ça a eu le loisir de ma faire sourire Smile
Même Wiki ne connait pas Sad
Cependant ce nouveau genre me plait mais je ne te laisserais pas de commentaire plus fourni , il y a d'autres érudits ici qui s'en chargeront Smile
Revenir en haut Aller en bas
The shadow
Chef correcteur
Chef correcteur
avatar


MessageSujet: Re: La Folvimeuse des Valnées   Jeu 15 Déc - 22:27

Dsl, j'ai toujours du mal avec le concept. Pour être honnête je ne comprends pas le sens de cet exercice. En lisant je ne peux m'empêcher d'essayer de deviner le texte d'origine.

_________________
Quand je vois Aphrodite, je pense à « hermaphrodite » et du coup j’imagine un escargot.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: La Folvimeuse des Valnées   Jeu 15 Déc - 22:51

Hymnance, est un mot que j'ai inventé, il y a peu de temps. Ce que tu as trouvé c'est une Hymnance ( Ytil tilo) que j'ai faite récemment, et que j'ai posté sur le site que tu as trouvée ( écrivain en herbes ) et celui-ci. Je suis content que ça te plaise, c'est déjà ça. Very Happy

Merci de ton commentaire, Shadow.
Citation :
je ne comprends pas le sens de cet exercice.
C'est sur c'est peut-être déroutant, peut-être même que c'est même pas beau, que ce n'est pas de la poésie, que ça ne fait à écho, mais peut-être qu'il faut lire l'Hymnance à voix haute et oublier le français si bien encré dans nos gènes, peut-être il faut oublier de comprendre afin de comprendre. Je ne prétend pas que j'ai raison en pensant que ce n'est pas que du charabia, je tâtonne.



_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Gudule
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: La Folvimeuse des Valnées   Jeu 15 Déc - 22:52

j'ai bien aimé, quoique j'ai préféré ton premier essai... l'hymnance raisonné me gène, j'ai l'impression qu'il y a eu des fautes de frappes. ou que je zozote en le lisant.
j'aimerai bien voir le texte d'origine...

ps: la neige est insupportable pour lire !!!
pps: il ont l'air vachement sympa sur l'autre site^^
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: La Folvimeuse des Valnées   Jeu 15 Déc - 22:57

Merci pour ton commentaire, Gudule.
Gudule a écrit:

pps: il ont l'air vachement sympa sur l'autre site^^
Et tu n'as rien vu, ça a été énormément censuré !

Le texte d'origine n'est pas très interessant.

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: La Folvimeuse des Valnées   Sam 17 Déc - 22:18

Bon...



Celui-là, je peux le commenter (ou veux, c'est à voir). Je ne connais pas trop les modalités de ton écriture poétique en "hymnance", mais j'ai l'impression que tu as levé le pied. On s'y retrouve, on comprend, le sens est bien plus accessible. Cela a cependant un effet pervers, car si l'on comprend mieux, c'est qu'on peut mieux souligner les qualités et les défauts du texte.


Là, pour une fois *insiste* on ressent un peu plus le texte, et certains passages font mouche, c'est-à-dire qu'ils arrivent, pour moi, à dire juste en étant prononcés. Exemple flagrant avec "elle s’en est talamé" (mettons de côté l'absence d'accord en genre, bon...). J'aime bien "elle charlait", également.

Cela a l'effet contraire certaines fois, par contre. "Elle est maxte"...heu, ouais, comment dire. C'est dur. Pareil pour les "rayons ratonnant".



Plus coutumier dans les "défauts" (je raisonne dans la subjectivité, vi vi vi), le rythme. Là, en comprenant le sens du texte, j'arrive bien mieux à trouver le rythme franchement bancal, pour ne pas dire bordélique. C'est voulu, je note des retours à la ligne volontaire, mais ça passe mal. Le vers libre, d'accord, mais maîtrisé, s'il vous plait.



C'est tout pour l'heure. On peut éventuellement entamer un débat sur la compréhension d'un texte poétique, si ça te dit. Je ne vois rien à ajouter de plus, ça reste de la poésie, un choix d'écriture personnel et libre.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: La Folvimeuse des Valnées   Dim 18 Déc - 13:19

Mario a écrit:
On s'y retrouve, on comprend, le sens est bien plus accessible.
Je suis bien content d'entendre cela.

Citation :

Là, pour une fois *insiste* on ressent un peu plus le texte, et certains passages font mouche, c'est-à-dire qu'ils arrivent, pour moi, à dire juste en étant prononcés. Exemple flagrant avec "elle s’en est talamé" (mettons de côté l'absence d'accord en genre, bon...). J'aime bien "elle charlait", également.
Merci, je vais corriger ma faute d'accord. ( J'ai tendance à me laisser aller sur l'orthographe avec les nouveaux mots, c'est vicieux vu que les accords sont bien plus importants dans une hymnance, pour bien "comprendre" le mot)

Citation :
Cela a l'effet contraire certaines fois, par contre. "Elle est maxte"...heu, ouais, comment dire. C'est dur. Pareil pour les "rayons ratonnant".
Je reconnait un bel échec, pour elle est "maxte", c'est un mot que je n'aurait pas du remplacer, car je n'y arrivais pas. Maxte : morte, pour moi. Je veux bien croire que l'image du raton laveurs qui s'impose maintenant dans mon esprit dans "ratonant" est très hors sujet !

Citation :

Plus coutumier dans les "défauts" (je raisonne dans la subjectivité, vi vi vi), le rythme. Là, en comprenant le sens du texte, j'arrive bien mieux à trouver le rythme franchement bancal, pour ne pas dire bordélique. C'est voulu, je note des retours à la ligne volontaire, mais ça passe mal. Le vers libre, d'accord, mais maîtrisé, s'il vous plait.
Faute à l'auteur. Je sais. Pas faute au système d'hymnance. Ca vaut pour beaucoup des mes autres textes.

Citation :
C'est tout pour l'heure. On peut éventuellement entamer un débat sur la compréhension d'un texte poétique, si ça te dit. Je ne vois rien à ajouter de plus, ça reste de la poésie, un choix d'écriture personnel et libre.
Un débat ? Je n'ai aucune conviction, je n'ai sur ce sujet que des questions et des "tatônements". J'ai beaucoup à apprendre mais rien encore pour l'alimenter. Je tente de glaner des réponses dans vos commentaires. la tienne, je t'en remercie, était très intéressante.

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: La Folvimeuse des Valnées   Mar 20 Mar - 20:33

J'ai fais des modifications, certaines formulation étaient vraiment trop moche.

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Folvimeuse des Valnées   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Folvimeuse des Valnées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Folvimeuse des Valnées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poètes et écrivains du Monde :: 
Poèmes, Chansons & Slams
 :: Lyrique
-
Sauter vers: