Bienvenue à l'Académie !
 
AccueilPortailFAQAnnexeNos partenairesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Il est des enfants ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ella.K
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Il est des enfants ...   Lun 30 Nov - 16:56



Lorsque l'homme ne montre plus que son mal être
Mis à nu par sa rage en son paraître,
Lorsqu'il ne prend que colère pour s'exprimer
Oubliant alors qu'il pourrait simplement parler
Il est des enfants qui apprennent à penser.

Lorsque l'homme râle en silence de la société
Et se tait, et se terre au lieu de s'exprimer,
Lorsqu'il ne croit plus en l'humanité
Et refuse de ne serait-ce qu'espérer
Il est des enfants qui apprennent à penser.

Lorsque l'homme vit sa vie comme si rien ne clochait
Ignorant que Gaia est en train de pleurer,
Lorsqu'il n'écoute plus que son ego
Pour ne pas souffrir de ce monde en lambeaux
Il est des enfants qui apprennent à penser.



NB : Possible que la forme ne plaise pas à tous...
Soit.
J'accepte toutes les critiques, mais pas les jugements de valeur... Il ne me semble pas qu'un forum soit fait pour les jugements de valeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Il est des enfants ...   Lun 30 Nov - 17:05

Les critiques sur la forme n'ont pas changé, le rythme, le choix des mots rendent l'ensemble dissonant à mon oreille...mais le vers revenant en chaque fin de strophe est bien ficelé, très joli.

pour développer la dissonance :

> Les répétitions de "lorsque", qui est une conjonction à utiliser avec un dosage précis, dans un cadre musical choisi, où elle peut se fondre, sinon elle ralentit la lecture, la prononciation est rude, surtout en attaque de vers.

> j'ai compté la métrique, qui fait un peu ce qu'elle veut. Je suis le dernier à demander une métrique précise, régulière, mathématique, mais quand la musicalité se trouve ailleurs. Peut-être faudrait-il écrire en se forçant, avec de l'alexandrin, pour appréhender la musique d'un poème.

> "de ne serait-ce", une formule qui passe à l'oral, beaucoup moins dans une poésie. Plus largement l'écriture est orale, pas forcément poétique (on en revient au point de discorde, je le crains...)


Globalement, ça passe, un peu trop brutal pour moi sans doute, ça manque de suggestion. Mais comme je l'ai dit, le vers répété trois fois est plutôt fin.
Revenir en haut Aller en bas
Ella.K
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Il est des enfants ...   Lun 30 Nov - 17:38

Merci de ta lecture et de ta critique aussi.

Pour ce qui est du "lorsque", son usage est volontaire pour accentuer ce qui est dit et ralentir le rythme.

En effet, la métrique va un peu à droite, à gauche et fait n'importe quoi. Je vais peut-être la travailler à nouveau. cependant ce n'est pas parce que tu ne vois pas la musicalité qu'il n'y en a pas!

J'avoue que le "de ne serait-ce que" c'est ... lourd ...

La poésie n'est pas qu'un art écrit alors pourquoi la cantonner à cette case là?

Qu'entends-tu par "suggestion"? des figures de style, de l'imagé? Ce n'est absolument pas ma façon d'écrire, je suis désolée du coup si c'est ce que tu entends car cela implique qu'au final, quoi que j'écrive tu (comme surement plein d'autres) n'en percevras pas la mélodie comme d'autres le font. C'est dommage. Mais au final ça reste logique, tu ne comprends pas ma poésie, je ne comprends pas la tienne, cela n'empêche pas que ça en est.

Je vais quand même le retravailler. Enfin tenter de le faire au mieux ^^!



Revenir en haut Aller en bas
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Il est des enfants ...   Lun 30 Nov - 17:53

Il y a une musicalité dans toutes les choses, toutes les vibrations, même dans le silence (ou prétendu). Si je souligne un manque, c'est par politesse. On peut parler d'imperfections, mais je n'aime pas ce terme. La musique n'est pas harmonieuse, il n'empêche que c'est de la musique. Invoquer la mélodie pour la mélodie n'empêche pas de rater des notes, et la subjectivité me semble être une excuse difficilement pérenne.

Je ne cantonne pas la poésie, je la souligne à un instant précis, en rapport avec le support forum. Cela étant, l'oralité courante ne passe jamais bien, qu'importe le support.

Les figures de style et les images, les thèmes, les mots choisis, l'agencement, le choix des vers, la ponctuation, l'hymnance, tout peut suggérer, peut laisser une élégante pensée à la fin de la lecture. Je ne crois pas que ça relève d'une façon d'écrire, mais plutôt une façon de respirer sur la feuille, de proposer des vers, de créer un élan particulier. C'est ce qui se passe entre la feuille (l'écran) et l'auteur, et qui rend un poème entraînant ou plat, relevé et épicé, et non fade.

Enfin, je comprends ta poésie, mais je vais éviter de relancer un débat...

Bon courage.


Dernière édition par Mario le Lun 30 Nov - 17:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
The shadow
Chef correcteur
Chef correcteur
avatar


MessageSujet: Re: Il est des enfants ...   Lun 30 Nov - 17:55

Je n'avais pas encore pris le temps de lire tes poèmes et je commence donc avec celui là.
Je vois que Mario a déjà formulé de bons conseils, je rejoins sa critique, sans réserve.

J'ajouterais à cela, que tes vers gagneraient peut être à réussir à se passer des quelques liaisons à base de participe présent "oubliant", "ignorant". Ce n'est pas facile, surtout que tu essaies de conserver une structure fixes avec pieds et rimes, ce qui est tout à fait louable.

Globalement ça manque un peu de résonance sonore au sein des vers, entre les vers. On a l'impression que tu as travaillé le message au détriment de la beauté des mots, à l'exception notable de ce vers qui plait à Mario (et ce n'est certainement pas un hasard):

Il est des enfants qui apprennent à penser

Ce vers se déroule tout seul, on a envie de le développer, de construire une suite, plus musicale.


En tout cas, merci pour ce partage, merci pour la Poésie, elle même.
Et surtout, ne te décourage pas à la lecture des critiques que nous espérons constructives.









_________________
Quand je vois Aphrodite, je pense à « hermaphrodite » et du coup j’imagine un escargot.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Il est des enfants ...   Lun 30 Nov - 18:05

Je n'ai pas le temps de critiquer, alors je vais dire quelques trucs vite fait et je quitte ce forum.

*

(J'ai écrit ce message avant de lire la critique de Shadow, désolé pour les éventuelles répétitions du coup.)


Déjà, c'est ce que je préfère de ce que j'ai pu lire de toi.
J’apprécie aussi les répétitions finales.

Je comprend la remarque de Mario sur le "Lorsque", même si c'est un mot que j'aime utiliser en poésie, ici, je verrai bien remplacé par efficacement par des "Quand" afin de rendre l'anaphore plus musicale que rhétorique. (Je ne suis pas forcément très clair, désolé.)

Tu sembles apprécier faire des poèmes qui veulent "démontrer" quelque-chose, au lieu de le suggérer. Je crois que c'est un peu ce que Mario a voulu dire à propos de la suggestion. Mais, c'est un choix de ta part, il semble. Tu confirmes ?



Bon, je me grouille.
Le vers que j'ai préféré, en même temps il se trouve que c'est un alexandrin parfait alors ça aide un peu, est :

Ella a écrit:
Et se tait, et se terre au lieu de s'exprimer

Le "Et se tait et se terre" ce mélange de polysyndète et d'assonances passe très très très bien musicalement. (Sans parler de la pseudo figure étymologique qu'on entend, où terre = taire...)


*

Au plaisir de te lire encore !

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*


Dernière édition par Liam Daläa le Lun 30 Nov - 18:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Il est des enfants ...   Lun 30 Nov - 18:31

Oui, j'ai oublié de souligner ce vers également, bonne remarque du Thaumaturge.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il est des enfants ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il est des enfants ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avez-vous (ou côtoyez-vous) des enfants insupportables ?
» [Le Cherche Midi] Les enfants de la nuit de Frank Delaney
» Les recettes préférées des enfants
» Les enfants, ces diaboliques tueurs du cinéma!
» [Jay, françoise] Les Enfants rats

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poètes et écrivains du Monde :: 
Poèmes, Chansons & Slams
 :: Lyrique
-
Sauter vers: