Bienvenue à l'Académie !
 
AccueilPortailFAQAnnexeNos partenairesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Voyageurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Voyageurs   Lun 9 Sep - 10:40

Dans l'océan laiteux nagent les familles
Fuyant quelque barbarie insensée lancée
Hommes femmes enfants en brasse arrivent
Au nouveau port signé de la liberté

16h32 dans la gare, salle des pas perdus,
Le petit garçon se demande comment,
Bon dieu ! comment fait-on pour perdre son pas
Et pourquoi personne ne les recherche ?

Au milieu de la chaussée l'onironef apparaît
Grand triporteur bardé de ferrailles et bagages
Un barbu pédale fier et grand comme un messie
Sa voile tatouée POÉSIE flotte en pleine gloire

Les navires sont de nos meilleurs poèmes
Chantait le poète pirate au bord des criées
A gréements de boissons, aux filles des quais
Jusqu'au tropique où sa voix s'échoua

Elle lisait toujours en commençant par la fin
Disant qu'il y avait plus de suspens
Au début, quand les fondements dévoilent
L'intrigue au complet les raisons l'origine

Petits enfants, mousses dans les huniers
Ramassent leur frayeur face à la houle
Ils maudissent le père ensemble et les gabiers
Interpellent les mères dans le fracas du sel

Depuis la fenêtre du train qui passe
Se livrent bidonvilles sur bidonvilles
Et Paris, taudis sur pilotis, rougit et crie :
"L'ouvrage de l'homme moderne devant tes yeux !"

On les ramasse sur les trottoirs, déserts,
Mers oubliées, plaines fauchées, banquise
On les amasse, pierres exquises au toucher
Qui s'entrechoquent en chantant leur nom - rêve.

Les nuages se tiennent en assemblée sérieuse
Pour décider si oui ou non il y aura tempête
- Pas cette année, il faut lutter, et nos familles ?
Puis ils passent en grondant à la grève générale

Le moissonneur fauche à la lueur claire
D'une lune d'été les étoiles mûries
Il moissonne pour les fous, pour la misère
Pour les chiens, les ignares - à l'humanité meurtrie

J'ai croisé, sur un quai, des hérons hagards
Perdus sur le marais des rails d'une gare
Longues-pattes, ils toisaient les toitures
Et une jeune fille avide de romans naïfs

"Le temps est une île où l'on se perd ;
Dans les jours répétés et les nuits d'insomnie
L'attente en barres sur un caillou quelconque
Concurrence la barbe qui pousse en jalons"

Grand soir de bal aux masques doubles
Sur une avenue normale, journée banale
Les passants frivoles marchaient à dieu
Un janus douteux au cou redoutable !

On ouvre l'oeil, et l'autre suit l'autre
La vie déborde de leurs quatre coins
On a effacé les anciennes traces - recommencement
Je suis bien dans ce corps chaud, bon vivant

Terminus sur la place blanche sous la lampe
Témoignage, héritage, sérénité ou nostalgie
Assaille le vieil homme d'écriture & d'histoires
Prêt, sourire paré, au plus rapide des trajets

Paysage de nuit fuit à la fenêtre
Lumières blanches et rouges des routes
Reflets des salons silencieux, lumineux
Légions de lampadaires zonards & solitaires

La volupté s'échappe entre ses cils
Comme un enfant sauvage au jardin
Quand ils s'entrouvrent elle vacille
Du fond de l'iris au fond du bassin

En amis, nous marchons vers l'indigo lointain
Parmi les sonorités s'évanouissant
Les bruissements des feuilles répandent des chagrins
de villes, filles, pays laissés là, sur le chemin blanc


etc.

Revenir en haut Aller en bas
The shadow
Chef correcteur
Chef correcteur
avatar


MessageSujet: Re: Voyageurs   Jeu 7 Nov - 18:05

Toujours aussi inventif.
Un peu difficile à suivre sur la longueur, j'ai eu du mal à suivre la deuxième moitié, faudra que je relise une fois de plus, mais bon, on va pas non plus se plaindre d'avoir de la quantité. Je commente quand même sinon je vais encore remettre ça à dans quelques semaines.

J'envie cette aisance avec laquelle tu parviens à glisser des quatrains sans verbe, faudrait que je m'inspire de cette technique.


Les navires sont de nos meilleurs poèmes
Chantait le poète pirate au bord des criées
A gréements de boissons, aux filles des quais
Jusqu'au tropique où sa voix s'échoua

Elle lisait toujours en commençant par la fin
Disant qu'il y avait plus de suspens
Au début, quand les fondements dévoilent
L'intrigue au complet les raisons l'origine



J'adore ces deux strophes. l'idée de la lecture à rebours est géniale.




_________________
Quand je vois Aphrodite, je pense à « hermaphrodite » et du coup j’imagine un escargot.
Revenir en haut Aller en bas
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Voyageurs   Jeu 7 Nov - 23:02

En fait j'ai écrit ce texte dans le train, le temps d'un aller-retour Paris Toulouse dont je suis accoutumé. Beaucoup de strophes sont directement venues de souvenirs de voyage, images immédiates (comme l'assemblée de nuages, aperçue après Carcassonne, et les légions de lampadaires tard dans la nuit, pas loin de Lyon). J'ai aussi voulu me faire voyager sur d'autres, plus fantaisistes.
De l'invention à la vision, il suffit de tricoter un peu le réel.

Le pirate poète est une référence à Michel Tonnerre, disparu récemment d'un cancer. Je préfère le terme de voyageur à celui de pirate, car il a écumé les mers du monde plus sagement que ses lointains ancêtres.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Voyageurs   Ven 27 Déc - 17:17

En fait maintenant, ton poème il ressemble un peu à un train.
Avec des quatrains-wagons-images.

Ça me rappelle des visites de trains avec Gudule. Chaque wagons est différent, mais on est dans le même train, qui va au même endroit.

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Voyageurs   Ven 27 Déc - 17:34

Intéressante l'idée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Voyageurs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Voyageurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Site de grands voyageurs
» Wagon voyageurs
» voitures voyageurs 3 pattes
» Une voiture voyageurs OCEM taguée
» voitures voyageurs, autres que corails?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poètes et écrivains du Monde :: 
Poèmes, Chansons & Slams
 :: Lyrique
-
Sauter vers: