Bienvenue à l'Académie !
 
AccueilPortailFAQAnnexeNos partenairesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Montre nous le champ, Seigneur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The shadow
Chef correcteur
Chef correcteur
avatar


MessageSujet: Montre nous le champ, Seigneur   Ven 28 Nov - 22:48

Dans les cœurs des éternels cortèges
La neige se révèle aux sommets
Seigneur nous t’en supplions
Fais brûler nos yeux de ta lumière
Laisse nous marcher dans ta gloire

Au delà du brouillard
Montre nous le champ, Seigneur,
Où toutes les étoiles seront semées
Comme un chemin vers ton royaume

La vie nous appelle à te servir
Dans l'espoir et l’attente de ton retour
Chanter tes louanges,
Ton amour inépuisable
Et le mystère de la révélation divine.

_________________
Quand je vois Aphrodite, je pense à « hermaphrodite » et du coup j’imagine un escargot.


Dernière édition par The shadow le Jeu 18 Déc - 1:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Montre nous le champ, Seigneur   Ven 28 Nov - 22:52

Sympa, mais tu tombes dans la catégorie prière.

Je te conseille la lecture de Sagesse, de Verlaine. Sans doute à mon humble avis sa meilleure œuvre, bien sous-estimée. .
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Montre nous le champ, Seigneur   Ven 28 Nov - 23:02

Sympathique, en effet. J'aime bien les prières quand elles font appel à des images comme celles-ci.

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
The shadow
Chef correcteur
Chef correcteur
avatar


MessageSujet: Re: Montre nous le champ, Seigneur   Ven 28 Nov - 23:07

Merci.

Sagesse, c'est devenu mon livre de chevet. Il m'accompagne dans le métro, et à force de prendre le métro j'ai lu le recueil deux fois en trois mois. Il y a quelques mois j'étais totalement insensible à cette partie de l’œuvre de Verlaine, à présent c'est devenu mon recueil préféré. J'espère réussir, un jour, à force de travail, à écrire quelques poèmes comme lui (le chemin est encore long).

Mais, oui c’est vrai que ça sonne un peu comme une prière du coup. Mais bon, comme le disait un certain pasteur parisien:

Ceux qui veulent être de la famille de Jésus, sont (donc) appelés à poétiser la volonté de Dieu.

Ou encore,

Être de la parenté de Jésus, c’est poétiser le monde.



Lien vers ce magnifique discours:

Être parent de Jésus, c’est être poète de Dieu

_________________
Quand je vois Aphrodite, je pense à « hermaphrodite » et du coup j’imagine un escargot.
Revenir en haut Aller en bas
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Montre nous le champ, Seigneur   Ven 28 Nov - 23:09

Après, c'est difficile pour moi d'applaudir. L'appellation Seigneur me rebute depuis mon plus jeune âge. Qu'on ne me dise pas que c'est symbolique quand le mot grec christos signifie Roi...Je doute qu'un Seigneur lève le brouillard de ses sujets - pardon, ses fidèles.

Après, bonne prise de possession du martyr chrétien, le seul hic c'est que je vois mal le lien entre la révélation divine et le rêve. Je pense même que c'est l'opposé du rêve & fantaisie...mais le propre d'une religion est bien de tout convertir à elle, alors pourquoi pas Rolling Eyes



J'avais découvert Sagesse il y a longtemps, et si les poèmes connus de Verlaine sont poétiquement très beaux, Sagesse porte une véritable douleur (je ne dirai pas foi, quand on sait qu'il reniera tout dès qu'il reverra RImbaud...). Verlaine était un homme émotionnellement fragile, (je l'appelle "le faible coeur faible"), la prison et les épreuves subies l'ont transformé et l'ont amené à Dieu, et je trouve ses poèmes davantage bavards sur l'étendue de son malheur que sur la foi...mais du coup la foi est emmenée par un poète génial, qui lui donne des moments poétiques fabuleux.
(retour de l'histoire : ne JAMAIS oublier le contexte d'écriture d'un bouquin)
Revenir en haut Aller en bas
The shadow
Chef correcteur
Chef correcteur
avatar


MessageSujet: Re: Montre nous le champ, Seigneur   Ven 28 Nov - 23:38

Oui je comprends ce qui te gêne, le roi semble être plutôt celui qui cherche à asservir ses sujets, les garder dans leur état de servitude, bien loin de chercher à les élever.
Cependant je pense qu'en reconnaissant que le Christ est roi nous reconnaissons que malgré toute notre bonne volonté, notre sagesse (justement) est limitée, et que par conséquent nous avons besoin de Dieu et de sa sagesse infinie pour nous guider. En le reconnaissant roi nous lui demandons de revenir en ce monde établir son royaume. Ce royaume qui n'est pour l'instant qu'un rêve lointain.




_________________
Quand je vois Aphrodite, je pense à « hermaphrodite » et du coup j’imagine un escargot.
Revenir en haut Aller en bas
The shadow
Chef correcteur
Chef correcteur
avatar


MessageSujet: Re: Montre nous le champ, Seigneur   Sam 29 Nov - 0:10

Mais c'est vrai que le "rêve" dénote un peu dans le champs lexical de ce texte. Peut être devrais je remplacer cela par:

Où toutes les étoiles seront semées
Comme un chemin vers toi


En plus, pour chanter ça comme une prière ça sonne mieux.

_________________
Quand je vois Aphrodite, je pense à « hermaphrodite » et du coup j’imagine un escargot.
Revenir en haut Aller en bas
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Montre nous le champ, Seigneur   Sam 29 Nov - 0:24

L'histoire nous montre que l'Eglise a eu un pouvoir politique démesuré...

quant au reste...j'vois mal comment tu peux te dire guidé (autrement que par ta foi, seul signe sensible de l'existence de Dieu)  et même comment tu peux penser sérieusement à un royaume divin sur terre...mais régresser de la république laïque à un royaume religieux, c'est la mode actuelle visiblement. Question de points de vue pour les détails Wink

Le rêve que tu portais avant me semble bien mieux. Quant à la sagesse infinie, comme je l'ai dit, c'est plus facile d'attendre un sauveur que de se sauver les miches soi-même...de quoi faire des armées d'impuissants, comme le chantait Jacques Brel.

et je confirme, tu as tout le champ lexical du bon croyant *applause*
les termes, les verbes, et mêmes les mots mis ensembles, qui, si on s'intéresse un peu à la puissance des mots (comme on le fait sur ce forum ?), ne veulent pas dire grand-chose. C'est un de mes reproches aux prières, d'ailleurs. On pourrait écrire dix fois plus de choses par la foi, mais ça tourne souvent en rond autour de la lumière, l'espoir, le Seigneur/Sauveur, et tous ces thèmes qui font jolis à la messe mais qui ne sont jamais appliqués, parce qu'ils sont là pour le folklore religieux. Huizinga parlait d'un jeu religieux, j'irai plutôt sur de la mise en scène qui ne sait pas trop quoi ajouter après deux millénaires du type cloué. A voir si tu parviens à trouver un style différent...


(et je ne sais pas si ton texte est une réponse au mien, mais j'avais le titre avant nos discussions, donc tu n'es absolument pas visé sur Fog Spiritual ^^ puisque la raison est liée au brouillard, et j'apparente pas vraiment la croyance et la raison, qui sont bien antinomiques).
Revenir en haut Aller en bas
The shadow
Chef correcteur
Chef correcteur
avatar


MessageSujet: Re: Montre nous le champ, Seigneur   Sam 29 Nov - 0:51

Citation :
On pourrait écrire dix fois plus de choses par la foi, mais ça tourne souvent en rond autour de la lumière, l'espoir, le Seigneur/Sauveur

J'avoue que j'ai un peu du mal à voir pour l'instant comment aller dix fois plus loin. J'espère réussir à contribuer à enrichir la poésie religieuse, mais pour l'instant si je pouvais faire aussi bien que ce qui a déjà été fait j'en serais heureux.


Non, non, ce n'est pas une réponse à "fog spiritual", je parlais tout à l'heure à Liam de mes vers écris ces trois derniers mois il m'a dit qu'il serait curieux de voir à quoi ça peut ressembler.



_________________
Quand je vois Aphrodite, je pense à « hermaphrodite » et du coup j’imagine un escargot.
Revenir en haut Aller en bas
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Montre nous le champ, Seigneur   Sam 29 Nov - 11:02

Ok ! Bon courage dans tes écrits alors.
Revenir en haut Aller en bas
Princesse Alice

avatar


MessageSujet: Re: Montre nous le champ, Seigneur   Sam 29 Nov - 18:36

J'ai une lecture, si elle est pas déjà faite, Les Juives de Garnier, pas mal...

Deux trois phrases m'ont rappelé ce livre et comment est décrit ce rapport à l'autre "ennemi".

Auteur peu connu d'ailleurs, c'est du vieux français il me semble.

Sinon le poème on dirait vraiment une prière, parfait, j'en ai un de livre de prières de ce genre, il pourrait y être dedans, largement.
Revenir en haut Aller en bas
The shadow
Chef correcteur
Chef correcteur
avatar


MessageSujet: Re: Montre nous le champ, Seigneur   Jeu 18 Déc - 1:32

J'avais raté ton commentaire Alice, merci pour cet encouragement.

Et je note la référence.

_________________
Quand je vois Aphrodite, je pense à « hermaphrodite » et du coup j’imagine un escargot.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Montre nous le champ, Seigneur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Montre nous le champ, Seigneur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Montre à verge Chopard
» Faites nous voir vos plus belles pièces, montre, chrono, ect.
» Ces livres qui nous font peur !!
» [Moore, Viviane] Au temps des noirs fléaux - Tome 1: Le seigneur sans visage
» Pour vous, choisir une montre Russe c'est ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poètes et écrivains du Monde :: 
Poèmes, Chansons & Slams
 :: Lyrique
-
Sauter vers: