Bienvenue à l'Académie !
 
AccueilPortailFAQAnnexeNos partenairesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Peut-on obliger quelqu'un à agir contre son grés ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Crevette
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Peut-on obliger quelqu'un à agir contre son grés ?   Dim 22 Déc - 11:20

Bonjour ou bonsoir !

Il y a quelques temps, la professeur de français nous à poser une question plutôt interressante:

Peut on OBLIGER quelqu'un à agir contre sa volonté ?

Sachant que le mot ''OBLIGER'' en philosophie est synonyme, si je me souvient bien, de contraindre.

J'aimerais avoir vos opinions, vos avis, sur cette question ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Peut-on obliger quelqu'un à agir contre son grés ?   Dim 22 Déc - 11:57

Deedlit est réclamée sur le sujet pour définitions précises des termes !


Hum...je ne vais pas faire dans l'abstraction, l'exemple me parait plus simple à comprendre pour ce thème.
Pour moi, il y a une question de domination, notamment sociale. Un individu peut obliger dans le cas où il y a une relation de domination acceptée : le chef d'entreprise (point de vue marxisant ?) est un bon exemple, mais on peut trouver des cas plus amusants, comme l'huissier, le prof, le policier, un docteur, etc. L'obligation vise un intérêt, financier, moral, humain, parfois pour préserver le train de vie de la société. Il y a ici une contrainte qui peut être nécessaire, mais qui vise un objectif, un bien, dont la personne contrainte peut parfois bénéficier (un mal pour un bien, etc). Il s'agit dès lors de voir pourquoi l'obligation est présente, et comment analyse-t-on la volonté de l'individu, si même cette volonté est une bonne chose pour ce dernier. On en revient aux termes à définir et leurs problématiques , c'est-à-dire : la contrainte est-elle forcément mauvaise ? La volonté doit-elle toujours s'exprimer au sein de la liberté ? (questions à remodeler comme on l'entend, je propose fissa)

Ensuite il y a des exemples plus simples, qui visent la simple exploitation : les prostituées, les travailleurs clandestins, enfin tout ce peuple qu'on peut ramener sous le terme d'esclaves. Encore que se pose le problème de la volonté, car un esclave peut vouloir être esclave, et ne pas demander autre chose...(pour faire simple, prenez les elfes de maison dans Harry Potter...)

Pour finir, je placerai la morale. On peut obliger l'individu à aller contre sa volonté, si c'est dans son bien. Le "peut-on" exprime une capacité, je le vois comme une capacité de jugement également. Ça rejoint mes premiers exemples.

La question me fait penser au débat actuel sur le travail du dimanche. Et c'est bien une différence de jugement qui sépare le pour du contre. Et on peut retrouver une théorie marxisante, aidée selon moi par la dictature de l'achat, ou le diktat du centre commercial toujours disposé à la vente, qui est la grande horreur de notre temps (faisant office de sortie le week-end, de passe-temps, etc).

Enfin je vois également la publicité, qui a comme but nous faire acheter ce dont on n'a pas forcément besoin. Sommes-nous volontairement des acheteurs ? La question est intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Peut-on obliger quelqu'un à agir contre son grés ?   Dim 22 Déc - 12:29

C'est une reponse plutot interessante ! En classe nous avons decreté que nous pouvons obliger quelqu'un a agir contre sa volonte dans le cas d'un chantage affectif par exemple. Nous avons egalement dis qu'une personne qui n'a absoluement rien a perdre ne se verra jamais contraint de quoi que ce soit ! Mais je pense, tout comme toi, qu'une personne contrainte se contraint elle-meme pour telle ou telle raison, plus ou moins bonne, d'executer les ordres.
Revenir en haut Aller en bas
Deedlit
Correctrice
Correctrice
avatar


MessageSujet: Re: Peut-on obliger quelqu'un à agir contre son grés ?   Dim 22 Déc - 14:14

*s'éveille* Définition de terme ? *prend le sujet au vol*

Bon, il y a plusieurs déclinaisons de l'obligation. Ce peut aller de la contrainte (obliger quelqu'un à) à une formule relevant de la politesse ou d'un certain civisme (être obligé envers quelqu'un).

Pour la partie contrainte, il y a en effet toujours une certaine nuance à apporter dans le cas de l'obligation, dans la mesure où elle porte un certain degré de "raison". Il ne s'agit pas simplement d'être une marionnette, quelqu'un d'autre disposant de votre corps comme il l'entend sans que vous puissiez protester ; bref, il ne s'agit pas d'une force absolument capable d'agir à l'encontre de votre volonté. Parce que, dans le cas de l'obligation, quelque soit le cadre, c'est vous qui allez agir. Certes, pas forcément dans le sens que vous auriez voulu ; mais néanmoins c'est vous qui allez exécuter l'action. Or, sans volonté quant à celle-ci, l'action ne serait pas. Et pourtant, ce n'est pas ce que vous auriez voulu...
"Obliger quelqu'un à" revient à ce que la personne qu'on oblige "s'oblige à". Il y a un lien entre les personnes concernées par l'obligation, et un retour de l'obligé sur sa volonté première, que celle-ci concorde avec l'obligation ou pas. Et c'est là que cela devient délicat, parce qu'il ne s'agit pas véritablement de contrainte ; avec l'obligation, il y a a priori toujours un certain potentiel de choix, tant que la personne "ne s'oblige pas à". Pour qu'elle s'oblige, dans le cas d'une chose allant contre son gré à première vue, il faut qu'elle intériorise les raisons propres à agir, les substituant ainsi à ses raisons de ne pas agir. Et allez prouver, à partir de là, que ce n'était pas sa volonté qui était à l'origine de l'acte... Mais vous pouvez avancer les pressions mises en jeu pour la décider ainsi.
Partant de là, peut-on vraiment dire que l'on peut obliger quelqu'un à agir contre son gré ? L'action sera voulue ; bon gré mal gré, mais voulue. Ah, mais heureusement, on peut s'entendre sur le "gré", qui nous arrange assez. C’est déjà nettement plus nébuleux, relevant de ce qui nous sied, est à notre convenance, goût, etc ; bref, de ce qui nous plait, plairait ou aurait plu, sans forcément y accorder une valeur absolue.

_________________
"La résignation est un suicide quotidien." Honoré de Balzac.
Revenir en haut Aller en bas
Fereydoun
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Peut-on obliger quelqu'un à agir contre son grés ?   Jeu 16 Jan - 16:09

Euh. Pareil.

J'dirais qu'on a toujours la liberté de dire non, tant qu'on assume les conséquences - qui peuvent être douloureuses, voir mortelles dans le cas de la coercition. On choisit d’obéir.

Sauf si t'es un Cybermen. Ou un Borg. Ou un Démocrate. Mais alors là, on ne peut plus rien pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
Amnael
Administrateur Graphiste
Administrateur Graphiste
avatar


MessageSujet: Re: Peut-on obliger quelqu'un à agir contre son grés ?   Sam 18 Jan - 19:55

Le geek de service va ressortir sa référence bidon bien stéréotypé de l'étudiant en info :d

Je sais pas pourquoi mais lorsque je vous ai vu parler d'agir sur la volonté de quelqun; j'ai tout de suite penser à star wars et par extention au code Jedi. (bon ok faut que j'arrêter de jouer à swtor --')


Code Jedi a écrit:
« Il n'y a pas d'émotion, il n'y a que la paix.
Il n'y a pas d'ignorance, il n'y a que la connaissance.
Il n'y a pas de passion, il n'y a que la sérénité.
Il n'y a pas de chaos, il n'y a que l'harmonie.
Il n'y a pas de mort, il n'y a que la Force. »

Vous parliez de contraindre quelqu’un lorsqu'on le prend par les sentiments par exemple. Ce qui viendrait s'opposer à l'idée d'un libre arbitre absolue en toute circonstance.

Pourtant, il y a néanmoins pour moi un aspect fondamental, c'est que tu auras toujours le choix d'ignorer le dit sentiment qui t’obligerait à faire une chose contre ta volonté.

Je vais prendre un exemple extrêmement extrême et bidon.

Citation :
" File moi ton blé ou je tue ton pote !!! "

Première solution tu te laisses submerger par ton sentiment (bah ouais merde quoi c'est ton pote); alors soit tu l'aime et tu files le blé, soit tu le détestes et tu dis au mec, vas y débarrasse m'en tu me rendras service. Dans ce cas là; tu agis de ta propre volonté, car même si dans une situation différente tu ne l'aurais pas donné ce blé, la situation n'étant pas la même on ne peut pas comparer (pas pour moi en tout cas).


Seconde solution; tu ne te laisses pas submerger par tes sentiments. Tu restes calme et réfléchis et tu prend une décision en toute âme et conscience; les éventuelle menace ne t'atteigne plus et tu ne peux donc pas être influencé.


Troisième solution; tu as affaire à un sith qui contrôle tes mouvement par la pensée. Donc là, tu agis contre ta volonté car ta volonté ne peux plus contrôler ton corps; mais bon comme les sith n'existe pas, je dirais que ce cas est tout bonnement impossible ! A moins que l'homme ne se transforme en cyborg du jour au lendemain !




Donc pour moi quoi qu'il arrive l'on a toujours le choix; car même dans le cas où l'on se laisse submergé par un sentiment quelconque; on fait à moment donné un choix qui nous amène à laisser ce sentiment nous submerger, et ainsi le sentiment nous forçant à faire un acte contre notre volonté n'est que le résultat d'une chaîne de cause à effet de dimension indéterminée.



Voilà, désolé pour l'argumentation bidon et pas philosophique du tout; mais pour moi la philo c'est avant tout un échange d'idée. =)
*Se met en garde contre les tomates de Deedlit*

_________________
Cette histoire est entièrement vraie puisque je l'ai inventé du début à la fin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Peut-on obliger quelqu'un à agir contre son grés ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Peut-on obliger quelqu'un à agir contre son grés ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Peut-on obliger quelqu'un à agir contre son grés ?
» Pétitions : Agir contre l'injustice
» Lectures du moment
» Plus de clope chez Mickey !
» [INFO]Réagir contre Orange et la "VVM" absente pour les appareils hors pack

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poètes et écrivains du Monde :: 
Autres
 :: Philosophie & réflexion
-
Sauter vers: