Bienvenue à l'Académie !
 
AccueilPortailFAQAnnexeNos partenairesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le temps s'efface

Aller en bas 
AuteurMessage
Gudule
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Le temps s'efface   Jeu 26 Déc - 9:43

Je me promène. Il fait beau, pour un mois d'avril. Des branches mortes crissent sous mes pas. Arrivé en haut d'une colline, je m'assois et regarde vers le bas, un vieux bâtiment en ruine, un cimetière...

Un vent froid parcours la campagne, s'engage entre les arbres, enjambe un vieux portail rouillé, survole les tombes sale, les croix tordus et butte contre un mur en pierre, en ruine.
A coté, une chapelle, en lambeaux. Elle semble appeler au secours, mais, dans cette campagne triste et monotone, personne ne lui répond. Et seul le grincement d'un vieux portail rouillé ose lancer son cri rauque à travers cette lande aride et désespéré.
Au pied de chaque sépulture, il y a une fleur, un bouquet. En plastique, délavé, hypocrite. Il y a bien longtemps que personne ne vient déposer de fleurs nouvelles ici...  Dans les allées désertes, le vent a fini de déposer les pétales rose ou bleu, jaunie par le temps. Les oiseaux ne chante plus, les papillons ne volent plus, la nature s'efface peu à peu.
Le mur en pierre séché s'endort, lentement. Les croix ont fini de bouger. Les tombes épuisées s'affaissent.
Il n'y a plus aucun bruit. le silence pousse son dernier râle, et son cri d'agonie se perd à l'horizon.
Le temps semble se ralentir, s'épaissir, s'arrêter presque. Le portail à cessé de gémir. Le vent ne bouge plus. La chapelle ne semble plus appeler : Elle semble morte. Ses ruines montre le ciel ; comme un dernier cri. Un dernier cri de désespoir. Le mur qui entoure le cimetière ne dort plus, il est mort. Les tombes ont fini de lutter. les croix disparaissent lentement dans le sol. Tout les cailloux blancs qui bordaient autrefois le cimetière disparaissent, les un après les autres. Lentement, inexorablement.
l'air autour s'alourdit et s'abat lourdement sur le sol.

La nuit est tombé, le froid avec. Elle ne se relèvera pas. Pas ici. C'est ce qui arrive quand un endroit hanté par de nombreux souvenirs est oublié : Il meurt, il s'efface. Il disparait.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Le temps s'efface   Jeu 26 Déc - 14:14

J'aime bien, ça ma fait successivement pensé aux scènes de la première partie du Dernier Diamant, aux premiers mots de "La Perle Noire" et aux cimetière "des Maux" (avec les fleurs en plastiques délavé) ! (D'ailleurs je suis en train de me dire qu'on aime bien les cimetières, nous !) Ca ferait un bon début, pour "La Perle Noire" !


Par contre :
Gudule a écrit:
La nuit est tombé, [...] Elle ne se relèvera pas.


Pour moi ça a un peu rompu le ton, vu que ça m'a fait penser à une blague de Chuck Noris.
Blague pourrie:
 

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Gudule
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Le temps s'efface   Jeu 26 Déc - 20:49

Le rapport est léger quand même... à part le cimetière
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Le temps s'efface   Jeu 26 Déc - 22:27

Pas besoin de rapport, pour une ressemblance ressentie !
Je t'ai déjà dis que tu ressemblais à Baudelaire enfant ?

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le temps s'efface   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le temps s'efface
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Combien de livres lisez-vous en même temps?
» DC ANTHOLOGIE : JLA – LA FIN DES TEMPS
» Votre Emploi du Temps année 2009/2010
» Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.
» Que faire lorsque le temps est pourri !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poètes et écrivains du Monde :: 
Autres
 :: Texte simple
-
Sauter vers: