Bienvenue à l'Académie !
 
AccueilPortailFAQAnnexeNos partenairesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Clarmes Valarmées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Clarmes Valarmées   Sam 16 Juin - 18:04

Pose pendant mes révisions :
Quatrième essai d'hymnance. Mais attention, c'est une hymnance sclamartive, il faut donc la clamer dans sa tête ! (Ou à voix haute si vous vous le sentez. Moi je n'ose pas, de peur de me faire interner par mes parents.) Par contre j'ai craqué, j'ai fait plein de répétitions, je sais, c'est pas bien... C'est pas ma faute....
Et oui, je sais je suis un cas désespéré, vous croyiez que je m'étais assagis avec mes "sonnets" à l'ancienne et mes "poèmes" à mourir de désespoir ? Et bien, non ! Revoilà Liam avec sa bêtise et ses crises d'hystérie poétique ! (Voire pas poétique du tout, selon certaines personnes, ou plutôt, selon la plupart des gens normaux...)
Mais en fait, vous savez quelle sont les responsables de ma rechute pathologique dans l'hymnancisme ? Bon, tout d'abord, comme toujours, y'a "Nirméa" ma muse, mais aussi : Deedlit qui m'a mis La zone du Dehors de Damasio entre les mains, et ça, ça a aggravé dangereusement mon cas. Je voue presque un culte à Damasio maintenant, et son livre, pour une raison aussi inconnue que subtile, m'a redonné gout à l'hymnance ! C'est triste, hein ?! Je m'étais presque sortis de cette maladie du langage, et puis d'un coup, au lieu de réviser, je fais une rechute ! clown







Armour !
Que la mort m’intige et m’entorpe et me tue
Si jamais tu te meurs avant même que vianne
La vie que j’ai numé, et où mes vriels se ruent
Par sizaines de sténailes, de sténailes en siliers !

Aux liarmes !
Aux liarmes, Némivains !
Il faut tuer cette flymne !
Celle qui nous tue,
Puis nous consilve !

Il me reste encor, un nilo de moi-même,
Pour manner encor, tout un sian de ma vie !
Il me reste encor, un dernier fouste d’yorre,
Pour viannir encor, ton Nolien parmué…
Il me reste encor, la Dria de mon plémor,
Pour goumancer encor, à remanner le tien !
Oui, le tien ! Le tien encor ! Encor, encor !

Mais ma vie est de feu, et tout feu se renfymme !
Mon histoviolédie n’est qu’un heurtodanflet,
C’est un heurtodanflet, sur une flage pide !
Pide ! Pide ! Pide, vous dis-je !

Ah !
Je vioule !
Mon sivage s’envioule !
Et mes liarmes stangent de tarce !
Dures ! De tarce et d’innoire, vous dis-je !
Et mes yeux sont de pionz ! Oui, de pionz !
Et mes innages sont preudes !
Mes andraflores aussi !
Ah ! Ah !
Ah !

Je ris de mes ploirés et je me ploie de rire !







Je veux que les tomates m'esclarmoussent de toute part ! Liam Daläa.

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Clarmes Valarmées   Sam 16 Juin - 19:32

Ah, cette effroyable Deedlit qui donne à lire des écritures dépravantes pour la jeunesse gersoise. C'est une honte, vivement que cet être disparaisse des plaines rosées arrosées par les nuées sans cesse revisitées !


Bon, ça c'était pour le passage inutile. Précision sur les précisions : je décrypte plutôt facilement les anagrammes, et je ne dois pas être le seul ici. Après, je ne sais pas si certains noms sont mis sans pudeur ou pas. Osef ?



Le texte, maintenant. Pas mal. J'ai toujours autant de mal avec l'hymnancisme. Mais ça divertit, faut avouer. Original, mais trop hermétique (je ne l'ai pas déjà dit ?). Seulement on arrive tout de même à comprendre le sens, donc on assiste à une simple déformation de la langue, pas une réelle métamorphose. Sur ce poème c'est encore plus visible, il me semble.

Bref, toujours des sonorités qui rendent bien, mais certaines sont carrhument...spéciales, et je baise mes veaux. Disons qu'un esprit frappeur comme...je me dévoue, allez...lancez l'instant trollage intensif (et je n'aime pas gâcher la nourriture, je privilégie le pavé à la tomate). On peut trouver quelques passages facilement attaquables.



Citation :

Mais ma vie est de feu, et tout feu se renfymme !


Ah, les joies de l'adolescence. Ahem...ou alors on peut partir sur les théories de bachelard, qui rapproche les poètes des quatre éléments de la nature...



Citation :

Pide ! Pide ! Pide, vous dis-je !


Ma réaction :

Spoiler:
 


Citation :


Ah !
Je vioule !



L'instant Émile Louis.



Voilà. Quelques mots sonnent assez bien, mais j'reste pas convaincu par l'ensemble.


Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Clarmes Valarmées   Sam 16 Juin - 20:10

Primo, je suis pas un de ces gersois !
Je les côtoie mais je ne fait pas parti de leur élevage d'oie. ( The cliché...)
Je suis de la ville rose, moi. Même si elle n'est pas toujours rose !
Sinon j'ai bien conscience de la flagicité de mon anagramme, surtout venant de ma part, vu que j'en fais tout-le-temps.

Pour les mauvaises sonorités, je te sert une très bonne histoviolédie de bonne qualité, car très dure à lire, j'en conviens. en en dessert on à aussi, ce magnifique "heurtodanflet", (Non, je n'ai pas éternué, pas besoins de me dire "à tes souhait"...)
Bref, les ingrédients parfaits pour faire un bon texte illisible !
Mais en fait, si on les lit à l'avance, ces mots, on s’aperçoit qu'ils ne sont pas si difficile à prononcer ! (sisisi)
Bon après y'a pas que ces deux géants de l'imprononçable, il est facile de buter sur des mots inconnus surtout s'ils offrent une discordance étrange. (Mais voulue, je suis tordu à ce point.)

Au fait, tu n'as pas tort pour Émile Louis, je viole bien. Mais c'est des mots que je viole, sans leur demander la permission, je les transperce, tant pis s'ils souffrent, tant mieux s'ils crient !

Bon, je m’arrête aux mots, pour ce qui est du viol, hein ?! Very Happy


_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
The shadow
Chef correcteur
Chef correcteur
avatar


MessageSujet: Re: Clarmes Valarmées   Mer 27 Juin - 3:25

Liam Daläa a écrit:


Au fait, tu n'as pas tort pour Émile Louis, je viole bien. Mais c'est des mots que je viole, sans leur demander la permission, je les transperce, tant pis s'ils souffrent, tant mieux s'ils crient !

Bon, je m’arrête aux mots, pour ce qui est du viol, hein ?! Very Happy


Avec parfois des petites exceptions pour les pâtes et les iris Wink



Bon, tu le sais, tu commences à me convertir à ton concept d'hymnance. Même si j'aurais eu du mal à admettre qu'il faut abandonner la recherche du sens. J'aime ces sonorités nouvelles, ces divergences sonores et aériennes.
Par contre c'est vrai que le "pide, pide, pide" est pas franchement aérien. Tiré de "vide" ?

Quelques facilités sur les "encor! encor!" les "vous dis-je", le "oui, de pionz!" bref les répétitions pour compléter la ligne pour faire joli sur la disposition.
La sonorité de "pionz" est assez "rugueuse", non ? (On fait passer des mots comme ça et après on me dit que l'anglais ne sonne pas bien... parfois je me demande si on n'est pas allé trop loin dans cet enfer de luxure grammaticale qui hante nos consciences aveuglées)

"Mon histoviolédie n’est qu’un heurtodanflet " là un lecteur non averti laissera échapper un "ouf" ou un "oh mon god!" et pensera "ce type est un barbare, un bourreau impitoyable et sanguinaire" mais (et on pourra d'ailleurs se demander si c'est une bonne chose ou non; mais cette question mérite une réflexion approfondie, alors pourquoi pas, un jour de soleil à la terrasse d'un café) rares sont les lecteurs non avertis à être arrivés aussi loin dans la lecture (la majorité auront en effet abandonné à la fin du premier quatrain en maudissant l'auteur pour ces quelques secondes de volées)
En revanche un lecteur averti saura déceler, et apprécier, dans ce vers une tentative de recherche de l'harmonie sonore. Tentative ? certainement. Succès ? à chacun de voir, personnellement j'apprécie.

Citation :
Et mes innages sont preudes !
Mes andraflores aussi !

Je ne sais pas si tes images sont prudes, rien n'est moins sûr (cf: "je vioule! ... encor, encor!"). Rolling Eyes Mais passons, le texte finit finit en beauté. Sur l'image des andraflores. Du moins, le vers me suggère une belle image, égale à la qualité du mot.




_________________
Quand je vois Aphrodite, je pense à « hermaphrodite » et du coup j’imagine un escargot.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Clarmes Valarmées   Mer 27 Juin - 12:35

Bon, je m'attendais pas à ce que tu commente cette nuit, je vais devoir commenter ton poème, comme promis.

Par contre, je ne pense pas qu'il est nécessaire que tu aille chercher "l’étymologie" des mots du texte. Le peu que tu as traduit ne correspondait pas forcément, voire pas du-tout avec le lambeau de sens que je leur accordais personnellement.

Et les "encor! encor!" les "vous dis-je" et le "oui, de pionz! ne sont pas fait pour combler les vers ! C'est pour renforcer le côté sclamartif de mon hymnance.
Il faut le lire à voix haute, je pense.
Si le mot "pionz" est rugueux, c'est que le pionz est en lui-même rugueux.

Citation :
j'aurais eu du mal à admettre qu'il faut abandonner la recherche du sens.
Il ne faut pas le chercher, il faut le trouver, puis le violer. Very Happy

Merci de ton commentaire, Shadow.

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
The shadow
Chef correcteur
Chef correcteur
avatar


MessageSujet: Re: Clarmes Valarmées   Dim 1 Juil - 3:26

Liam Daläa a écrit:

Et les "encor! encor!" les "vous dis-je" et le "oui, de pionz! ne sont pas fait pour combler les vers ! C'est pour renforcer le côté sclamartif de mon hymnance.

Il est vrai que si on clame cette hymnance les répétitions peuvent trouver leur justification.

_________________
Quand je vois Aphrodite, je pense à « hermaphrodite » et du coup j’imagine un escargot.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Clarmes Valarmées   

Revenir en haut Aller en bas
 
Clarmes Valarmées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poètes et écrivains du Monde :: 
Poèmes, Chansons & Slams
 :: Lyrique
-
Sauter vers: