Bienvenue à l'Académie !
 
AccueilPortailFAQAnnexeNos partenairesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les yeux bercés d'obscurité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The shadow
Chef correcteur
Chef correcteur
avatar


MessageSujet: Les yeux bercés d'obscurité   Ven 13 Juil - 23:49

.


Les yeux bercés d'obscurité
Elle s'abandonne au plaisir interdit
Le sang s'échappe lentement
Brûle en courant sur sa peau
Entre les seins
Entre les cuisses
Elle meurt elle jouit
Enfin.

Assaillie par un feu enivrant,
Impure elle pénètre les cieux
Sortant de sa douce agonie
Elle laisse échapper un soupir
Extatique.







Spoiler:
 


_________________
Quand je vois Aphrodite, je pense à « hermaphrodite » et du coup j’imagine un escargot.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Les yeux bercés d'obscurité   Sam 28 Juil - 18:40

*Passage éclair pour s'assurer des talents poétiques de son cousin*

Tu les a choqués, les pauvres, ils n'osent plus dire un mot.
Bon je commenterais lorsque le temps viendra de le faire. (= Dans quelques quinzaine de jours)

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
The shadow
Chef correcteur
Chef correcteur
avatar


MessageSujet: Re: Les yeux bercés d'obscurité   Sam 28 Juil - 19:04

Smile sympa le passage éclair.

Prends ton temps.

_________________
Quand je vois Aphrodite, je pense à « hermaphrodite » et du coup j’imagine un escargot.
Revenir en haut Aller en bas
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Les yeux bercés d'obscurité   Dim 29 Juil - 15:01

Pour une jeune âme pure et innocente comme la mienne, ce texte peut être choquant, mais "on a lu pire", effectivement. Je doute que le duo sang/orgasme soit le summum du trash, même si c'est un peu spécial (ça me rappelle une scène d'un film repris pour un rp de la Marquise de N. - texte de guerre appelé Sin Dolor. La femme qui embrasse son amant en entaillant son cou).
Cependant, je suis curieux de savoir ce qui t'as inspiré pour ce texte...


Sur la forme du texte. Le premier vers est efficace, mais il me semble avoir été entraperçu dans les méandres du monde des idées, séparé du reste du poème. A toi de le confirmer ou le réfuter.

Le vers est, pour moi, un peu "silencieux" par rapport à ce que les mots disent, ce qu'ils donnent à voir. On peut parler (comprendre écrire sur) de sexe, sang plaisir ensembles, mais il s'agirait de le faire en y mettant une forme nécessaire, qui indique (ou invite) le plaisir (par une montée, une sensualité, une cruauté, un paroxysme et enfin une descente). Là le rythme tend vers une expression d'un mouvement, d'une impulsion, mais reste peu convaincant à la lecture. Peut-être est-ce le poème en lui-même, en sa taille, qui fait cet effet, ou est-ce le choix des mots...Je vois en cela la cause première de ce manque de trash, tu as eu une image qui se voulait choquante, mais les vers ont aseptisé celle-ci par leur manque de rythme en rapport à l'image décrite.
Revenir en haut Aller en bas
The shadow
Chef correcteur
Chef correcteur
avatar


MessageSujet: Re: Les yeux bercés d'obscurité   Dim 29 Juil - 18:46

Le premier vers, j'ai l'impression de l'avoir créé. Et même après une recherche sur google, poussé par un doute, je ne tombe que sur mon vers. Mais c'est bon signe si tu as l'impression de l'avoir déjà lu, c'est qu'il fait pro Smile

L'influence pour ce texte est forcément floue, un mélange plus ou moins inconscient de plusieurs choses. Mais je venais de parcourir la partie public averti "d'écrivains en herbe" et, si je me souviens bien, j'ai eu envie d'écrire après avoir lu ce texte:

Spoiler:
 

Citation :
Le vers (le poème?) est, pour moi, est un peu "silencieux" par rapport à ce que les mots disent, ce qu'ils donnent à voir.


Tu as raison pour le rythme, je crois en effet que c'est à cause de la forme (le rythme) que ce poème reste trop soft par rapport à ce que je voulais au début, j'ai laissé la violence imaginée s'essouffler dans une suite d'images lyriques, livrées avec un rythme apaisé. Pour donner un poème aseptisé comme tu le dis.
Je te remercie pour ton intransigeance.

Je pense avoir franchi une étape importante dans la compréhension du rythme ces derniers jours.
J'ai donc fais une refonte totale du texte. En essayant d'amener le sang de plus loin, en accélérant le rythme, avec une montée jusqu'à "enfin". Puis trois vers pour la descente.
(à noter le retour à la ponctuation)
Je soumets donc de nouveau ce texte à vos avis éclairés.


*

Les yeux bercés d'obscurité
Elle se livre à un plaisir
Qui brûle et peu à peu l'enceint
De vapeurs douces et frémissantes.

Le silence bleu disparaît
Au loin, seul son souffle agité
Fait trembler l'air impur qu'elle avale;
Torrent de braise et de poussière.

Le feu l’enivre et l'assaille,
Un éclat, un fragment figé
Dans son regard nu et brillant,
Offense à l'interdit cruel.

Le sang s'échappe lentement,
Serpente et file sur sa peau
Entre les seins
Entre les cuisses
Elle meurt, elle jouit,
Enfin.


Sortant de sa douce agonie
Elle libère un froid soupir
Dans l'aube rougissante.



*



Rq: j'hésite à sortir les points d'exclamations pour:
Citation :
elle meurt ! elle jouit ! enfin !
(d'où la tentation d'abandonner la ponctuation sur la première version)

_________________
Quand je vois Aphrodite, je pense à « hermaphrodite » et du coup j’imagine un escargot.


Dernière édition par The shadow le Dim 29 Juil - 20:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Les yeux bercés d'obscurité   Dim 29 Juil - 19:13

Je n'ai pas lu le premier vers, tu as du mal saisir mes propos (un peu obscurs, à en juger). Il me semble que le premier vers est même sans le reste du poème. Que tu l'as écrit à part, qu'il n'est pas fondamentalement lié au poème. Je dis cela parce que ça m'arrive souvent, un vers qui vient comme ça, qui donne naissance ou qui se rattache à un poème, mais qui était écrit bien avant, avant que l'idée du poème ne me vienne. Juste une impression, donc, et non pas une lecture déjà effectuée.

(Remarque sur l'extrait que tu proposes...j'aime moyennement les métaphores style Arlequin " Ton souffle gonfle les voiles du navire de mon désir")



Le poème a un peu changé, c'est exact, mais il est encore peu vivant. En effet, un peu de ponctuation pourra lui donner vie, mais la ponctuation est parfois un peu comme un maquillage qui sert de camouflage plutôt que d'embellissement. Je pense qu'il y a plutôt un travail à faire sur le rythme, cela comprend donc la ponctuation, mais aussi le rythme des mots, choisis selon leur ton et la façon dont ils se prononcent, et les résonances entre eux. Cela étant, cela dépend de l'effet que tu veux donner, mais pour des scènes de sexe, au lieu de parler crûment, ou de parler de manière ridicule ("Johnny lui dévoilait avec sa langue le tapis rouge de la passion qu'un désir martelait sans fin du fond de son âme enflammée...owi Johnny ! Ze t'aimeuh "), travaille exclusivement sur les mots, leur puissance et leurs places dans le vers.


Plus subjectivement, il m'est arrivé, aux heures humides de ma tendre jeunesse, d'écrire des poèmes relatifs au sexe, et j'aimais surtout le jeu des sonorités et la place des mots dans l'alexandrin (à l'époque du vers fixe, donc, paradoxalement - ou pas ?).
Revenir en haut Aller en bas
The shadow
Chef correcteur
Chef correcteur
avatar


MessageSujet: Re: Les yeux bercés d'obscurité   Dim 29 Juil - 21:01

Je comprends pourquoi tu as cette impression sur le premier vers. C'est à travailler alors.

Pour le reste, je retourne étudier Rimbaud.
Et je vais re travailler ça.

_________________
Quand je vois Aphrodite, je pense à « hermaphrodite » et du coup j’imagine un escargot.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Les yeux bercés d'obscurité   Ven 31 Aoû - 1:02

Lu et approuvé.



Spoiler:
 

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les yeux bercés d'obscurité   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les yeux bercés d'obscurité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Santé] Opération des yeux au laser
» Ferme les yeux..et tape 7 lettre au hasard.
» Recherche des faux yeux réalistes !
» Yeux pour BJD
» Ouvrir les yeux fermés d'une tête bjd

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poètes et écrivains du Monde :: 
Poèmes, Chansons & Slams
 :: Lyrique
-
Sauter vers: