Bienvenue à l'Académie !
 
AccueilPortailFAQAnnexeNos partenairesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Chapitre 8] Le Maître des éléments

Aller en bas 
AuteurMessage
Amnael
Administrateur Graphiste
Administrateur Graphiste
avatar


MessageSujet: [Chapitre 8] Le Maître des éléments   Sam 15 Déc - 0:06

AUX ORIGINES DE L’UZUENI


Une minute, deux minutes, cinq minutes s’écoulèrent. La question de Naidum, bien que très simple, n’en fut pas moins déconcertante. Le silence de la nuit paisible s’intensifiait, et n’était seulement souillé que par les crépitements disharmonieux du feu de camps. L’interrogation, aussi inattendue qu’incompréhensible du nain montait petit à petit dans l’esprit d’Amnaël, lui embrumant l’esprit aussi lentement et surement que l’un des meilleurs hydromels de Kisageri.

Etait-il donc possible que le nain ait eu accès à un savoir supérieur au sien ? Amnaël en doutait fortement ; après tout n’avait-il pas étudié auprès de Judai, un ancien Pyroleader pour qui les arcanes les plus sombres du Pays du Feu n’avaient aucun secret ? Non, cela était impossible. Cependant lorsqu’Amnaël se répétait ses mots « caeliens » et « alliances tétrites » dans sa tête, ils ne semblaient pas vide de sens ; mais il demeurait pour autant incapable de dire ce qu’ils signifiaient. Rompant à son tour le silence imposé par la nuit, Amnaël déclara de la façon la plus honnête possible :

-C’est la première fois que j’entends ces termes là.

Naidum qui soutenait le regard d’Amnaël depuis qu’il avait posé sa question, acquiesça d’un hochement de tête accompagné d’un grognement mi-satisfait, mi-mécontent ; comme s’il avait entendu la réponse à laquelle il s’attendait depuis le début ; mais que cela le contrariait. Le nain se contenta alors de répondre :

-Bouarf ! Cela ne m’étonne pas ; mais il n’en dit pas plus.

Toutefois les quelques phrases qu’ils venaient alors d’échanger réussirent à attiser l’attention d’Amnaël. Il cherchait encore et encore dans chaque recoin de sa mémoire si un jour Judai ou toute autre personne ne lui en avaient pas touché quelques mots ; mais rien ne lui revenait à l’esprit. Et pourtant, ces mots résonnaient familièrement dans son esprit, si bien que sa curiosité le démangeait d’en apprendre plus en questionnant Naidum à ce sujet.

Hélas, avant de poser sa question méticuleusement préparée, Amnaël fut coupé par des bruits de pas qui se rapprochaient de plus en plus. Instinctivement, Amnaël saisit le manche de son épée, près à se battre à la moindre escarmouche. ; puis en relevant les yeux, il s’aperçût qu’il ne s’agissait en réalité que d’Alexia et d’Altair qui revenaient de la forêt.

-On a trouvé un endroit isolé qui pourrait convenir un kilomètre plus loin ; annonça Altair qui était arrivé à hauteur du campement.

C’est alors avec une pointe de regret qu’Amnaël dut renoncer à poser sa question pour le moment, ce dernier n’ayant pas envie d’avouer publiquement que Naidum avait réussi à insinuer le doute dans son esprit. Il se contenta alors d’un hochement de tête affirmatif et lança le signal de départ tout en éteignant le feu. Le groupe se remit alors en route, pénétrant la forêt de Blasted ; et cette fois ; ce fut Amnaël qui se chargea de fermer la marche, en profitant ainsi pour épier Naidum comme ce dernier l’avait fait de nombreux jours avant et pendant la première partie de leur voyage.

Il était devenu en quelques minutes une véritable obsession pour Amnaël, lui qui avait toujours cru être le meilleur et savoir tout sur tout ; le nain avait ébranlé en seulement deux mots sa solide confiance en soi acquises au cours de toutes ces années d’entrainement.
Tout en marchant, Amnaël tenta de se ressaisir, de se dire qu’il ne s’agissait simplement que de balivernes sans queues ni têtes. Cependant, il n’arrivait pas à se débarrasser de cette impression étrange et familière que ces quelques mots avaient fait jaillir en lui.
Avant même de s’en rendre compte, le groupe arriva devant l’endroit trouvé par Alexia et Altair, rien de spécial à priori ; mais en y regardant de plu près, Amnaël pu apercevoir une discontinuité dans le sol. Un pan de la forêt s’était comme effondré, laissant place à une sorte de cavité qui passait en dessous de la végétation.

-On a vérifié ; assura Alexia; le tunnel n’a pas d’autres entrées ni sorties, et il est assez grand, d’autant plus que l’arbre devant nous semble servir de pilier à la structure, ces racines s‘enfoncent à travers les galeries et plus profondément encore.
L’endroit avait été magnifiquement bien trouvé, invisible au premier coup d’œil, facile à protéger, mais plus important encore, s’il pleuvait, ils auraient la tête au sec ! Amnaël détestait la pluie, non seulement parce qu’il n’aimait pas se retrouver trempé, mais aussi et surtout parce qu’elle affaiblissait ses capacités à utiliser la magie du feu.
Dans l’espoir de labourer le terrain avant sa prochaine offensive, Amnaël comptait bien amadouer Naidum autant que possible, il lui demanda alors :

-L’endroit semble idéal, est ce qu’il vous convient aussi ? Ce ne sera surement pas très confortable mais au moins on sera au sec en cas de mauvais temps.
Naidum n’y vit pas d’inconvénient, préférant surement l’endroit qui devait lui rappeler les grottes des la chaîne des Bass. Le groupe s’installa donc dans leurs abris de fortune, protégé des regards indiscrets ; et Amnaël décida de prendre le premier tour de garde. Il comptait bien mettre à profit ce temps pour essayer de trouver des informations par lui-même. Amnaël s’écarta alors du groupe et remonta à la surface ; les étoiles commençaient à briller haut dans le ciel. Cette impression soudaine d’être si insignifiant par rapport à l’immensité de l’univers le poussa à se confier. Il ne connaissait qu’une personne qui pourrait écouter et répondre à ses interrogations sans émettre de jugement personnel : sa sainteté maitre de l'Univers, que je vénère plus que tout.

Amnaël se concentra donc comme il avait appris à le faire pour envoyer un message par magie. Il visualisa mentalement le visage de sa sainteté maitre de l'Univers, que je vénère plus que tout, et en conservant sa vision il enregistra ses questions, il commença tout d’abord par s’excuser brièvement de le déranger alors que la nuit allait tomber, puis il lui demanda de ne pas parler de ce message à qui que ce soit et il termina par raconter le début de leur voyage. Amnaël relâcha alors le flux de magie, s’attrapant soudainement le cœur, la respiration de plus en plus haletante. Visiblement, Amnaël avait sous-estimé le coût énergétique de son sortilège, c’était la première fois qu’il tentait d’envoyer un message aussi long et d’aussi loin ; et ce serait certainement la dernière. En plein combat une telle erreur lui aura été fatale, Amnaël en était conscient, c’est pourquoi il se jura de ne plus jamais recommencer à envoyer des messages aussi long d’aussi loin. Il lui fallut plus de deux minutes pour que sa respiration lui revienne. Deux minutes pendant lesquelles sil se sentit pitoyablement stupide et sans défense, le sort aurait tué n’importe quelle personne n’ayant pas ses capacités magiques, s’il était encore en vie, c’était uniquement par chance d’avoir eu un excellent entrainement dans ce domaine.

Quelques minutes après, il sentit alors le picotement habituel sur son front lui indiquant que quelqu'un venait de lui adresser un message. Amnaël se laissa alors submerger par le flux de magie de sa sainteté maitre de l'Univers, que je vénère plus que tout.

-Message reçue, aucune information là-dessus à ma connaissance, irait faire des recherches aux archives. Ne renvoie plus de messages d’aussi loin sauf urgences.

Amnaël fut déçue de ne pas avoir pu assouvir sa curiosité de cette manière, mais il se consola en se disant que si sa sainteté maitre de l'Univers, que je vénère plus que tout n’avait pas d’informations, c’était surement que le nain avait tout inventé. Plus inquiétant encore, il s’était laissé troubler et manipuler par la question de Naidum. Amnaël se jura alors en son fort intérieur de ne plus se laisser ainsi prendre la tête à chaque fois que le nain lui parlerait. Il s’appuya alors contre un arbre, et se mit à surveiller la zone. Le silence et la solitude de la nuit ne l’aidait guère à oublier ces pensées, et déjà la promesse qu’il s’était faîte ne paraissait plus qu’un lointains souvenir. Il tenta vainement de se changer les esprits en pratiquant quelques entrainements magiques de bases, sur les deux types de magies existante, il n’avait aucune difficulté à se servir de l’une ou de l’autre ; et ce depuis plusieurs années maintenant ; rares étaient les magiciens à utiliser à la fois la manipulation et la matérialisation : généralement on ne pouvait se spécialiser que dans un domaine. Amnaël soupira, il ferma les yeux pour se concentrer, imagina une boule de feu dans le creux de sa paume, et en ouvrant les yeux la boule de feu étaient là ; c’était la matérialisation. Il se concentra alors de nouveau et cette fois se contenta d’imaginer la boule en mouvement, et la boule se mit à se déplacer dans la direction souhaité ; c’était la manipulation. Amnaël arrêta alors le flux de magie et la boule s’évapora avant d’atteindre une cible quelconque. Amnaël continua ainsi les exercices les uns après les autres corsant un petit peu plus la difficulté. Il finit par déployer une barrière similaire à celle qu’avait utilisée sa sainteté maitre de l'Univers, que je vénère plus que tout lors du dernier affrontement, mais il fit en sorte que les flammes ne brulent pas mais se contente de signaler la présence d’individus qui entrerait dans leur zone.

Lorsqu’il eut terminé, Amnaël se contenta d’attendre qu’on vienne le relayer : quelques heures plus tard, il vit Altaïr sortir du tunnel ; mais alors qu’ils allaient s’apprêter à échanger leurs places, une nouvelle sensation envahit Amnaël, quelqu'un avait pénétré la barrière. Il était tard dans la nuit, ce ne pouvait donc pas être qu’un simple voyageur. Amnaël en informa par conséquent immédiatement Altaïr auquel il demanda de rester à l’affût de n’importe quel message qu’il lui enverrait, puis il se mit seul en route vers l’endroit d’où émanait la perturbation.

La zone de couverture de la barrière était assez large ce qui fait que la source se situait assez loin du campement, toutefois, Amnaël ne pouvait pas l’ignorer. Deux kilomètre plus loin, il arriva enfin à l’endroit en question, et Amnaël fut surpris d’apercevoir un homme ; ils étaient pourtant entrés au Pays de la Terre, impossible qu’un homme ne se trouve à cet endroit ; et pourtant il était assis au beau milieu de ce qui semblait être un jardin et ne semblait pas affolé pour le rien du monde. En y regardant de plus près, on pouvait même apercevoir une petite bicoque en bois derrière le jardin. Aussi invraisemblable que cela pouvait paraître l’homme devait habiter là. En effet la limite de la barrière d’Amnaël, invisible à l’œil nu se situait entre le jardin et la cabane. Et celle-ci avait du se déclencher lorsque l’homme était allé dans son jardin. Toujours tapis dans l’ombre à observer, avec un sourire satisfait, Amnaël décida de retourner sur ces pas. C’est alors qu’une voix s’éleva dans les airs :

-Et bien mon petit, pourquoi restes tu planté là comme un piquet de tomates ?

Toute trace de son sourire s’effaça du visage d’Amnaël. Il était resté parfaitement caché, et pourtant il avait été repéré. Qui pouvait bien être cet homme qui l’avait démasqué alors qu’il avait caché toute trace de sa présence ? Une chose était sûre, cet homme n’était pas qu’un simple quidam.

_________________
Cette histoire est entièrement vraie puisque je l'ai inventé du début à la fin
Revenir en haut Aller en bas
Amnael
Administrateur Graphiste
Administrateur Graphiste
avatar


MessageSujet: Re: [Chapitre 8] Le Maître des éléments   Sam 15 Déc - 0:11

Voilà pour le chapitre 8, corrections d'orthographes autorisées, il doit surement y avoir des coquilles.

Après une semaine d'incertitudes, je me suis finalement décidés à couper le chapitre plus tôt que ce que j'avais prévu. Tout ça afin de garder mon coté suspense à chaque chapitre, je veux terminer sur un inconnu donnant envie au lecteur de passer directement au chapitre suivant.

A vos tomates je prends toutes les critiques.

PS: pour sa sainteté maitre de l'Univers, que je vénère plus que tout, je suis sur que tu te rappelle de l'une de nos conversation et que tu sais qui est l'homme en question =)

Si tu te rappelle pas, indice tomates^^

_________________
Cette histoire est entièrement vraie puisque je l'ai inventé du début à la fin
Revenir en haut Aller en bas
Amnael
Administrateur Graphiste
Administrateur Graphiste
avatar


MessageSujet: Re: [Chapitre 8] Le Maître des éléments   Sam 15 Déc - 0:13

PS: pour la sainteté j'espère que sa partira une fois que la censure sera parti^^quoique sa donne un coté comique innatendu au texte, mais quand même =)

_________________
Cette histoire est entièrement vraie puisque je l'ai inventé du début à la fin
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: [Chapitre 8] Le Maître des éléments   Sam 15 Déc - 1:57

Je m'occupe de la censure et ses dégâts Lundi. Il fallait me le dire que tu allais poster ! (J'aurais pu l'enlever avant)

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Amnael
Administrateur Graphiste
Administrateur Graphiste
avatar


MessageSujet: Re: [Chapitre 8] Le Maître des éléments   Sam 15 Déc - 10:22

Nan mais c'est bon tkt, et au pire si ça ne l'enlève pas, tu auras juste à en mettre une nouvelle qui fais l'inverse Smile

_________________
Cette histoire est entièrement vraie puisque je l'ai inventé du début à la fin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Chapitre 8] Le Maître des éléments   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Chapitre 8] Le Maître des éléments
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chapitre 7 Le maître des éléments
» Chapitre 6, Le maître des éléments
» [Chapitre 2] Le maître des éléments
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poètes et écrivains du Monde :: 
Fictions & Romans
 :: Fantasy
-
Sauter vers: