Bienvenue à l'Académie !
 
AccueilPortailFAQAnnexeNos partenairesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bonsoir !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Bonsoir !    Lun 28 Jan - 18:34

Bonsoir a tous !

Je me prénomme Simon et je suis agés de 23 ans.J'habite une petite ville du sud a une cinquantaine de kilométres de Marseille.Je suis brun au yeux bleus.

Je suis cuisinier de formation,reconvertit en agent de sécurité.

J'ai pratiqué le judo,la natation et le fitness-musculation.

L'écriture et moi,c'est une histoire d'amour.Mon premier contact avec l'art des lettres,en dehors de tout ce qui est scolaire,a eu lieu a l'été 2002,a l'age de treize ans,lorsque j'avais écrit une petite nouvelle fantastique bancale et sans prétention,je la décrit comme un "Jurassic park Workship".Puis en 2003-2004 j'ai écrit toute sortes de petit textes,a bases d'attaque d'arreigné génétiquement modifié,de dinosaure,et de tueurs implacables,pour la plupart inachevé.En 2005 j'ai entreprit mon premier vrais récit "solide",une nouvelle de science fiction décrivant la résistance héroique de la terre et de son empire face a une invasion d'extra terrestre sanguinaire qui seront finalement repoussé.Puis en 2006,j'avais écrit une petite fan fiction des Chevaliers du zodiaque dont je suis un fan absolus.En 2007 avec l'aide d'un pote j'ai rédigé une seconde nouvelle de science fiction,décrivant la guerre opposant l'empire terrien par l'alliance terrienne et un systeme de planéte rebelle dirigé par une reine maléfique.Mais mon camarade m'avait laché en cours de route et elle est resté inachevé.Les écrits de 2005 et de 2007 forme un seul et méme ensemble.Trois autres textes devait suivre,mais par manque de temps,de motivation ils ne virent jamais le jour.

J'ai finalement repris la plume en 2011 ou je relaté la vis d'une petite clocharde venus d'europe de l'est,alcoolique,violente et raciste.A partir de l'année derniére j'ai commencé a écrire des nouvelles érotiques,inoffensive dabord,puis politiquement incorrecte.

Mes écrits de 2002 a 2004,ont était détruit,perdus a jamais,ou égaré.Mais je posséde toutes mes créations de 2005 a aujourd'hui.

Que dire d'autre sur moi ? J'aime le rhum,les femmes,et la musique brutale

J'éspére que sa pas était trop chiant a lire . Razz

Ps: j'ai une petite nouvelle érotique que j'aimerais bien poste,mais son propos est hautement sulfureux,et sur d'autre forum d'écrivain amateur,elle n'est pas resté en ligne bien longhtemp,je peut la placé sur ce forum ?
Revenir en haut Aller en bas
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Bonsoir !    Lun 28 Jan - 18:45

Bienvenue, Boris Molino, de votre pseudo sous une autre latitude.


Je crois que sur ce forum, on n'aura rien contre. On accepte les lutins mutins, alors les lutins coquins...
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Bonsoir !    Lun 28 Jan - 19:02

Bienvenue !

Tes textes sulfureux ne seront censurés par aucun administrateur ou modérateur sur ce coin de la toile. Le sulfure d'un texte n'est pas un crime. C'est une fleur, dirait probablement Baudelaire ! Même si je doute grandement à l'avance que tu rivalise avec ce dernier !




_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*


Dernière édition par Liam Daläa le Lun 28 Jan - 19:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bonsoir !    Lun 28 Jan - 19:09

Mario : Boris Molino,tout comme Stephane Arconada était des pseudonyme que j'employé souvent lors de soirée en boite de nuit,lors de partis de poker au casino ou autre.

J'aime l'ouverture.Si on commence a mettre de la censure,ont ferme les portes a tout.

Liam : Merci.Je n'est nullement l'intention ni la prétention de rivalisé avec ce genre de "maitres".

Revenir en haut Aller en bas
Amnael
Administrateur Graphiste
Administrateur Graphiste
avatar


MessageSujet: Re: Bonsoir !    Mar 29 Jan - 12:50

Bienvenue chez nous, j'espère que tu te plairas ici.

Intéressant ton parcours littéraire en tout cas^^


Peut être moi aussi vais je me mettre à la fan fiction un de ces jours, ça à l'air assez marrant.

_________________
Cette histoire est entièrement vraie puisque je l'ai inventé du début à la fin
Revenir en haut Aller en bas
Lutin Mutin

avatar


MessageSujet: Re: Bonsoir !    Mar 29 Jan - 17:29

Bienvenue !


Citation :
"Notre temps, qui n'est pas seulement le plus juif, mais le plus féminin de tous les temps ; ce temps pour lequel l'art n'est plus qu'un moyen d'exprimer des humeurs, qui a vu l'origine du besoin artistique dans les jeux animaux ; ce temps de l'anarchisme le plus crédule, ce temps auquel l'idée de l'État ni celle du droit ne disent plus rien, ce temps de la conception historique la plus plate qu'on ait jamais imaginée, le matérialisme historique, ce temps du capitalisme et du marxisme, ce temps pour lequel l'histoire, la vie, la science ont été réduites à l'économie et à la technique ; ce temps qui a cru pouvoir expliquer le génie comme une sorte de folie, mais qui ne possède plus un seul grand artiste ni un seul grand philosophe, ce temps si peu original alors qu'il recherche tant l'originalité ; ce temps qui a remplacé l'idéal de la virginité par le culte de la demi-vierge: ce temps a également la gloire douteuse d'être le premier à avoir non seulement affirmé le coït comme une valeur et l'avoir adoré, mais encore à en avoir fait un devoir: non dans l'idée de se perdre, comme le Romain ou le Grec dans les bacchanales, mais dans celle de se trouver et de donner enfin un contenu à son propre vide."


Otto Weininger, Sexe et Caractère, 1903
Revenir en haut Aller en bas
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Bonsoir !    Mar 29 Jan - 18:29

Faux-départ de Lutin Mutin !
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Bonsoir !    Mar 29 Jan - 18:38

Lutin mutin, pour un national-sociopathe, tu n'as pas honte de faire (encore) confiance à un type qui a du sang juif (Oh mon Dieu) dans les veines ?!
Citation :
Otto Weininger est le fils de Adelheid et Léopold Weininger, orfèvre juif d'ascendance hongroise.
Spoiler:
 

En tout cas il est interessant de savoir que Rabbi Jacob a tout d'une femme, on ne dirais pas comme ça, mais, sous sa barbe de trois mètres de long se cache une exquise féminité !

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Lutin Mutin

avatar


MessageSujet: Re: Bonsoir !    Mar 29 Jan - 19:20

"Il n'y avait qu'un Juif honnête, et il s'est suicidé."

Adolf Hitler



Je vous recommande vivement la lecture de Sexe et Caractère.
Revenir en haut Aller en bas
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Bonsoir !    Mar 29 Jan - 20:28

Il n'est pas dit qu'Hitler fut juif, ça n'est qu'une supposition vu qu'on ne connaît pas son grand-père, et il est possible qu'il soit juif, mais ce n'est pas confirmé. M'enfin on n'est plus à une refonte de l'histoire selon ceux-qui-ont-raison-contre-le-reste-du-monde.
(on ne parlera pas non plus de la consanguinité de sa famille, schéma reproduit par Hitler lui-même avec sa nièce *troll*)
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Bonsoir !    Mar 29 Jan - 21:59

De toute façon Jésus de Nazareth était juif, alors Hitler à tord d'avance ! Very Happy

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Bonsoir !    Mar 29 Jan - 22:08

"Dieu marche avec nous" - inscription sur les ceintures des S.S (la phrase vient du discours que Yahvé donne aux juifs partant combattre leurs ennemis, les Égyptiens, auxquels Dieu promet l'extermination).
Revenir en haut Aller en bas
Lutin Mutin

avatar


MessageSujet: Re: Bonsoir !    Mar 29 Jan - 22:27

Euh Mario, je me moque bien de savoir si Hitler avait ou non des origines juives. La phrase que j'ai citée est d'Hitler lui-même parlant d'Otto Weininger.

Otto Weininger est un jeune génie du début du siècle dernier. Dans son Sexe et Caractère il analyse les archétypes masculins et féminins, qui se répartissent en nous en des proportions propres à chaque individu, et il va très loin, démolissant la psychologie empirique d'alors, se référant à l'idéalisme kantien, articulant psychologie et philosophie.

Il dit des choses sur la femme... que je préfère prendre le temps de vérifier dans mon entourage. J'en suis à la moitié de son ouvrage, l'extrait que je vous ai cité à l'occasion de la bienvenue de Karouzaki est tiré de la fin (je ne peux pas m'empêcher d'y faire parfois un saut tant c'est intéressant), où entre autres Weininger montre des liens entre judéité et féminité.

Il s'est suicidé peu après la publication de son œuvre, fin 1903, à l'âge de 23 ans.

D'où la phrase d'Hitler.



Liam, Dieu n'est pas juif... sauf pour les juifs Cool
Revenir en haut Aller en bas
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Bonsoir !    Mar 29 Jan - 22:29

Intéressant. Et quant à mon propos sur Hitler, disons que j'ai aussi fait un faux-départ Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Lutin Mutin

avatar


MessageSujet: Re: Bonsoir !    Mar 29 Jan - 22:36

Chais pas ce que tu entends par faux-départs. Je trouve que ma citation de bienvenue était appropriée à la lubrique prose de notre ami du Japon. Si par faux-départ tu entends accueil pas gentil, tu as raison.

Weininger est une preuve je pense qu'il n'y a pas de fatalité "raciale" (pas plus qu'il n'y a de race juive, n'en déplaise aux chercheurs iraniens qui cherchent encore un gène juif), un juif peut très bien s'extirper de sa judéité, d'ailleurs Weininger s'était converti au protestantisme (c'est mieux que rien).

Bon ok, il s'est suicidé, mais... les poires, fève ivre.
Revenir en haut Aller en bas
Lutin Mutin

avatar


MessageSujet: Re: Bonsoir !    Mar 29 Jan - 22:37

Chercheurs *israéliens, par iraniens. Petit lapsus.
Revenir en haut Aller en bas
Lutin Mutin

avatar


MessageSujet: Re: Bonsoir !    Mar 29 Jan - 22:45

Laisse poire, plutôt.
Revenir en haut Aller en bas
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Bonsoir !    Mar 29 Jan - 22:56

Lutin Mutin a écrit:



Liam, Dieu n'est pas juif... sauf pour les juifs Cool


Chaque croyance assimile son Dieu et le rapproche de son image (si on parle d'image...). Il vaut mieux qu'il soit non seulement connu, mais familier, pour que la foi fasse son chemin. Et que la domination religieuse soit également sociale et belliqueuse sur le différent.
Revenir en haut Aller en bas
Lutin Mutin

avatar


MessageSujet: Re: Bonsoir !    Mar 29 Jan - 23:06

Je ne veux pas qu'on se relance dans un débat sur la question religieuse, car je n'ai pas assez ni de matière ni de maturité pour efficacement défendre la foi catholique, que je retrouve à tâtons.

Permets-moi juste de te conseiller de te méfier de l'égalitarisme maçonnique forcené, qui veut te faire croire que toutes les religions se valent, ce serait affirmer que les temples-charniers aztèques valent nos cathédrales. Cet égalitarisme aplatisseur est l'ennemi de la pensée.
Revenir en haut Aller en bas
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Bonsoir !    Mar 29 Jan - 23:10

Je ne dis pas que toutes les religions se valent, au contraire. Je vois plus de profondeur dans le bouddhisme que dans le catholicisme, par exemple. Non, je dis que Dieu fut créé par tous selon des modes connus, des schémas connus, et la personnalisation de Dieu n'est issue que de l'imaginaire malade de l'homme, n'ayant que lui-même pour créer (pour ceux qui ont les yeux qui lâchent : en créant Dieu, l'homme s'est fait Dieu. Ahoua !). Et cela aide au rapprochement du commun, et à l'écartement de ce qui est différent.

Mais ceci est un autre débat.
Revenir en haut Aller en bas
Lutin Mutin

avatar


MessageSujet: Re: Bonsoir !    Mar 29 Jan - 23:25

Imaginaire malade, ou profond besoin d'éternité ?

Comment expliques-tu ce dernier ? De la crainte de la mort ?

Non. C'est bien plutôt ce besoin d'éternité de l'âme qui cause la crainte de la mort, et non l'inverse.
Revenir en haut Aller en bas
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Bonsoir !    Mar 29 Jan - 23:29

Imaginaire malade est lié à la crainte de la mort. De cette crainte naquit le besoin d'éternité, le besoin d'une chose impossible à saisir, impossible à soigner. Je suis pour des soins religieux pour les personnes qui ne supportent pas la crainte de la mort. Pour les autres, armons-nous de courage, d'amour, de nos familles, et d'un verre de rouge. Un bon cru de préférence.

Ce que tu dis n'est pas logique. Pourquoi ? Car le besoin d'éternité a bien une naissance, et pour exister, il doit avoir une idée en opposition, quelque chose qui a fait que le concept a émergé. Il ne peut avoir vécu sans origine, et dans nos vies quotidiennes, ce qui nous touche directement, la mort est bien plus palpable que l'éternité. La mort est la mère directe des Dieux, de la foi, et de la maladie.
Revenir en haut Aller en bas
Lutin Mutin

avatar


MessageSujet: Re: Bonsoir !    Mer 30 Jan - 0:31

Non justement. Je pose le besoin d'éternité comme origine de la crainte de la mort. Car il n'y a de vraie valeur qu'éternelle, qu'intemporelle, et notre âme le ressent au plus profond d'elle-même: elle veut durer. Elle veut atteindre la valeur, elle veut accéder à l'éternité. Et cette volonté de valeur précède la crainte de la mort, elle la cause. Oui, la crainte de la mort peut à son tour être cause de bien des choses, de nos actes et de nos croyances. Mais l'origine de cette crainte morale est bien le besoin d'éternité de l'âme, qui exige infiniment davantage qu'une centaine d'années tout au plus, car l'âme se sait si riche qu'elle conçoit sa disparition comme une absurdité ! C'est pourquoi la crainte de la mort est morale, car l'âme se sentant éternelle, elle cherche à accomplir le bien pour le rester dans la béatitude, et lutte contre le mal qui la ronge et peut l'éclipser, risquant de la souiller à jamais, tant toute âme encore saine ressent du remord après avoir fauté, menti, s'être menti.

Je ne sais pas si ce besoin d'éternité de l'âme est universel ou pas, s'il est uniquement ou non européen et masculin (la femme ressent-elle ce besoin d'éternité ? si non, c'est qu'elle n'a pas d'âme). Je n'ai pas fini de m'interroger. Sache que j'ai ressenti ce besoin de valeur, d'éternité bien avant de lire Weininger, je l'ai en particulier profondément ressenti suite à une rupture amoureuse ; c'est cette dernière qui m'a convaincu, par l'inouïe laideur des amours modernes dominés par les éphémères passions, qu'il n'y avait d'amour qu'éternel, que les amourettes ne sont que de vaines et furtives parenthèses passionnelles. Toi aussi, tu crois qu'il n'y a de valable que la durée: dans le topic de Noël insuffisant, tu avais sorti le contre-exemple des couples qui s'aiment toute leur vie pour justement contrecarrer l'hédonisme moderne que je vomissais.

Ne ressens-tu donc jamais ce besoin d'éternité, que tu ne peux expliquer par la crainte de la mort ?
Revenir en haut Aller en bas
Amnael
Administrateur Graphiste
Administrateur Graphiste
avatar


MessageSujet: Re: Bonsoir !    Mer 30 Jan - 8:33

Sans vouloir être relou, si ça doit partir en débat, il y a une section plus approprié pour cela Smile

_________________
Cette histoire est entièrement vraie puisque je l'ai inventé du début à la fin


Dernière édition par Amnael le Mer 30 Jan - 16:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Bonsoir !    Mer 30 Jan - 9:15

J'ai ressenti ce besoin d'éternité, mais je préfère la mort à l'éternité. Cela rend les choses plus belles, plus intéressantes. Je ne suis pas sûr que l'éternité est une bonne chose, et je pense que la seule crainte est de disparaître dans un univers inconnu. Je suis d'accord avec ce que tu as dit sur le besoin d'éternité, mis à part que tu distingues l'éternité et la mort par le bien et le mal. Je ne comprends pas ce manichéisme, ni même comment on peut dire que la mort est une chose bonne ou mauvaise. Il n'y a pas de jugement de valeur à apporter sur ce qui forme la vie humaine. C'est, simplement. Et je persiste, mais le besoin d'éternité est né de la crainte de la mort, car l'homme réfléchit par rapport à ce qui le touche, par rapport au sensible, ce qu'il vit chaque instant. L'éternité n'est pas une chose qu'il peut voir, posséder, toucher, alors que la mort est omniprésente. J'en prends pour exemple l'histoire : les premiers hommes qui descendirent des arbres n'avaient aucun rapport à la mort et l'au-delà, il n'y avait aucune pensée post-mortem. Puis, avec l'évolution, ils firent des tombeaux, où le corps était déposé avec ses objets, de la nourriture, ses animaux, etc. Je pense que ces hommes ont réfléchi - plus ou moins consciemment - au sens de la vie, et à la durée. Ils étaient d'abord totalement indifférents à la mort, et se sont spiritualisés, croyant à l'au-delà, et fondant ainsi les premières religions. Dès lors, c'est l'inconnu entourant la mort de l'homme qui a formé le paysage divin, l'éternité, pour se dire que tout n'est pas fini, que tout continue dans l'ailleurs.
Cela étant, je crois qu'on est presque d'accord, puisque je suis d'accord pour dire que l'homme se sachant mortel veut ardemment devenir immortel. Et sa vie doit être une longue réflexion pour accepter cet état de fait.

Je ne vois pas pourquoi la femme n'aurait pas d'âme. C'est toujours assez amusant de lire ça. Pour moi le besoin d'éternité est évidemment universel, ce qui explique toutes les religions - qui ne se valent certes pas, mais qui dans leurs fonds cherchent la même chose : une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Lutin Mutin

avatar


MessageSujet: Re: Bonsoir !    Mer 30 Jan - 12:54

Ah ! il y aurait tellement à dire sur ton positivisme et ton évolutionnisme. Mais je n'ai pas encore assez lu ni vécu.

Pour te le dire en résumé, je crois que justement le besoin d'éternité de l'âme est totalement indépendant de nos sensations et du temps. Je crois que l'âme peut s'isoler des premières et vaincre le second, que sa mémoire réfléchie la rend intemporelle, et que son consubstantiel besoin d'éternité ne peut être expliqué ni par la crainte de la mort, puisqu'il la cause, ni par l'empirisme, puisque l'âme s'isole du monde sensible.
Revenir en haut Aller en bas
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Bonsoir !    Mer 30 Jan - 18:07

J'aimerais bien savoir comment ton âme - dont l'existence reste encore à prouver, non ? - se libère du sensible. On est complètement, dans ton discours, dans la parole chrétienne qui privilégie de très loin l'âme au corps, avec cette méfiance pour ne pas dire cette méprise du corps, chose d'une bassesse incommensurable comparée à l'âme. Nos deux visions s'opposent radicalement, sous couvert de ta croyance. Je ne vois pas comment tu peux isoler l'âme des sensations (si ce n'est, peut-être, l'effet placebo de la prière ou de la foi ?), et vaincre le temps. De manière très humaine, très réelle, et non pas seulement ce que dit la Bible, ici, j'entends.

C'est là un autre sujet, cela dit. Nous ne sommes pas d'accord - le serons-nous un jour ? - car tu pars de la transcendance, alors que je pars de l'humain. Je vois dans ton discours une manipulation de l'argumentation : tu dis que "la crainte de la mort a pour origine le besoin d'éternité", et non pas " du besoin d'éternité découle ceci...". Après avoir parlé de la volonté d'éternité - notion avec laquelle je suis d'accord - tu ne justifies aucunement une cause, mais une conséquence. Reste à pleinement justifier la cause, dès lors - ce qui est impossible puisque elle est issue de ta divinité.
Je passe aussi sur les parties auxquelles tu n'as rien dit, notamment sur le bien et le mal.
Pour faire simple, et pour éviter tout développement rallongé : je ne vois pas comment tu peux partir d'un postulat d'éternité alors que l'homme n'a d'abord connu que le mystère de la mort. Le développement à partir de l'âme par rapport au sensible aurait pu t'aider, mais c'est trop facile, trop sournois. La mort se vit comme une chose sensible, et pas l'éternité. De là, l'intuition de l'éternité n'apparaît pas d'elle-même.



Et je ne suis pas aussi positiviste que tu le crois. Je le suis plus que toi, mais je ne crois pas mériter ce terme. Je me crois plutôt ceint d'un espoir désespéré, ou d'un désespoir qui n'en finit d'espérer, au seuil de la rupture. Parce que c'est trop facile de dire que tout va mal, qu'on va dans le mur, qu'on est idiot. Le plus dur, c'est de relever l'ensemble, de se tenir debout, sans Dieu ni passé mythifié. Et se sentir pleinement humain, tout à fait humain, dans l'esprit, l'âme - ce que tu veux - et dans le corps, et de mourir la conscience tranquille, voire rassurée.
Revenir en haut Aller en bas
Lutin Mutin

avatar


MessageSujet: Re: Bonsoir !    Mer 30 Jan - 20:03

C'est tout simplement la mémoire et la méditation (au sens large, pas forcément religieuse ou métaphysique ; elle peut concerner un problème quelconque, une personne, les mathématiques, etc) qui libèrent l'âme du sensible et du temps - du temps perçu, subjectif j'entends, pas du temps objectif: lorsque tu médites sur quelque sujet que ce soit et/ou que tu te remémores des évènements de ta propre vie, l'herbe au-dehors continue de pousser, la terre ne s'arrête pas de tourner, mais ton âme, elle, est hors du temps, car tu songes à des choses qui n'ont objectivement pas ou plus de réalité au moment où tu les penses, à des choses que tes sens physiques ne peuvent pas ou plus percevoir.

Le besoin d'éternité vient de l'âme elle-même, ce besoin que toi comme moi ressentons est la preuve que nos âmes existent. De l'âme provient ce besoin d'éternité puisque c'est le sien, duquel découle ensuite la crainte de la mort. Cette crainte de la mort sera peut-être morale car l'âme consciente de son besoin d'éternité craint que le corps meurt souillé par de mauvaises actions ; sur ce point (la crainte toujours morale de la mort), je l'admets, je viens de me reprendre avec ce que je disais plus haut, et je m'en excuse... La crainte de la mort n'est pas nécessairement morale, mais dans tous les cas provient du besoin d'éternité de l'âme, qui lui n'a pas d'autre origine que l'âme elle-même: la constatation de ce besoin d'éternité est la preuve de l'existence de l'âme. Je ne parle pas d'intuition d'éternité, Mario, mais de volonté et de besoin d'éternité. Tu me demandes quelle est l'origine de ce besoin d'éternité ? Mais je te l'avais justement demandé hier soir ! Et je te l'ai dit: c'est tout simplement l'âme qui veut perdurer. De là, la crainte de la mort.

Euh... Le positivisme n'est pas l'optimisme (si c'est bien ce que tu as cru, je suis gêné par ton erreur). Le positivisme c'est l'empirisme.

Wikipédia a écrit:
Le terme positivisme désigne un ensemble de courants qui considère que seules l'analyse et la connaissance des faits réels vérifiés par l'expérience peuvent expliquer les phénomènes du monde sensible. La certitude en est fournie exclusivement par l'expérience scientifique. Il rejette l'introspection, l'intuition et toute approche métaphysique pour expliquer la connaissance des phénomènes.

Le positivisme ne peut pas expliquer le besoin d'éternité que chaque homme ressent, et dont on ne peut que faire le constat.
Revenir en haut Aller en bas
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Bonsoir !    Mer 30 Jan - 20:39

Nous répétons les mêmes discours depuis hier soir, du coup je ne vois pas l'intérêt de continuer. J'ai compris ton point de vue, tu sembles avoir saisi le mien, mais nous ne sommes pas d'accord. Cela ne sert à rien de continuer. La volonté et le besoin d'éternité sont des écoulements logiques de la mort visible, et justifie complètement la naissance des divinités. Je m'arrêterai là, car nous ne changerons pas d'avis là dessus.


Sur le positivisme, c'est une bourde de taille, effectivement, mais à ma défense j'ai d'une part lu toute la journée (ça fatigue), et j'ai surtout étudié le positivisme d'Auguste Comte, qui m'a toujours induit en erreur pendant mes années d'études, car sa religion d'amour/humanité, créée après la mort de sa femme, m'a toujours semblé d'un optimisme bêta, mais non dénué de beauté. On s'éloigne du terme, désolé, que j'ai pris pour moi à la place de la vraie définition. Merci de remettre ma pendule déréglée à la bonne heure ; )

Et pour reprendre, justement le positivisme peut expliquer l'éternité par la crainte de la mort. Mais on en revient à ce que j'ai dit, et il ne sert à rien de continuer.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Bonsoir !    Mer 30 Jan - 22:39

Citation :
Je vois plus de profondeur dans le bouddhisme que dans le catholicisme, par exemple.
Lobsang te salue, Mario !
Spoiler:
 

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bonsoir !    Jeu 31 Jan - 19:12

Et si vous alliez lire mes écrits au lieu de partir dans des délires historique et théologique ?

Smile
Revenir en haut Aller en bas
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Bonsoir !    Jeu 31 Jan - 20:12

L'un n'empêche pas l'autre Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bonsoir !    

Revenir en haut Aller en bas
 
Bonsoir !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonsoir
» Bonsoir à tout le monde !
» Bonsoir à toutes et tous !
» Bonjour, bonsoir tout le monde
» Bien le bonjour ou bonsoir, comme vous voulez.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poètes et écrivains du Monde :: 
Zone de présentation des membres & d'informations générales
 :: Présentation des membres
-
Sauter vers: