Bienvenue à l'Académie !
 
AccueilPortailFAQAnnexeNos partenairesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dans le monde où je vis...²

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Dans le monde où je vis...²   Dim 11 Aoû - 12:28

Voici une des pièces maîtresses, la première, du laboratoire poétique que j'ai mis en place. Elle est rattachée aux Poèmes en Fraude, mais ici je la distingue du reste car elle est spéciale.

Il s'agit d'un exercice, accessible à tout le monde. Il s'agit simplement de décrire son ou ses univers intérieur(s). Dans quelles pensées imagées vous retrouvez-vous, dans quelle vallée, quelle mer, quelle ville, quel ciel ou n'importe quoi d'autre vous enfuyez-vous pour retrouver votre esprit. Cela peut-être la cartographie de vos mondes, ou la vision de vos utopies, vos idéaux. Dans quel monde, enfin, voudriez-vous vivre au mieux. Vous pouvez prendre cette idée et écrire, car le point de départ est bien simple. Et partageons !

(je mets etc à la fin parce que je n'ai pas fini de l'écrire, mais je voulais partager cette idée avant que je ne reparte en vacances sans internet, et par ailleurs il n'y a pas de fin à ce poème)



dans le monde où je vis
le ciel chante en couleurs savoureuses
les rues sont larges d'un kilomètre
pour que tous les gens puissent s'y rencontrer
On boit aux terrasses des thés alcoolisés
Liqueur de Brahms ou Vendanges tardives rock
La Lune est distillée dans des tasses de nimbus
qui regardent en fumant
mille crépuscules inachevés
dans la mesure finale
d'un opéra fantaisiste

dans le monde où je vis
je croise des géants en couple avec des fées
l'humain comme seule civilisation
on apprend aux enfants, dans nos parcs naturels
la nécessité de l'amour
le besoin d'une morale de tendresse
l'essence de la liberté responsable
Les gamins peuvent passer la licence du ciel
Option contemplation poétique
pour aiguiller les étoiles filantes errantes
sur les chemins de velours et des mains de boudoirs

dans le monde où je vis
chaque homme invente son propre jeu
qui serait sa pensée son fonctionnement
l'utilité de la première rencontre
au coin d'une herbe comme fauteuil moelleux
à côté d'un fumoir pour les amateurs de planètes
le temps passerait parmi les passions
à travailler entre le plaisir et autrui émerveillé

dans le monde où je vis
la ville entière dort le soir sur les pelouses fraîches
quand passe l'astronome qui montre nos prochaines vacances
chacun respire en harmonie à l'univers
et les rêves arrivent quand commencent les concerts
et les contes pour adultes
les films sont des écrans de soie noire
sur lesquels s'endorment doucement les chairs apaisées

dans le monde où je vis
l'imagination au virtuel se prolonge
car les cafés et les boulevards ne suffisent plus
pour découvrir toujours
des soldats de plomb qui défilent dans les orchestres
les poupées blondes aux théories scientifiques
les dragons qui font la tournée des comptoirs
suivis par une meute de matous
parfaite pour malfamer sur les toits en bulles

dans le monde où je vis
il y a un Ministère de la Poésie
complètement vide
c'est qu'il a réussi, savez-vous
à rendre le monde comme un poème
une belle fantaisie musicale
un blues heureux un gospel d'espoir
saupoudré d'une ou deux larmes
le chagrin qui aide à écrire à oublier
à savourer l'instant la tête tournée vers le Soleil

dans le monde où je vis
on se déplace comme on le pense
il suffit de choisir
sur la mer en semelles de vent
sur les cimes en rollers de feuilles
sur les sommets avec des ailles qui surfent
sur la rue de terre les pieds nus
au contact de notre planète en révolution

dans le monde où je vis
des musiciens surgissent n'importe quand
ils chantent l'Histoire, les Sciences
ils chantent les nouvelles du Monde
ils chantent aussi les nouvelles locales
les naissances, les mariages et les morts
ils rappellent la vie des grandes figures
devant un parterre d'enfants au spectacle

dans le monde où je vis
je marche en funambule au milieu
des milliards d'univers en pleine effervescence
ébullition explosion un grand incendie de création
tout chante toute parle tout récite la vie
les étoiles des multivers se rassemblent en vers
et se donnent pour crier un seul son
qui serait une vérité de passage
tandis que je continue de marcher
en équilibre au sein du surgissement
l'horizon comme seul point composant tout mon regard
et je comprends que ce que je suis
l'Homme
est la quintessence de l'univers
au moment où le big bang éteint mon dernier poème

etc.
Revenir en haut Aller en bas
Deedlit
Correctrice
Correctrice
avatar


MessageSujet: Re: Dans le monde où je vis...²   Mar 3 Sep - 19:11

Les âmes de fleurs s’ennuient à troubler leur reflet, gorgées d’amertume à force d’égrener les siècles. Elles secouent la tête avec hauteur ; des perles de cristal glissent de leurs chevelures et les sirènes les dérobent en riant de plaisir, nacrant les ondes d’éclaboussures qui étoffent les airs - fragments d’une éternelle moquerie.
Toutes les ruines s’effondrent en cité d’un jour, les dédales s’épuisent en landes venteuses ; la décadence fleurit avec effroi, peuplant la pierre de flore maladive ; tout se croise, s’entretue, se rehausse… tout peut être - il suffit de suivre le fil d’Ariane.
Les fées espiègles se targuent des plus beaux atours, étoffes sans pareilles, étincelles, lueurs sublimes, oubli en cascade, poudre aveuglant l’être ; leur colère éclate en gerbes folles égarées de couleurs, déchirant le monde comme s’effilocherait un long voile.
Le Chat d’Envers passe sur les fleuves des univers en fuite ; mesure d’horreur, avec superbe, laissant mille et une traces d’un sang aussi âpre que les liqueurs - mille et une histoires agonisant à plaisir, étourdies d’absurde, sans comprendre.
Station pour l’infini, s’écraser au champ des merveilles maudites, disperser les étoiles en écueil à rêveurs.
L’éternelle sourit, lasse de pensées entrelacées des filaments du souvenir. Les remparts s’effritent au vent terrible, et elle tombe sans plus distinguer le gouffre du ciel pour savoir ce qu’il emporte. La lune au sourire sanguinaire se détourne interminablement pour retrouver les affres d’une vie incertaine.

_________________
"La résignation est un suicide quotidien." Honoré de Balzac.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Dans le monde où je vis...²   Ven 6 Sep - 14:59

Deux jolis textes.
De jolis mondes, quoique parfois assez flippant quand il y a des lunes sanguinaires...
Pour l'instant, je ne suis toujours pas en mesure de partager les miens.
(Quoique je l'ai un peu fait dans ma dernière hymnance du Chef d'Orchestre des Oiseaux.)
Donc j'utilise une technique inventée avec Shadow :


Imaginez-vous un monde magnifique :
 

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
The shadow
Chef correcteur
Chef correcteur
avatar


MessageSujet: Re: Dans le monde où je vis...²   Ven 6 Sep - 21:43

Liam Daläa a écrit:


Imaginez-vous un monde magnifique :
 
J'y ai vu des oiseaux couronnés de mandragores de lumière apparaître au milieu d'un ciel de brume.

Sinon, j'ai envie de passer la licence du ciel option constellation.

_________________
Quand je vois Aphrodite, je pense à « hermaphrodite » et du coup j’imagine un escargot.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans le monde où je vis...²   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans le monde où je vis...²
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ce que vous aimeriez changer dans le monde du catch
» Episode 15 - Un trou dans le monde
» [5x15] Un trou dans le monde
» Le SIDA dans le monde
» RESTER DE BONNE HUMEUR DANS LE MONDE D'AUJOURD'HUI de Martin Marceau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poètes et écrivains du Monde :: 
Poèmes, Chansons & Slams
 :: Lyrique
-
Sauter vers: