Bienvenue à l'Académie !
 
AccueilPortailFAQAnnexeNos partenairesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Avant elle pensait ainsi...

Aller en bas 
AuteurMessage
Naizfi

avatar


MessageSujet: Avant elle pensait ainsi...   Jeu 3 Avr - 19:54

Ce texte, je l'avais écrite après m'être rendue compte que je devenais de plus en plus sombre dans mes pensées.
Je m'excuse si mes propos sont trop : peut importe l'adjectif, dites-le moi.    
-~-~-~-~
-~-~
-~-~-~-~


Je suis fatiguée je hais la façon dont j'envisage les choses non sérieux je ne veux pas ressentir ça je n'aime pas me sentir mal ainsi avoir comme un poids d'une tonne au fond de moi, de mon cœur... j'ai tellement envie de l'arracher le jeter loin et ne plus jamais l'avoir, j'ai mal, j'ai trop mal j'ai juste envie de dormir dormir et crever seule, oui seule j'aimerais mourir et ne plus être si seule j'aimerais arrêter de  me sentir inutile et nulle.
J'ai presque l'impression qu'on se fiche de moi, je suis si transparente j'en sais rien mais si je le savais je ferais en sortes de ne plus l'être, la solitude c'est bien mais a un moment ça me gave, j'en ai marre qu'on ne fasse pas attention à moi, à se que je peux ressentir, j'ai l'air fragile à pleurer comme une folle, ah oui une folle.
Je pense l'être je sais pas pourquoi mais mon attitude me fait penser à une personne qui a un problème psychologique, et en plus ça m'énerve que j'écoute les autres mais que personnes n'essaye au moins de venir me parler, oui je repousse les autres c'est bien de ma faute mais de la à ne pas venir me parler et me changer les idées essayer de me faire rire ou autres, juste me regarder et me demander ça va ? Bien.

        Ça m'énerve tellement qu'on ne puisse pas répondre franchement à une simple question : comment me trouves tu ? Réponse typique qu'on me balance : sympa, drôle, gentille.. pff et ça veut s'appeler ami ça.. si on me pose cette même question, j'essaye de creuser et de répondre honnêtement sans avoir peur mais il paraîtrait que je sois différente enfin que je ne sois pas assez bien pour qu'on ose répondre honnêtement.
Je me suis posée la même question et je peux dire que je suis une personne sympa, rigolote par moment et que je sais très bien écouter, mais parfois je mets à rigoler pour un rien et je fais des choses assez bizarre, je m'énerve pour un rien, je n'explique jamais rien. Je n'essaye pas de parler de mes problèmes et en plus j'embête le monde avec mes petits crises et ne parle plus à personne, j'évite les autres quand je me sens mal, je pleure quand je suis malade, je pleure quand on me demande ça va alors qu'on devrait bien voir que ÇA NE VA PAS !!  

       Ça me saoule trop qu'on ait pas remarqué que j'arrivais seulement pas à dire ce qui n'allait pas, oui je suis déprimée ça ne va pas et je m'irrite pour un rien, mais lorsque je m'énerve avec les autres on le prend mal, je le comprend après je m'excuse toujours et je suis sincère quand je m'excuse pas comme certaines personne. Je suis honnête, j'avoue que lorsque je mens je culpabilise grave encore un petit truc peu me faire culpabiliser alors je m'excuse, désolée, pardon.. Mais a force on ne l'accepte plus : Ah ouais, ça s'appelle l'amitié ça ?
    Ok alors je m'excuse mais on l'accepte, je parlerais et continuerais ainsi, si on l'accepte pas, je l'ignore car j'ai d'autres soucis en tête, par exemple je me sens seule au lycée que personne arrive à me comprendre car évidemment ma bouche semble cousu et qu'aucun mot ne peut sortir, après a la maison encore seule j'ai pas de grande sœur qui vivent encore chez moi ou même de petite sœur en plus aucun de mes « ami » ne daigne me texter ou me parler sur Facebook ou autre.. personne.

     Ok ça ne fait qu'un partie de ce qui me déprime. Je sais pas trop pourquoi mes je parlais du poids dans mon cœur, c'est que le matin, je le ressens et c'est lourd tellement que plus rien ne me semble utile et j'ai juste envie de pleurer, m'allonger et fermer les yeux rester ainsi et ne plus jamais me redresser.

     J'ai subi quand j'étais petite un genre de traumatise et j'avoue que j'ai parfois envie d'effacer ce que je crois avoir eu. Les attouchement qu'on a pu me faire, les images que je crois avoir vu ou pas, ça semble flou mais j'ai peur très peur que ça soit la réalité enfin que c'était vrai je ne veux pas quand j'y repense j'ai juste envie de me jeter en haut d'un immeuble et m'en aller...
Ça revient souvent l'idée de suicide, j'y avais déjà pensé en 2012, à la même période puis je m'étais remis et essayer de positiver toute chose, mais depuis que j'ai commencé à réellement parler de mes petits soucis à une personne, j'ai rechuté j'ai eu tout qui montait et j'ai fini par déprimer, la dépression je ne veux pas, pourtant je l'ai.
Revenir en haut Aller en bas
Princesse Alice

avatar


MessageSujet: Re: Avant elle pensait ainsi...   Sam 5 Avr - 9:58

Bisou, je suis fatiguée désolée.

C'est dur à lire.

 pale 
Revenir en haut Aller en bas
Naizfi

avatar


MessageSujet: Re: Avant elle pensait ainsi...   Sam 5 Avr - 15:22

Alice. a écrit:
Bisou, je suis fatiguée désolée.

C'est dur à lire.

 pale 

C'est trop long ? Surprised :'(
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Avant elle pensait ainsi...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Avant elle pensait ainsi...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jonathan COE -La pluie, avant qu'elle tombe
» D'aprés vous avec qui Sakura finira t'elle?
» Emissions d’Algérie en billet avant 1962
» Tatiana de Rosnay (elle s'appelait Sarah)
» Signes avant coureur d'une crise cardiaque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poètes et écrivains du Monde :: 
Autres
 :: Texte simple
-
Sauter vers: