Bienvenue à l'Académie !
 
AccueilPortailFAQAnnexeNos partenairesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lyrisme et publicté, un mélange osé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The shadow
Chef correcteur
Chef correcteur
avatar


MessageSujet: Lyrisme et publicté, un mélange osé   Jeu 10 Jan - 21:32

Je ne viens pas pour m'insurger contre un pseudo lyrisme à des fins de marketing, mais juste pour partager une publicité qui m'a fait sourire. Principalement à l'attention de Liam qui je sais ne regarde pas la télévision et qui ne peut donc pas se rendre compte du formidable pouvoir du marketing.





Le texte cherche tellement à faire dans le lyrisme que ça tombe dans le cliché, et je ne parle pas que de la phrase finale: ce parfum ne se découvre pas, il vous découvre...

Je salue tout de même la tentative, pertinente d'un point de vue marketing (ça fait rêver le consommateur, ça sert l'image de luxe, etc). Et puis les parfums français font quand même les publicités les plus visuellement esthétiques.


Cette publicité est définitivement à la tête du classement des publicités qui font du "détournement lyrique" à des fins de marketing. Juste devant la publicité pour la voiture Giulietta (la voiture-femme, objet de désir) qui réutilisait de façon assez honteuse le Je suis faite de la même matière que les rêves de Shakespeare.



_________________
Quand je vois Aphrodite, je pense à « hermaphrodite » et du coup j’imagine un escargot.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Lyrisme et publicté, un mélange osé   Ven 11 Jan - 8:30

0:33

A 0:33 ils se sont gourés ! Ils nous montre pendant une fraction de seconde le massacre qu’ils aiment faire avec les roses !

Sinon les images sont jolies. La voix est sympathique si on ne fait pas attention à ce qu'elle dit.

(Le "Dior, j'adore" n'est plus du tout dans le ton à la fin, il parait assez ridicule.)

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*


Dernière édition par Liam Daläa le Ven 11 Jan - 12:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Lyrisme et publicté, un mélange osé   Ven 11 Jan - 11:21

Hum, pas mal. J'ai plutôt vu un assemblement de belles images qui montrent la fabrication d'un parfum, le cheminement du produit, ce qui est plutôt rare. Je vois l'idée d'un cheminement, qui va du bout du monde - nous fait-on croire - à Paris (sic).


Je mets le texte en entier : S'il existe, Dior le découvrira, le plus exaltant des secrets, né du soleil, de l'eau, de l'air, du feu et de la terre, au coeur des jardins de fleurs les plus rares, au-delà des mers les plus mystérieuses, à la lisière du monde, où la délicatesse trouve sa force, où la matière se fait insaisissable. Devenu goutte d'or au creux d'une main offerte, parfaitement dessiné, parfaitement libre...Ce parfum ne se découvre pas, il vous découvre. J'adore Dior.


Go pour le commentaire. Déjà "s'il existe". Mon côté athée voit là une allusion mal cachée à la divinité. On ne peut tout à la fait la saisir, on ne peut pas connaître son existence, mais par contre, s'il est, Dior, multinationale devant l’Éternel, la trouvera. Pour nous. Sympa.

Nous avons des superlatifs, un classique. Le plus exaltant, les plus rares, au-delà des mers...faut vendre le truc, donc c'est inévitable. Le lyrisme vient en partie de là, de la louange purement gratuite dans l'association de termes poétiques et délicats. Il faut rendre à Dior ce qui est à Dior : c'est pas dégueu.

L'image du monde. Les quatre éléments et le soleil. Bon, c'était facile à placer, ça. Bachelard n'aurait pas du tout renié ce passage qui rentre dans la poésie des éléments (si vous voulez savoir quel élément colle à votre peau de poète, lisez Bachelard).
Par contre, la suite avec les superlatifs, et les endroits rares et secrets, on rentre dans la poésie-cliché...les mers mystérieuses, fallait oser, les jardins les plus rares...mouais, à la limite, y'a quelques jardins qui ont des trésors. Mais attendez ! parce que ce parfum n'est pas n'importe où, il est au bord du monde. Alors bon, on ne sait pas trop où c'est, mais ce doit être quelque part dans l'horizon...on revient sur la meilleure partie de la publicité selon moi, avec la délicatesse et la matière. C'est plutôt joli, mais faut bien suivre (je doute qu'un spectateur pas très éclairé retienne son rôt juste parce que c'est jouliiiiii).

Bon, la goutte d'or, c'était facile. Libre et dessiné, j'vois un paradoxe. J'aime beaucoup la "main offerte", qui peut signifier l'achat, le cadeau, l'abandon...dans tous les cas, on raque.

Enfin, le slogan est carrhument classe. J'aime tout de même la pub, car les gars trouvent des slogans qui sont des oeuvres d'art à l'usage de la thune. Là, il y a un double jeu sur "il vous découvre". On peut croire que le parfum possède une vie propre, qu'il est doué de mouvement, qu'il va à la rencontre de l'acheteur (retour de la métaphysique odorante), mais on peut croire aussi qu'il développe la partie cachée de celle qui le porte, un "il vous découvre" comme un rideau qu'on tire pour montrer la beauté extraite de la nature.


Ils ont bien bossé...La musique est à la fois lyrique, épique et douce, afin de proposer une montée sans pour autant non exploser les oreilles...


Lyrisme, cliché, mouvement et divinité. On retrouve d'une part un classique des pubs de parfums (mes préférées du genre étant chez Kenzo), et une chose maintenant répandue, qui est la divinisation du produit. Cette pub n'innove pas, mais elle se laisse regarder.

Revenir en haut Aller en bas
The shadow
Chef correcteur
Chef correcteur
avatar


MessageSujet: Re: Lyrisme et publicté, un mélange osé   Lun 21 Jan - 11:55

Belle analyse que je partage totalement. J'avais craqué exactement au même endroit, sur "les mers les plus mystérieuses".


As tu déjà pensé à travailler dans le marketing ?

_________________
Quand je vois Aphrodite, je pense à « hermaphrodite » et du coup j’imagine un escargot.
Revenir en haut Aller en bas
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Lyrisme et publicté, un mélange osé   Lun 21 Jan - 16:01

Hum, non, mais j'ai la chance de pouvoir déchiffrer très rapidement les pubs, images et autres, de voir de suite les sens cachés, le but visé, toussa...En fait c'est le même principe qu'un commentaire de texte, sauf que ça me parle immédiatement, et les liens arrivent encore plus vite. Je pensais que tout le monde pouvait faire ça, mais Deedlit a dit que non. Des témoignages ?
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Lyrisme et publicté, un mélange osé   Lun 21 Jan - 16:59

Pour une pub, un discours ça peut aller facilement, mais ça ne vient pas automatiquement, il faut que je décide de le faire.

Pour une véritable œuvre d'art, j'ai horreur de faire ça. Je n'aime pas décortiquer l'art, je préfère le manger avec la coquille. (Mais en même temps on peu plus difficilement parler de but visé avec l'art, il me semble.)

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Lyrisme et publicté, un mélange osé   Lun 21 Jan - 18:15

L'art pour l'art, alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Gudule
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Lyrisme et publicté, un mélange osé   Lun 21 Jan - 18:32

Il y a toujours de faux artistes qui on pour but de gagner du fric... (Ben) crhum hum !!!

C'est vrai qu'on tombe vite dans le cliché, parce que le texte à la rigueur, mais les vidéos pardon, On dirait un assemblage de vidéos d'essais Windows.

En fait on a vite envie de dire : Images vue et revue !^^

Sinon c'est vrai que les images sont belles, pour le texte je suis d'accord avec Mario, pour une pub c'est pas mal.

(Ils auraient pu éviter le doigt sur l'objectif)

EDIT :
Non en fait c'est juste un défaut de lumière mal placé


Dernière édition par Gudule le Lun 21 Jan - 21:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Lyrisme et publicté, un mélange osé   Lun 21 Jan - 19:06

Je doute que ce soit un doigt Gudule. J'ai fais arrêt sur image dessus, pour vérifier dès que je l'ai vu. Mais ça fait le même effet, c'est maladroit de leur part.

Non Mario, je n'ai pas une conception parnassienne.
Mais l'art décortiqué scolairement, scientifiquement, et parfois interprété à la mord-moi le nœud, j'ai du mal.
(Passer plusieurs mois à démanteler la poésie de Philippe Jacottet, ne m'a pas réussit.)

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Lyrisme et publicté, un mélange osé   Lun 21 Jan - 19:15

Donc que fais-tu face à une oeuvre d'art ? En ne l'analysant pas, tu risques de passer à côté de l'oeuvre, non ?
Revenir en haut Aller en bas
The shadow
Chef correcteur
Chef correcteur
avatar


MessageSujet: Re: Lyrisme et publicté, un mélange osé   Lun 21 Jan - 19:17

Oui c'est pour ça d'ailleurs que chez nous on a tendance à dire que le marketing c'est de la musicologie. C'est intuitif, avec une bonne culture, on peut assez rapidement faire le job.
Là t'as fais le travail de décryptage, mais le travail de conception n'aurait pas nécessité plus de connaissances. Reste le problème de l'inventivité me direz vous.
Par contre même si j'avais les même idées que toi je ne l'aurais pas aussi bien mis en mots. Ou alors ça m 'aurait pris plus de temps.

Ps: je ne me prononce pas sur l'art et l'analyse, je n'ai jamais apris à faire ça, du coup mes analyses sont limitées. Je me contente d'essayer d'avoir des idées avant d'aller recouper celles des autres.

_________________
Quand je vois Aphrodite, je pense à « hermaphrodite » et du coup j’imagine un escargot.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Lyrisme et publicté, un mélange osé   Lun 21 Jan - 20:57

A Mario :

Passer à côté ? C'est une peu vague comme expression, je trouve. Et puis, je préfère prendre le risque de passer à côté que souffrir une analyse de type scolaire.

J'ai lu des recueils entier de poésie sans faire une seule analyse, j'ai fait de même avec des dizaines de musées remplis de tableaux, et en écoutant des milliers de morceaux de musique.
Devant une œuvre d'art, il est rare que je me dise un truc du genre "ceci fait évidemment référence à la mort de son beau-père avec qui l'artiste avait noué une très grande amitié.".
Pourtant, à chaque fois, l'émotion à pu me submerger, la grâce des œuvres m'est parvenue, et ces œuvres ont pris sens à mes yeux. Je ne dis pas l'art pour l'art, je dis plutôt l'art pour l'immersion. L'immersion dans une œuvre pour moi passe avant tout dans sa contemplation, et non pas par son analyse.

Mais tout ceci est très personnel et difficilement défendable, je me met tous les profs de français sur le dos en disant cela. J'ai essayé d'exprimer ça l'an dernier à notre prof de français, Jolivet pourrait confirmer, qu'elle en a fait presque tout un drame.

Je me rappelle de ce "Oui, mais l'auteur, il dit quelque-chose ! Il dit quelque-chose ! Il n'écrit rien au hasard !" qu'elle m'avait aussitôt répliqué.

Et moi qui, dans ma tête, répondais, "Oui mais il en fait de la poésie de ce qu'il dit, lui. Pas comme vous, madame, qui en faites un cours à se flinguer."

(En vrai, je répondais plutôt, "Oui, madame. Bien, madame.")

Résultat du compte, la poésie pour une bonne partie des lycéens, c'est juste un truc bien chiant que tu doit digérer à l'école. Puis après, ouf, enfin, on s'en débarrasse. Au feu Baudelaire !



_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lyrisme et publicté, un mélange osé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lyrisme et publicté, un mélange osé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lyrisme et publicté, un mélange osé
» Mélange : TNT hertzienne + DVB-T du câble : ça marche !
» Bâle 2010 Lange & Heyne " Heinrich der Erlauchte"
» Repas Lange & Sohne , TOURBILLON “Pour le Mérite“ >>>
» mélange de génération

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poètes et écrivains du Monde :: 
Espace de liberté et de communication
 :: Folie, Rêverie & Nuagerie
-
Sauter vers: