Bienvenue à l'Académie !
 
AccueilPortailFAQAnnexeNos partenairesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Alice Poète

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Princesse Alice




MessageSujet: Re: Alice Poète   Mer 10 Fév - 19:09

J'ai retravaillé ce texte d'un brouillon !!!

Bref, j'ai pas tant changé de choses, il me semble avoir tout de même amélioré quelques passages, de quelques passages (plus de deux, disons que certaines phrases m'ont données plus de mal que d'autres), je peux pas y faire grand chose sinon, cependant il me semble y travailler au quotidien sur mes propres textes.

Même si bon, je devrai repartir sur mes bases primitives, oui, c'est vrai que ça fait du bien.
Peut-être bientôt.

La Radio du Siècle








j'ai ma terrasse au bord du monde…



le grésillement perdure
discret mais là
petitement présent dans le vide de la pièce
à se donner de la consistance
uniquement à l'écoute
de l'ouverture sur la Brèche du monde

Nous aimions les entre-rimes !
Les mots ont de cette époque lointaine la nostalgie du groupe
quand les poètes parlaient aux poètes dans le gouffre vocal
formant des orchestres perchés sur les poteaux versicaux
à lancer la symphonie du frottement d'âme !

La fréquence a été perdue dans son trébuchement
compressée par la machine, l'huile d'acier, qui séduisit les oreilles d'ailleurs
quand pourtant palpite encore, timidement
le t-ympan comme un cœur musicien



*

La poésie est une science dont les lois sont inscrites, à la fois novatrices et figées, et dépassées comme toutes théories.
Ce qui importe ce n'est pas la réussite et l'échec ; seule la formation d'une pensée, proposition du concept, est pour le dire plus rapidement :
mouvement d'ensemble amenant à l'histoire de l'être.

Le poète démontre le rapport entretenu avec la réalité ainsi qu'avec sa propre conscience.
La science poétique touche par ses lois émotionnelles, issues du corps, similaire en chacun et pourtant singulier dans la métaphysique
Nous formons, speakers de l'éternel, une poésie fondamentalement anthropique, essentiellement et profondément naturelle.
Le poète scientifique est bien sûr difficile à défendre ; quand l'objet d'étude se révèle être un lemniscate, l'homme manque toujours de rigueur.
Le poème rend scientifique l'homme simplet, celui-là qui est incapable de se vêtir d'une blouse.

*





mes petites oreilles à l'écoute de la Brèche, la directrice de notre radio poétique
soyez ce soir des pêcheurs de son, attentifs et avides d'écoutes
les raclements, qu'ils soient durs, rugueux, doux, liquides, les gémissements
de l'enfant malade, du couple épris en pleine fragilité sensuelle
le vieux qui se lamente, les cris et les soupirs, les pleurs discrets, les sanglots
de la femme qui s'aperçoit de la fin de son amour éternel
et qui traque, au fond d'elle-même, quelque chose à dire en suppliant le silence
de s'arrêter, qui se bouche les oreilles, l'homme qui tousse son mal
les rires des jeux, les rires des amis que saupoudre le tintement des verres
les échos des basses des fêtes citadines, les éclats de corps, les disputes, les montées
dans la voix qui appelle l'être cher, qui attend qu'on vienne le défier
oralement
mes tympans en surveillance, vous entendez chaque son qui passe par ma voix
je suis le passeur, un mégaphone, un passage, un entonnoir au débit musical
des foules furieuses, des foules enjouées, des masses heureuses ou faisant une minute de silence
sans jamais réellement y arriver
des discours, des murmures, des chuchotements et des petits mots passés au creux de soi
des machines infernales qui élèvent ou abaissent le décibel naturel
l'accord du piano avant l'entrée de l'artiste, l'harmonie décidée de quelques grattements
tapements, émergence de la voix, frottement, expiration
les poings du fou qui frappe contre les vitres de son mental, et qui empêche de dormir
ses amis malades, et qui hurle à en faire sauter les sangles, jusqu'à ce que le lit de métal casse
l'air des lieux dont l'odeur bavarde au gré du vent, si on sait respirer son parfum
le silence évident des églises vides, la politesse des pas, l'élégance du divin
le tonitrument généreux des cantines et des cours scolaires
l'espoir des voix nouvelles, pour peu que les poètes soient mis un jour sur grande écoute
le ronflement pris comme des nuages de fumée indienne
indiquant, pour qui aspire les rêves, le sens du sommeil
le glissement enfin détendu d'une main sur la peau quand la nuit, mère de tous les secrets
donne ses vocalises à l'amour
il y a le crissement du stylo sur la feuille, qui s'oublie
avec le faux silence imitant la mort, qui ne fait parler que l'insomnie

*


Then I stay at the threshold of my death
there to wait for him it until eternity
I contemplate the unmade bed the sun,
my nightmares which drool on the ground,
my shouts which echo ceaselessly
against my head fervently crazy.
I implore the forgetting and the abandonment,
but my life holds me by the heart,
by dancing with Joy

I hear bridges drive towards my eyes
I feel stings of words
but there is a world in my worlds
a space in my globes
a billion deaths in coffins
in the shape of grand pianos
they play, they play for me
by dancing with Joy


*

Nous aurions pu mettre les poèmes les plus…
ou les moins…
les plus nerveux, les tribuns, les violents, les provocants, les inspirés
ceux qui portent sur eux leurs horizons
sans rien demander d'autre que la paille pour se reposer une nuit
ceux qui n'ont jamais eu de bouquet final
la cymbale si limpide à l'arrêt complet du groupe
puisqu'on sait que le live s'arrête toujours

là, fréquence abaissée avec antenne, et vous rangerez tous le matos
jusqu'à ce que le grésillement reprenne pour durer
petitement toujours
il ira, au bord d'une voix inconnue, qui deviendra votre amie, votre confidente, votre sœur
au prochain créneau d'une étoile filante

car il y aura de nouveaux gueuleurs
avec dans la bouche le goût historique du métier
à bidouiller en régie comme nous autres, comme tout le monde
apprendre sur le tas les gammes de la technique
apprendre dans la voix puis s'éteindre

et ils prendront encore un peu à partager !
Tout ce qu'ils possèdent, tout ce qui crèche dans les cordes, tout le bordel planqué dans la gorge
ils jetteront absolument toute la barbaque sonore sans rien demander
ni les avis, ni les conseils, ni des financement ou autres conneries matérielles
ils balanceront le son dans le dernier micro

l'ultime, celui branché pour la fin du monde, la fermeture de la Brèche
celui qui fermera la station sans espoir de nouvelle fréquence


*




Écoutez, lobes travaillés par la construction du son, écoutez !
Écoutez donc Karomama ou Totochabo !
Écoutez filtrer, s’exfiltrer, s'insinuer la fibre cérébrale si légère et si forte
la substance qui nous rend tous bavards, tellement féconds, ensemble ! ENSEMBLE !
Speakers d'infinis, auditeurs devant l'apocalypse, tous branchés sur la même prise
sur la Brèche à contempler les tisseuses des nouvelles imaginations
les petites lumières aux yeux qui éclosent les uns après les autres, tant qu'on parle dans la couvée
que le haut-parleur chauffe comme une arme à feu

car toutes nos mains, à l'écoute, saisissent pleinement
le mot le plus délicat, tant et tant qu'il en souffre
d'être simplement prononcé

c'est pourquoi nous le dirons qu'une seule fois
par peur de le casser
de le briser de l'intérieur, de le fissurer comme un vase Ming
nous prenons garde de l'entourer
le protéger, l'encadrer, l'emmitoufler
tous les sons issus de nos êtres bardés et harnachés pour sa survie
l'encoconner, le permascotcher !
Ce mot qui passera, unique au monde, en survol sur la Brèche

:


vérité

*


la science poétique, la science de la machine
triomphe de la rationalité qui s'est incarnée dans le mot
elle modélise selon notre volonté les plus belles théories assurées
aux charmes volages

notre radio est un théâtre noir, de têtes tournées
car on ne voit l'essentiel que par l'oreille
et on chute d'admiration pour une musique, une voix, un timbre, une note
et si peu souvent pour son interprète
en fin de compte


c'était tout mon temps passé à vous parler
avant d'éteindre les feux de la station, avant de m'en retourner, au volant du silence, vers chez moi, loin de la Brèche, loin de vous tous

j'ai ma terrasse au bord du monde


Dernière édition par Princesse Alice le Mer 10 Fév - 19:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mario
Ecrivain



MessageSujet: Re: Alice Poète   Mer 10 Fév - 19:17

merci de me faire de la pub, et à Sajeow pour son vers !
Revenir en haut Aller en bas
Princesse Alice




MessageSujet: Re: Alice Poète   Mer 10 Fév - 19:48

J'aime bien ce texte.

Et lol oui purée je pensais j'avais pas posté...

Et je fume plus !!!

Je crois c'est tout cet amour que Ninou m'envoit, il est plus câlin qu'avant, c'est mimi.
Rolling Eyes

Revenir en haut Aller en bas
Princesse Alice




MessageSujet: Re: Alice Poète   Jeu 11 Fév - 0:47



-Neutrons mimosés de la table-


Feu de l'outre-meusure
Limite le ciel d'un plafonnier grillagé
A Hannibal mangeur de pierre.

La toison est la rose des baisers
Où je pose mes lèvres
Fleurs filées au calme de mes aspirations
Reguenillent la toile-misère
Étoiles
Étoffes grandies de la voile blanche du crime
Voguent dérivés en navires soignés
A tes bras que l'amarre glisse du pont
Guillerets sur l'écume
Ils usent de leur fanion nocturne
Délaissant leurs bas de Cologne
Au grés du vent
Bise fraîche d'embruns.


Revenir en haut Aller en bas
Princesse Alice




MessageSujet: Re: Alice Poète   Dim 14 Fév - 23:03

Relevée de tombeau
Clochette au fusain


Nous nous aimerons toujours
Comme le soleil prendra ses rayons
De rien, pour se les ramener
Il fera le seuil de nos horizons
Merci, pour nous rappeler
Au pied de nos mémoires
Brin de nos voix
Contours de nos corps
Partis soupirer au loin.


Les sortant de terre
Au-delà, à leur image amoureuse
Prise glacée de leur hurlement
A respiration de haut cercueil
L'hyménée del sol
Se mord l'espoir de voir pendre
Le fusil du coutelier au puits du physicien.
Revenir en haut Aller en bas
Princesse Alice




MessageSujet: Re: Alice Poète   Lun 15 Fév - 1:14

Poids plume
Braise de Pénicilline


Je suis tes bras descendre les marées
Au creux de la seule avance donnée
Que le soudain murmure enfume
De son calme les airs vainqueurs.

Je repose alors du doigt à la carte
De ton chemin la longueur des flots
S'épanche encore mon regard appuyé
A tes cieux promenés dans l'air immense
Univers grandissant des accumulations d'idées
Frôle la nette planeur de l'astre
D'un plat de main jamais ne courbe
Son surfin seul s'est griffé
Au vélin d'où surgit l'ombre.

Le supplice est cher à pleurer les âmes
Comme les morts ont l'observation tranquille
Je boude de ne vous offrir le souffle nécessaire
Et ma suffisance ne s’alite
Qu'à repousser votre plaie en sa chair
Galonnant du fer l'espace
Où le sommeil surplombe le dard
Qu'il rejette sans autre façon
Pour s'y lover.



On dirait j'aime bien les titres en ce moment.

Smile
Revenir en haut Aller en bas
Princesse Alice




MessageSujet: Re: Alice Poète   Lun 15 Fév - 1:19

C'est tard oh !

Faut dodo maintenant !!!

Bisous !!!


https://youtu.be/IPJgh3BtY1A
I love you

Revenir en haut Aller en bas
Princesse Alice




MessageSujet: Re: Alice Poète   Jeu 18 Fév - 17:57

Elle est retrouvée

Fleur de nos vies
Le soleil est à cueillir
Face à son reflet
De l'autre côté de la vitre
Identique
Quand nous fermons les yeux
Écrit à nos paupières noircies
Cible au ciel de la nuit
Où l'insistance
Qu'il nous acquiert
Bleuie
Le ciel laissé
A la mer.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur



MessageSujet: Re: Alice Poète   Jeu 18 Fév - 22:30

Je vais le dire à Rimbaud.

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Mario
Ecrivain



MessageSujet: Re: Alice Poète   Ven 19 Fév - 0:27

rapporte-lui sa jambe
Revenir en haut Aller en bas
Princesse Alice




MessageSujet: Re: Alice Poète   Ven 19 Fév - 22:42

Oui et ramène-le entier s'il-te-plaît.

Mia mia mia.

Bon j'ai fait un texte nul, que je partage vu que je suis nulle et fière de l'être !


C'est un hommage à tous mes ex, une sorte d'arche de Noé où ils vont pouvoir jouer ensemble à savoir qui a fait quoi s'ils pouvaient ne jamais y avoir accès ça me décevrait vraiment... Parce que j'aimerai qu'ils puissent s'y reconnaitre et qu'il y trouve la force de survivre en toute tranquillité et surtout qu'ils puissent faire de gros dodos.
Smile

Ingrats !

Qu'il soit émancipé le temps de vos guenilles
Pudiques
A cette suffisance médiocre
De mes mains à vos crins regardez bien en bas
Tournez bien la tête sous le poids
Et faites de gentils sourires en vous médisant
Que soit confondu le réel
J'ai de rares souvenirs pris à l'échafaud de vos hontes
Il faut amener l'amour à son faîte pour en prendre la rose
Laissez vous parler à vous vaincre
Le poison n'irrigue que finement
Surtout, ne confondez sexe et amour ce vous serait fatal
Faites bien la différence, non vous ne m'aimiez pas
Ne prenez en grippe le seul sursaut du four
Puisque lorsqu'il s'anime, il décroche le temps
Pompon !
Le pauvre aimait son père secrètement plus que sa chair...
Et reployait en sourdine l'aiguille abandonnée
A mon bras maudit de vous avoir frappé
A ma tête délibérément odieuse
Pour juste un sourire qui m'aurait attrapée
Vraiment
Pour un massacre
Entendus à pleurer dans mon dos, vos dos
De fausse merci en plaisir qui s'achète à la bravoure !
Un seul baiser
-sourire-
N'équivaut à un tour avec cocher
Au manège
Où tournent tournent les petits poneys

Revenir en haut Aller en bas
The shadow
Chef correcteur
Chef correcteur



MessageSujet: Re: Alice Poète   Sam 20 Fév - 0:36

Un peu à l'arrache ce dernier texte, mais bon, tu en es consciente et c'est assumé. Donc, pas de soucis, je l'ai lu comme un "truc chelou" avec curiosité.
J'aime bien cette idée d'Arche de Noé pour ses ex's, ce serait cool de développer cette idée de façon un peu plus construite.

La fin me rappelle Verlaine et ses chevaux de bois.

_________________
Quand je vois Aphrodite, je pense à « hermaphrodite » et du coup j’imagine un escargot.
Revenir en haut Aller en bas
Mario
Ecrivain



MessageSujet: Re: Alice Poète   Sam 20 Fév - 1:02

Car, comme dirait l'ami Alcide, Verlaine adorait les queues de poneys et les catogans.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur



MessageSujet: Re: Alice Poète   Sam 20 Fév - 1:08

D'ailleurs, on m'a offert un livre de Jules Verne, au Bowling, aujourd'hui, de façon très random.

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Princesse Alice




MessageSujet: Re: Alice Poète   Sam 20 Fév - 2:15

Oui j'aime bien cette idée d'arche de Noé des ex...
Non mais ils seraient bien et sauvés en plus !

C'est tard oh, je sais pas si c'est le vaccin dt polio qui m'a mis la forme.

C'est une ex pour le livre ? Elle a réussi à revenir du voyage au centre de la terre, où sont situées habituellement les arches de Noé des ex ! Woua, y'en a des robustes !



Bon donc je reviens avec un nouveau poème, j'étais pas déco du forum en plus.
Il est un peu moins nul, mais je l'aime bien.
Very Happy


Mirage

Maintenant que je me souviens mieux
Je me dis que d'exercer
Ma pensée au mouvement
Non lorsque je mens, mon souvenir diffère
Mes envies insatisfaites meurent,
Donc maintenant que je me souviens mieux
Je peux penser mon mouvement
Comme autant de linceuls pour le monde
Naguère, les efforts constituaient une approche
Plus technique qu'esthétique
Alors, maintenant que je me souviens mieux
Je ne t'aime pas
Et pour toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Mario
Ecrivain



MessageSujet: Re: Alice Poète   Sam 20 Fév - 10:54

et du mouvement naît toute structure, même adstructrice
Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur



MessageSujet: Re: Alice Poète   Sam 20 Fév - 13:07

Hérétique !

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Mario
Ecrivain



MessageSujet: Re: Alice Poète   Sam 20 Fév - 14:11

Communiste ! Philistin !
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur



MessageSujet: Re: Alice Poète   Sam 20 Fév - 14:56

Me voilà blessé dans la dimension la plus profonde de mon adstructivisme anarchiste.


_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Mario
Ecrivain



MessageSujet: Re: Alice Poète   Sam 20 Fév - 16:01

anarchisme est intrus
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur



MessageSujet: Re: Alice Poète   Sam 20 Fév - 16:10

Tu vas recevoir des hymnances de mort.

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Mario
Ecrivain



MessageSujet: Re: Alice Poète   Sam 20 Fév - 16:16

Je ne risque rien alors.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur



MessageSujet: Re: Alice Poète   Sam 20 Fév - 16:46

Tu vas te passer la corde du participe.

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Mario
Ecrivain



MessageSujet: Re: Alice Poète   Sam 20 Fév - 16:58

Mon ennemi mortel naooooon !
Revenir en haut Aller en bas
Princesse Alice




MessageSujet: Re: Alice Poète   Sam 20 Fév - 17:15

J'adore le flood sur mon topic, je comprends pas pourquoi y'en a qui râlent, c'est krop bien !


Par contre avec ma parano, je vais aller vérifier tous mes participes...
Et mes concordances...


Smile
Revenir en haut Aller en bas
Princesse Alice




MessageSujet: Re: Alice Poète   Dim 21 Fév - 0:55

Ayé je reviens.

Basketball

Défaite sur du moire

Que se lave l'obsolescence des regards
Dans la minime zone lestée
Carré neutre de l'aspiration
Sans froissure
Net marqueur du temps
Calibrant mon cœur au pli
Qu'auront les valeurs prises
Jusqu'à épuiser les aspects
Moindres
Liens
Fuites accordées au stère
Qu'on soutient, au calque habile
Bile
Déclinée comme le touret
Appliqué au soulèvement des chairs
Qui s'inclinent de ne soutenir le voile
D'une telle arborescence.


Revenir en haut Aller en bas
Princesse Alice




MessageSujet: Re: Alice Poète   Lun 22 Fév - 0:45

ça va mieux moi depuis que j'ai mis une fiche sur jeune écrivain et écrivains en herbe, oulala pouvrets
J'aurai jamais jamais jamais jamais du y aller...
Laughing

Non mais sans rire je trouve que mon écriture va mieux.


Confessions
Ou
La cirrhose d'Hélios

J'ai oublié, dès les premiers instants, de revoir les hommages ;
Comme je ne priais pas, l'apparition d'un souvenir se fit :
Cette renaissance ne sauta pas aux yeux telle un langage,
Elle se reconditionna des alentours et du mètre,
Fi, maître : le soleil allonge ses rayons au cuivre de votre albâtre,
Il n'accepte pas de voir dans la longueur, en somme, sa jalousie
M'apprends l'effort de ne pas prendre une jouissance trop facile.

Calame au baiser
Fourreau guidé au sabre
Sabotage parfait
Clinquant de nougatine
Aux couronnes
Céramiques
Joyaux glissés à la bouche
Dans une stupeur nouvellement perçue
De l'antique fil.

Le plaignant si hautement, le ciel entendit l'ouvrage.
J'en perçus le nœud de firmament
S'étiolant en ruine fraîche d'un plaisir consentant la concession
Du feu de l'astre dont s'adopte le flux.
Revenir en haut Aller en bas
Princesse Alice




MessageSujet: Re: Alice Poète   Mar 23 Fév - 1:17


albino
J'ai parlé un peu trop vite, c'étaient deux soirs spéciaux hier et avant-hier.

Je suis redevenue nulle.

M'en fous, c'est pas ma faute !

Et de toutes façons, j'adore l'abstrait !!

Et je referais des poèmes sur les oiseaux s'il le faut !!!!!
Twisted Evil


Amour
Ou
La cirrhose d'Hélios




Savons-nous encore offrir
De nos mains
Aux bas croissant
Sur ce reste, d'amour vide
Sans soumission
A ras du règne
Quel sel pose
Mieux qu'une balade
La traine à la mariée
Déploie l'idée
Génieuse facétie
Du voile
Et déshabille à nouveau
L'effluve du regret
Revenir en haut Aller en bas
Mario
Ecrivain



MessageSujet: Re: Alice Poète   Mar 23 Fév - 9:59

les rappeurs sont meilleurs que toi wess
Revenir en haut Aller en bas
The shadow
Chef correcteur
Chef correcteur



MessageSujet: Re: Alice Poète   Mar 23 Fév - 14:07

J'ecouterai bien un rap qui réussirait à placer le déshabillement de l'effluve du regret.
Ou un rap sur les oiseaux.

_________________
Quand je vois Aphrodite, je pense à « hermaphrodite » et du coup j’imagine un escargot.
Revenir en haut Aller en bas
Princesse Alice




MessageSujet: Re: Alice Poète   Mar 23 Fév - 17:17

En quoi ils sont meilleurs que moi ?
A les écouter je leur fais mal à la tête, selon leurs dires hein !

En même temps on dirait ils savent pas trop de quoi ils parlent.
lol

Ces vers là, c'est marrant mais j'ai été déçu, je pensais vraiment que c'était spécifique au canal l'effluve... Donc le déshabillement imageait plutôt cette ouverture de l'effluve.

Bref j'ai laissé comme ça !

Very Happy


https://youtu.be/x2W_bRcZvfk

Celle-ci est sympa, malgré toute cette électronique qui gâche un peu l'écoute mais enfin...
J'aime bien ce Sch ! Il est intéressant.

Je vais vous poster deux trois plutôt intrigantes aussi faut je les retrouve...
Concernant les maux de têtes.
Rolling Eyes


Smile
Revenir en haut Aller en bas
Princesse Alice




MessageSujet: Re: Alice Poète   Mar 23 Fév - 17:33

https://youtu.be/6NonS60QIJA

Y'en a d'autres, de toute façon ils font toujours un peu pareil eux...
Revenir en haut Aller en bas
The shadow
Chef correcteur
Chef correcteur



MessageSujet: Re: Alice Poète   Mar 23 Fév - 17:34

Princesse Alice a écrit:

Ces vers là, c'est marrant mais j'ai été déçu, je pensais vraiment que c'était spécifique au canal l'effluve... Donc le déshabillement imageait plutôt cette ouverture de l'effluve.


Ah, oui, d'accord. Du coup, difficile de ne pas y voir une légère connotation sexuelle.
Et pour les connaisseurs:

Poème d'Apollinaire:
 

_________________
Quand je vois Aphrodite, je pense à « hermaphrodite » et du coup j’imagine un escargot.
Revenir en haut Aller en bas
Princesse Alice




MessageSujet: Re: Alice Poète   Mar 23 Fév - 17:36

C'est le fameux thé où y'a la fleur qui s'ouvre...

Je préfère largement Mallarmé...
Mais enfin, c'est rigolo si on veut !

^^
Revenir en haut Aller en bas
Mario
Ecrivain



MessageSujet: Re: Alice Poète   Mar 23 Fév - 18:29

Julie ou la Rose

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mario
Ecrivain



MessageSujet: Re: Alice Poète   Mar 23 Fév - 18:30

sinon je te trollais Alice, t'écris bien mieux que les rappeurs
Revenir en haut Aller en bas
Princesse Alice




MessageSujet: Re: Alice Poète   Mar 23 Fév - 18:45

Je pensais que tu t'étais perdu dans une sorte d'espace-temps éloigné, je m'attendais à une explication, même si bon, j'avais déjà avancé les arguments de réponse pour montrer ma grandeur...

Y'en a qui écrivent bien sinon !

Merci The Shadow pour ta défense prompte et efficace, mais oui je regrette que les rappeurs ne glissent pas plus de "poésie" dans leurs textes, peut-être ils ont peur de paraître efféminés pourtant c'est pas particulièrement féminin de trouver de jolies images et de pouvoir les rendre, je pense que ça donnerait une plus-value à leurs dires, et je pense que le public aimerait, on aime rêver merde !!!
Revenir en haut Aller en bas
Princesse Alice




MessageSujet: Re: Alice Poète   Mar 23 Fév - 18:51

Affreux ce poème sur le culcul de l'autre, doux-jésus mais on en a rien à foutre de ce qui se passe dans son lit, moi c'est le mien qui m'intéresse !!

Cet Appolinaire alors pouvret...


Je sais plus si j'ai partager celle-là.
C'est un vieil album mais il est pas mal en fait !
https://youtu.be/4m9nje-gnCQ
^^'

Revenir en haut Aller en bas
Mario
Ecrivain



MessageSujet: Re: Alice Poète   Mar 23 Fév - 19:17

Je suis toujours dans un espace-temps éloigné, je viens de la planète Ogo.  Je fais de la divergence mentale, je me trouve actuellement sur la planète Ogo. J'appartiens à une élite intellectuelle qui se prépare à éliminer les hordes barbares qui ont envahi Pluton. Pourtant, bien que tout soit totalement convaincant, et même si cela me semble réel en tout point, le fait est que Ogo est une élaboration de mon mental. Je suis mentalement divergent. De cette manière, j'échappe à certaines réalités innommables qui me rendent la vie impossible ici. Quand je cesserai d'aller là-bas, je serai guéri.

Est-ce que toi aussi tu es divergente, soeur poète ?

Pendant mon séjour à l'asile, ils ont étudié mon cerveau de façon intensive au nom de la recherche médicale. On m'a interrogé, on m'a radiographié, on m'a examiné de partout. Et ils ont entré toutes les données me concernant dans un ordinateur grâce auquel ils ont créé un modèle de mon esprit, oui madame. Ensuite, grâce à ce modèle, ils ont réussi à générer toutes les idées que j'étais appelé à avoir, disons dans les dix ans, lesquelles idées ils ont soumises aux calculs de probabilités grâce à un appareil extrêmement performant, de sorte qu'ils ont pu déterminer tout ce que j'allais faire au cours de cette période.

En fait, y a très peu de gens qui sont vraiment fous ici, je dis pas que toi tu l'es pas, je dirais même que t'as l'air carrément déjantée mais c'est pas pour ça que t'es ici. Non, c'est pas pour ça, c'est pas pour ça que t'es ici. C'est uniquement à cause du système. Ça c'est la télévision, tout est là, tout est là, regarde, écoute, à genoux, prie. La pub ! On est plus productifs, on ne sert plus à rien, c'est fini, ils n'ont plus besoin de personne, tout est automatique. C'est quoi notre rôle maintenant ? On est tous des consommateurs. C'est bon, c'est bon, dépense un max, tu seras un bon citoyen, mais si tu dépenses pas, si tu dépenses rien, t'es quoi, hein, t'es quoi ? Un malade mental.
Revenir en haut Aller en bas
Princesse Alice




MessageSujet: Re: Alice Poète   Mar 23 Fév - 20:03

Yann Yann Yann Yann Yann Yann, pourrai-je gagner du temps, pour élargir mon espace-temps ?

Tu serais pas Brainax le collectionneur ?

Je pense qu'on a aussi radiographié mon cas... Que mon petit monde est tout nu et qu'il fait son malin à droite à gauche. ^^'

Oui oula la télé, vu que je l'ai pas chez moi, quand je vais chez des gens qui l'ont j'hallucine, c'est presque génial !! Pour ce qui est de ma consommation, vu que je suis au RSA et que je vais aux Restos du Coeur et que je fum' p'us d'shit, je suis riche !!!!

En fait je suis là parce que les retours sont sympas. Et que je suis un peu amoureuse de toi.
Wink

Aprés je pense que c'est que j'ai fait un petit tour partout il me semble et pff, y'a beaucoup de divergents on dirait... Alors que ça change pas tant, c'est bizarre, doit y avoir un hic quelque part, c'est pas moi !!! Ni toi, ni les autres membres du forum, on est plutôt cool et partageux, faudrait pas nous donner des armes pour pas qu'on joue avec c'est tout. ^^

Nous on fait l'amour, rien d'autre et on écrit des poèmes, on est pas fous !!!

Revenir en haut Aller en bas
Princesse Alice




MessageSujet: Re: Alice Poète   Mar 23 Fév - 20:10

Oui avant j'y pensais pas que c'était un peu fini et qu'il n'y avait plus rien à faire, juste attendre.

Là je commence à y croire et c'est cool.

Donc oui suffit de vivre et sourire et parler aux gens quand ils demandent, répondre à leurs questions.

Aprés toi, faudrait que tu viennes me voir, j'ai des questions personnelles à te poser.

Hier figure-toi, j'ai failli vomir en écrivant ce poème !
tss, ça me saoule des fois

Plus d'autres questions.
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Mario
Ecrivain



MessageSujet: Re: Alice Poète   Mar 23 Fév - 20:22

des questions personnelles pour des réponses personnelles...faut voir, j'ai beaucoup de choses personnelles à faire t'sais.


Tu as loupé un "Yann" dans ton premier message, c'est affreux.

J'ai connu Belmond l'antiquaire, il m'a légué une vieille collection de souvenirs.




j'ai pris un verre à côté du chanteur
Au Coche, avenu de Choisy, il en parle dans Région Est
Le QG, les potes, thé menthe maison et le carrefour le plus dangereux du 13e.



ET TRESSAILLEZ D’ALLÉGREEEEESSE
CAR VOTRE RÉCOMPEEEENSE
SERA GRAAANDEUUUH DAAAAANS LE CIIIIEEEEEL
Revenir en haut Aller en bas
Princesse Alice




MessageSujet: Re: Alice Poète   Mar 23 Fév - 20:30

Ah cool alors.

N'oublie pas de m'inviter, perso je m'ennuie un peu à travers tout mon bordel.

C'est bizarre.

C'est une de mes préférée de eux celle-là, c'est un classique.
Chacun ses phobies.

Revenir en haut Aller en bas
Princesse Alice




MessageSujet: Re: Alice Poète   Mar 23 Fév - 20:39


Consolation

J'ai tant aimé devoir attendre
La larme à votre joue
Fut un cercueil de solitude
Les années sont passées
Et je n'ai su en accueillir l'âme
Toujours à m'égarer dans la pensée
Vile
Ce fut un recueil de vilitudes
Enfermant quelques soupirs
Mortelles offenses
Qui baladaient mes tristesses à vous en donner
L'exil.


Dernière édition par Princesse Alice le Mar 23 Fév - 23:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Princesse Alice




MessageSujet: Re: Alice Poète   Mar 23 Fév - 20:39


Consolation II

Les écrits ont de froid
Un ciel entier de vie
Et leurs lueurs ne percent
Que l'âme qui en survit
Dans son malheur l'autre égarée
Cherche dans les photographies
La quiétude qui est allée
Dormir à son cahier.


Dernière édition par Princesse Alice le Mar 23 Fév - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Princesse Alice




MessageSujet: Re: Alice Poète   Mar 23 Fév - 20:48

Consolation III

A sa main quelques fleurs
Monsieur mon amour prend le rôle
Du charmant sans idées
Qui morose accapare
Le ciel entier penché
Sur le cas de la baronne
Il dessine pour elle la barre
De son voilier à la dérive
Et il arrive il arrive arrive
A tout faire chavirer.


Dernière édition par Princesse Alice le Mar 23 Fév - 23:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Princesse Alice




MessageSujet: Re: Alice Poète   Mar 23 Fév - 20:56

Consolation IV

Merci mon amour
Tu es si tendre ce soir
Que mon sommeil frôle la rive
Du nirvana en joie-de-ciel
Tu es ma fleur aussi mon miel
Et ma querelle antique
Tu es fâché, je suis contente
Tu es content, je suis fâchée !
Tiens si tu veux
J'aurai pour toi
Aprés confesse
Quelques affaires à te conter
Autres que les tiennes pour t'étonner
Tonnerre
Hm, fais-moi à manger j'ai faim
Petite fleur haut dans le cœur
Petit cœur caché au fond de ma tendresse
Invisible
J'aurai pour toi ce que je n'aurais su dire
Comme un poète à l'amour neuf
Pour chacun, le ciel égraine nos pensées
Alors allons l'un sur l'autre pleurer.


Dernière édition par Princesse Alice le Mar 23 Fév - 23:32, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mario
Ecrivain



MessageSujet: Re: Alice Poète   Mar 23 Fév - 21:01

gg +1
Revenir en haut Aller en bas
Princesse Alice




MessageSujet: Re: Alice Poète   Mar 23 Fév - 21:58

J'en fais un de beau ciel, oh con qu'une misère des fois !

Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Princesse Alice




MessageSujet: Re: Alice Poète   Mar 23 Fév - 22:00

Bisous les amis je vous aime !!!!

C'est vrai en plus...

Monsieur m'avait faite parler, c'est fatiguant des fois.

Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alice Poète   Aujourd'hui à 7:17

Revenir en haut Aller en bas
 
Alice Poète
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Alice, Eo et bibliothéque de la jeunesse
» [Ciné...] Alice au Pays des... cauchemars !!!
» Siegfried de Alex Alice
» ALICE ROY ATTERRIT... CHEZ BAYARD
» Alice du mois de février : Alice et le manoir hanté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poètes et écrivains du Monde :: 
Poèmes, Chansons & Slams
 :: Lyrique
-
Sauter vers: