Bienvenue à l'Académie !
 
AccueilPortailFAQAnnexeNos partenairesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mains froides

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Mains froides   Jeu 19 Jan - 22:42

Cinq "quatrains" qui me sont venus ce soir, je n'ai pas tenté de faire des alexandrins bien que certains de mes vers en sont, la seule chose que je me suis imposé c'est des pauvres et simples rimes :





Je porte mes mains froides à mon visage brulant
Comme l’on met de la glace sur une plaie saignante,
Quand la vie sonne faux comme un piano branlant,
Que la musique s'égare en notes dissonantes.

Je couvre mes yeux secs trop enflés de douleur.
Non, on ne pleure pas quand on ne sait pleurer.
Ni les larmes ne viennent, ni le mal ne se meurt.
Guérir, c'est sentir sur son cœur une larme couler.

Je suis tel un bâton d'encens lentement consumé,
Une braise écarlate étouffant sous la cendre,
Qu'une goutte salée suffirait à calmer,
Mais que le destin choisit de faire encore attendre.

Suis-je un hérétique sur un bucher en feu ?
Une gerbe de lave qui jaillit vers les cieux ?
Un corps bien trop froid que la mort incinère ?
Ou une âme déchue que l'on jette aux enfers ?

Quand je pose mes doigts sur mon front douloureux,
Je sens au fond de moi une eau profonde et bleue,
Calme, apaisante et douce, comme un tissu de soie,
Qui s'impose en moi, et propage le froid.







Parez à tirer... Feu à volonté ! Fini la Pax tomata ! Liam Daläa.

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Mains froides   Dim 22 Jan - 14:32

Pff, j'vais me vesquer. Sad

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Gudule
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Mains froides   Dim 22 Jan - 20:56

j'ai bien aimé certaine images poétique
Je suis tel un bâton d'encens lentement consumé,
Une braise écarlate étouffant sous la cendre,
Qu'une goutte salée suffirait à calmer,


mais le rythme me gène vraiment, le fait que certain vers soit en alexandrin et d'autres non coupe la lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Mains froides   Lun 23 Jan - 8:50

C'est un peux bizarre, en effet, je voulais faire des vers libres, mais j'ai été emporté par le chantant de l’alexandrin. ça fait comme si j'avais essayé de faire des alexandrins, puis laissé tomber.

Merci d'avoir commenté.

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Pan!
Admin remplaçant
Admin remplaçant
avatar


MessageSujet: Re: Mains froides   Lun 23 Jan - 20:06

Hum, que dire? Et le soleil rougeoie, et l'herbe verdoie, et les moutons bêloient... Razz
Pas grand-chose d'autre à dire, tu sais comme j'aime lire de la poésie donc bon, ne m'en veut pas trop si mon commentaire ne te paraît pas constructif^^

Citation :
Guérir, c'est sentir sur son cœur une larme couler.

On sent bien dans ce vers l'absence-présence d'un être qui vit à travers le cadre qu'il a quitté, n'est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Mains froides   Lun 23 Jan - 21:28

Certes, l'absente-présence, n'est pas réellement existante à proprement parler dans son cadre restreint et matériel, mais elle reste présente dans l'imaginaire du poète et du musicien (vous remarquerez le pléonasme, puisque le poète est musicien et le musicien poète) tout comme l'amour de l'apprenti réside dans son œuvre musicalement rêveuse dédié à sa bien-aimée.
En effet, envers et contre toute attente de la part de la majorité des opinions, à la fin de toute composition, nous pouvons pressentir l'apparition post-mortem et imminente de la femme de nos souvenirs. Mais ceci est un concept très instinctif et ésotérique, qui n'est abordable que par un certain nombre restreint d'initiés de la littérature quignardienne.

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
The shadow
Chef correcteur
Chef correcteur
avatar


MessageSujet: Re: Mains froides   Sam 28 Jan - 19:34



Ce poème ne me séduit pas particulièrement, je trouve qu'il y a des comparaisons un peu bancales et des images vues et revues, parfois même déjà utilisées par toi même dans d'autres poèmes: ce feu intérieur qui symbolise la révolte, cette révolte je la connais et la comprends, mais doit elle prendre autant de place et surtout de façon aussi explicite dans tes poèmes ?

Je porte mes mains froides à mon visage brulant
Comme l’on met de la glace sur une plaie saignante,
Quand la vie sonne faux comme un piano branlant,
Que la musique s'égare en notes dissonantes.


Jusque là ça va. malgré une première comparaison hasardeuse à mon avis dans le deuxième vers.

Citation :

Je couvre mes yeux secs trop enflés de douleur.
Non, on ne pleure pas quand on ne sait pleurer.
Ni les larmes ne viennent, ni le mal ne se meurt.
Guérir, c'est sentir sur son cœur une larme couler.

Ni les larmes ne viennent, ni le mal ne se meurt.
Je n'aime pas le double "ni", mais bon...

Guérir, c'est sentir sur son cœur une larme couler

Ah ? scratch


Je suis tel un bâton d'encens lentement consumé,
Une braise écarlate étouffant sous la cendre,
Qu'une goutte salée suffirait à calmer,
Mais que le destin choisit de faire encore attendre.


Là tu repars dans l'identification à des objets, parfois ça marche, mais là la comparaison avec un bâton d'encens est un peu délirante. La braise sous la cendre passe mieux, elle mériterait d'être expliquée sur deux vers, à la place de l'encens peut être.
Et puis l'énumération de comparaison j'ai toujours l'impression que c'est pour meubler, tenir le quatrain.


Suis-je un hérétique sur un bucher en feu ?
Une gerbe de lave qui jaillit vers les cieux ?
Un corps bien trop froid que la mort incinère ?
Ou une âme déchue que l'on jette aux enfers ?

Même remarque, une énumération de question, c'est tjrs suspect.
En revanche je remarque le lien entre les quatres vers avec l'image du feu qui revient, c'est bien trouvé, mais ça devient long si on ajoute l'encens et la braise plus haut, ça fait 6 vers que l'on reste sur un bucher, c'est un peu violent je trouve.


Quand je pose mes doigts sur mon front douloureux,
Je sens au fond de moi une eau profonde et bleue,
Calme, apaisante et douce, comme un tissu de soie,
Qui s'impose en moi, et propage le froid.


Ouais, rien de mauvais, mais rien de sublime non plus.



C'est un peu sévère, mais c'est pour te pousser à faire mieux, tu le sais.

_________________
Quand je vois Aphrodite, je pense à « hermaphrodite » et du coup j’imagine un escargot.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Mains froides   Dim 29 Jan - 15:40

Eh bien merci, je l'ai pas mal attendu ton commentaire, et me voilà bien servi !
euh... je n'ai rien à dire pour ma défense ! (On vas dire que c'était après deux heures de philo et deux heures de sport Twisted Evil)

Merci encore !


EDIT :
Citation :
ce feu intérieur qui symbolise la révolte
Bin... euh non. Non, je ne crois pas c'est la révolte, là. C'est plus une souffrance voire une passion qu'une révolte pour une fois. Si c'était le feu de la révolte je l'attiserais d'un vent fou à décorner les yaks, je ne le calmerais pas avec mes douces mains froides.

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
The shadow
Chef correcteur
Chef correcteur
avatar


MessageSujet: Re: Mains froides   Dim 29 Jan - 16:32

Oui, la douleur, certainement, mais c'est plus ou moins lié. 'fin, je vais pas m'étendre dessus...


Et dsl pour le retard dans le commentaire j'ai été occupé ces temps ci. Je suis content que tu approuve ma critique ça me fait dire que je suis pas mauvais, et espérer que tu nous sortira un nouveau poème plus finalisé.
Après, je dis pas que je fais mieux si c'est moi qui écris Wink




_________________
Quand je vois Aphrodite, je pense à « hermaphrodite » et du coup j’imagine un escargot.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Mains froides   Dim 29 Jan - 16:55

Pour moi la révolte c'est un ultime geste (parfois violent) pour apaiser une souffrance venant de l'extérieur, et le sentiment de révolte c'est le sentiment que le moment de la délivrance est venu. 'fin chacun sa façon de voir les choses !

Oui, ta critique me semble bonne et je saurai en tenir compte.

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mains froides   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mains froides
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La poignée de mains
» Mains de l'horreur et mains sanglantes
» Edward aux mains d'argent
» EDWARD AUX MAINS D'ARGENT - EDWARD (MMS82)
» (Collection) Haut les mains(ed Colbert)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poètes et écrivains du Monde :: 
Poèmes, Chansons & Slams
 :: Lyrique
-
Sauter vers: