Bienvenue à l'Académie !
 
AccueilPortailFAQAnnexeNos partenairesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Critiques cinéma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Coco.B
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Critiques cinéma   Ven 5 Aoû - 21:49

je met plusieurs critiques cinéma, parce que je sais pas où les mettre, si ça peut vous aider à choisir des DVD j'en serais heureuse.
N'hésiter pas à mettre des commentaires, ça m'aidera à faire de meilleures critiques.

Si vous avez certains de ces films, donnez moi votre avis.








Pirates des Caraibes 4: Le bateau coule




Une grande déception pour ce 4eme volet de Pirates des Caraïbes. En effet rien n’est vraiment drôle, et les mimiques de Jack Sparow commence à devenir agaçantes. Jack Sparow n’évolue toujours pas ce qui commence à peser à la saga. Ce 4eme épisode est d’autant plus décevant que le précédent n’était déjà pas très réussit. L’histoire ne change pas tellement non plus. En plus de ça, elle est aussi surchargée que la tête de Sparow.
Il n’y a que les cascades qui valent le coup, et même là, l'évolution n'est pas grande puisqu'on retrouve certaines cascades des épisodes précédents. Les bateaux pirates coulent et le film avec eux.








Potiche: Pas tant que ça.

Résumé: En 1977, Suzanne Pujol est l'épouse popote et soumise d'un riche industriel, Robert Pujol, qui dirige son usine de parapluies d'une main de fer et prend sa femme pour une potiche. A la suite d'une grève et d'une séquestration de son mari, Suzanne se retrouve à la directionde l'usine et se révèle à la surprise générale une femme de tête et d'action. Mais lorsque Robert rentre d'une cure de repos en pleine forme, tout se complique...




Depardieu retrouve Deneuve et Deneuve retrouve Ozon pour notre plus grand plaisir. Deneuve est formidable d’humour et de naïveté et se révèle encore mieux par la suite, Depardieu en compagnon endurci et comme toujours super, Jérémie Renier est superbe en fils à sa maman, Fabrice Luchini est méchamment drôle et mordant d’ironie et Karin Viard nous fais une prestation tout à fait remarquable de la secrétaire couchant pour réussir, et enfin, Judith Godréche est superbement détestable. Ce film rassemble donc un casting prestigieux d’acteurs dont certains ne sont pas spécialement habitués à jouer la comédie, mais chacun à su trouver ses marques pour obtenir un résultat très satisfaisant et un des films les plus drôle de l’année 2010. Ozon défend dans ce film l’émancipation des femmes. Il fait aussi un clin d’œil à François Truffaut et Jacques Demy en reformant le temps du film le couple le plus connu du cinéma français, le couple Deneuve/Depardieu, mais aussi avec d’autres choses que la plupart des fans de Truffaut et Demy retrouveront.
Ozon sait tout faire et il nous le prouve. Il a rassemblé des grands acteurs pour un film incontournable.








Philibert: Pastiche ou parodie ?

Résumé: Bretagne, 1550. Philibert, fils d'un producteurs d'artichauts, se voit déjà reprendre l'entreprise familiale. Mais quend son père lui apprend sur son lit de mort, qu'il a été adopté et qu'il est en réalité le fils d'un gentilhomme assassiné par un comte perfide qui a une tache dans le cou, le monde de Philibert s'écroule. Fini les rêves d'artichauts. Soudainement orphelin, il part se venger et laver l'honneur de sa famille biologique. En s'accrochant coûte que coûte à sa virginité, qu'il est bien décidé à conserver intacte jusqu'au mariage...




Il y a une différence entre pastiche te parodie à ce que l’on dit. Mais Philibert qui est censé être un pastiche se trouve en fait être une parodie des plus décevante. Les acteurs gâchent leurs talents pour un film sans intérêt et complètement idiot, dont certaines scènes sont vulgaires. En revanche un bon point pour les scènes dans lesquelles Renier est dénudé.
Bref il ne faudra pas plus de mots pour vous faire comprendre que ce film ne vaut pas la peine d’être vu.








Le complexe du castor: Skizophrénie castorienne

Résumé:Walter Black a tout raté: son entreprise de jouets bat de l'aile, son fils le méprise et son mariage est mort-vivant... Après une nuit de biture, il arrive même à rater son suicide. Reprenant conscience, il enfile sur sa main une marionnette en forme de castor et se met à parler uniquement à travers l'animal, avec un accent cockney qui va en désarçonner plus d'un. Le pire c'est que Walter va de mieux en mieux...



Jodie Foster nous éblouit avec ce premier film derrière la caméra. Malgré des prises de vues quelque peu classiques on reste scotcher au siège du début à la fin. Mel Gibson qui nous avait habitué à moins bien met toute sa douleur personnelle dans son rôle, ce qui rend Walter très réel. Par le biais de ce film, Jodie Foster nous montre un coté effrayant mais hélas bien existant de la dépression.
Il ne faudra pas ajouter plus de mots pour vous faire comprendre que ceci est un grand film!







X-Men le commencement: Tout commence ici




Quel fan des Xmen n’a pas un jour voulut savoir comment tout à commencer ? Et bien Marvel répond à cette question avec « Xmen :le commencement ». On découvre le Professeur X sans fauteuil roulant, Magnéto et Mystic encore gentils et bien sur tous les Xmen principaux tel que Le Fauve mais aussi certain qui sont mort avant la création de l’école. En revanche une petite erreur dans le fait que Tornade sois remplacée par un homme et que celui-ci soit rangé du coté des méchants. Sinon le film en lui même est comme tous les autres Marvel, ni mauvais ni bon.
Mais ça reste un film appréciable qui fait passer le temps agréablement.








Le discours d'un roi: Une longue attente qui vaut le coup (pour comprendre ce titre il faut voir le film)

Résumé: La véritable histoire du père de l'actuelle reine Elizabeth d'Angleterre, qui deviendre, contraint et forcé, le roi George VI. Malgré son bégaiement, il parviendra, avec l'aide de sa femme et d'un thérapeute peu conventionel, à vaincre son handicap et faire de son empire le premier rempart contre l'Allemagne nazie...



ce film disons le, est ROYAL tout comme la plupart de ses personnages. Il est tout simplement génial , tout comme les acteurs. Elena Bonham-Carter sort de son registre de folle, pour notre plus grand plaisir. Goeffrey Rush quant à lui, jète son costume de pirate par dessus la fenêtre et se montre en homme humble et simple dans le rôle de Lionel Logue qu'il joue magistralement. Quant à Colin Firth, il n'est même pas besoin de dire qu'il est excellent, puisque son oscar du meilleur acteur pour ce film le dit à notre place.
Et si il vous faut autre chose pour vous donner l'envie d'aller voir ce film, et bien je dirais simplement que pour une fois, on pourra rentrer dans la vie privée de la reine Elizabeth, puisque le roi George VI était son père.
Un film qui deviendra culte avec le temps s'il ne l'est pas déjà.








Mes meilleures amies: Best friends for never

Résumé: Rien ne va plus pour Annie: sa patisserie a fait faillite, son mec l'a plaquée et son amant la considère comme un sex-toy sans conversation. Le mariage de sa meilleure amie ne va pas arranger les choses. Promue demoiselle d'honneur, Annie met un point d'honneur à organiser les préparatifs. Mais c'était san compter les quatres autres élues, toutes plus ingérables les une que les autres...



Pour une comédie américaine c'est plutôt pas mal, en effet, c'est loin du niveau de American Pie ou encore Scary Movie, et c'est ça qui est bien. Mais ce n'est pas parce que c'est moins vulgaire que d'habitude, que ça ne l'est plus du tout! Non! Au contraire, certaines scènes sont vraiment crades, et c'est pour ça que les plus jeunes devraient s'abstenir d'aller le voir. Mais tout de même, ce film est consacré, comme toutes les comédies du genre, aux américains. Mais pourquoi ne pas ravaler son patriotisme pour rire un peu devant les péripéties de ces demoiselles d'honneur pas comme les autres. Donc en gros, ce n'est pas mal, mais autant le louer à sa sortie en DVD, ça évitera de dépenser trop d'argent.








Les schtroumpfs: Schtroumpfs alors!




Les petits bonshommes de Peyo reviennent pour une nouvelle aventure, mais cette fois en 3D sur grand écran. Ces petites créatures sont toujours aussi chous voir plus. Par contre la 3D ne sert à rien! Sinon l'histoire est rigolote quoiqu'un peu rapide et passant du coq à l'âne. . Quant à Gargamel, il nous fait penser à un Voldemort avec moins de pouvoir et de charisme.
Mais ce film est à voir simplement parce que Neil Patrick Harris (How I met your mother) joue dedans.
Un film tout de même plus réservé aux petits qu'aux grands. Mais tout de même schtroumpfant.








Captain America:

Résumé:1942. Steve Rogers, gentil gringalet natif de Brooklin, veut à tout prix s'engager dans l'armée. Il se porte alors volontaire pour un programme médical expérimentale visant à créer des supersoldats capables d'affronter l'hydra, une redoutable organisation secréte au service du III° Reich...




Une idiotie monumentale, voilà à quoi ressemble ce nouveau Marvel! Pourtant les producteurs d'adaptation de comics nous avaient habitués à mieux. L'univers est entre le James Bond, avec des scènes reprises, comme celle dans laquelle Bond saute sur un sous-marin, et Star Wars, avec un méchant de la même couleur que Dark Maul. Donc pas de grandes innovations. Ce film plein de patriotisme est simplement un film de guerre, avec des dialogues creux pour lesquels il faudrait des rires enregistrés , et des scènes toutes plus prévisibles les unes que les autres. Captain America, quant à lui, est un pauvre pecnot habillé en costume moulant, qui porte un bouclier sans lequel il se fait casser la gueule. Quant au réalisme, n'en parlons pas, a-t-on déjà vu 15 types avec 3 flingues en tuer 10 000 avec des armes laser cellulo-destructrices? Bref, une détestable parodie de ce qu'a réellement était la seconde guerre mondiale, avec un Hitler juger idiot et incompétent. L'Amérique sait-t-elle encore ce qu'a réellement était cette guerre?








This must be the place:

Résumé: Cheyenne est un retraité du rock. Si à 50 ans, il a conservé le look gothique de sa jeunesse, voilà longtemps qu'il n'a pas touché une guitare, préférant boursicoter, errer au centre commercial ou jouer au squash avec sa femme. A la mort de son père, il se décide à retourner aux USA pour continuer la traque d'un criminel nazi ayant persécuté son père.




Le caméléon Sean Penn se retrouve ici en rockeur dépressif. La première partie du film qui parle de sa vie quotidienne est très bien, on le voit jouer à la pelote (squash sans raquette mais avec la main) dans sa piscine vide avec sa femme, on le voit faire ses courses, se venger des regards qu'on lui jette, etc... La seconde, traitant de la chasse au nazi est moins convaincante, d'ailleurs la chasse au nazi est un peu là pour meublé. Cheyenne est très drôle, car il à beau ne pas l'ouvrir souvent, c'est toujours pour dire un truc intelligent à la tournure comique.
On sent tout de même une sorte de côté moralisateur. Mais il faut le voir, c'est incontournable.


Dernière édition par Coco.B le Dim 23 Oct - 16:55, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://notdead.forumactif.org
The shadow
Chef correcteur
Chef correcteur
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Sam 6 Aoû - 16:02

J'ai vu aucun des films. Mais n'hésites pas à alimenter avec les sorties récentes (ou pas récentes d'ailleurs).


J'ai déplacé le sujet.

_________________
Quand je vois Aphrodite, je pense à « hermaphrodite » et du coup j’imagine un escargot.
Revenir en haut Aller en bas
Pan!
Admin remplaçant
Admin remplaçant
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Sam 6 Aoû - 20:20

des critiques de cinéma... J'aime bien l'idée mais j'avoue qu'en ce moment je suis plutôt dans une période creuse niveau ciné.
tu ne serais pas un peu cinéphile sur les bords? Very Happy
Sinon, tes critiques ne sont pas mal du tout mais tu devrais peut-être essayer d'introduire un petit résumé du film parce que je dois bien avouer que pour certains films je suis un peu perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Coco.B
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Dim 7 Aoû - 17:04

je ne suis pas un peu cinéphile sur les bords, je suis CARREMENT cinéphile. D'ailleurs ça se voit à mon image. Dis moi sur quels film tu te sens perdu, je te ferais un résumé.


Dernière édition par Coco.B le Mer 24 Aoû - 12:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://notdead.forumactif.org
Coco.B
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Dim 7 Aoû - 17:10

The shadow, je ne sais pas vraiment ce que tu entend par sortie pas récente. Si tu parle de vieux films, j'en connais un paquet. Mais la plupart des sorties peu récentes que je te proposerais, se situent entre 1920 et 2005.
Et donc là, je te conseille les films d'Alfred Hitchocok, qui sont des films à suspens, l'intrigue est toujours super et la réalisation est exceptionnelle, dans ces films je te conseille:
Psychose, Sueurs froides, La maison du docteur Edwardes, fenêtre sur cour et aussi La mort aux trousses ainsi que Les oiseaux. Je m'arrête là pour cette liste parce que sinon je vais t'en conseillé une vintaine.
Au niveau du cinéma français, les films de Truffaut et Lelouch sont très biens aussi.
Je te laisse juger par toi meme.

Revenir en haut Aller en bas
http://notdead.forumactif.org
Pan!
Admin remplaçant
Admin remplaçant
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Dim 7 Aoû - 18:12

hum... je ne connais pas "Potiche" et "Philibert" du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Coco.B
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Dim 7 Aoû - 18:41

Potiche se passe dans les années 70 et raconte la vie de Suzanne Pujol (Catherine Deneuve), une femme au foyer potiche, trompée par un mari volage, et qui du jour au lendemain se retrouve à la tete d'une entreprise de parapluie.


Philibert se passe au moyen âge, et raconte l'histoire de Philibert (Jérémie Rénier), un jeune homme qui décide de venger la mort de son père en tuant l'homme responsable de cette perte. ce jeune homme cherche le véritable amour et a donc garder sa virginité pour la femme dse sa vie. On suit donc ses péripéties.
Revenir en haut Aller en bas
http://notdead.forumactif.org
Pan!
Admin remplaçant
Admin remplaçant
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Dim 7 Aoû - 19:15

Merci bien, je comprends mieux maintenant mais juste une dernière petite question: (après j'arrête, promis Very Happy ) Philibert, c'est censé être un pastiche d'un film en particulier ou juste d'un genre de film?
Revenir en haut Aller en bas
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Mar 9 Aoû - 13:54

Sujet intéressant, quoiqu'un peu "pourri" par les films à succès (critique du dernier Harry Potter, par exemple *sort en toussant*).


Sur les films mentionnés :


X-Men, bien résumé. Loin d'être un grand et bon film, (tellement) prévisible. Une première équipe un peu décevante, aussi. De bonnes images, mais j'me suis ennuyé. Ne parlons pas de la fin ridicule (fin de la "bataille"). Cela étant, pas une catastrophe. C'est banal, quoi.

Potiche mérite des louanges...ou pas. Deneuve et Depardieu, voilà le casting. Des comédiens de la génération 70-80 qui n'ont plus rien à prouver, et qui ont un palmarès ahurrissant. Les autres acteurs se défendent aussi dans le genre. Bref, pas dur de faire un "bon" film si le scénario tient à peu près la route.
Je préfère tout de même Deneuve dans des films plus anciens, quand elle n'était pas refaite de partout. On a l'impression qu'elle se force à avoir des expressions faciales, maintenant...




au Shadow : tu pourrais mettre ta critique de Submarine, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Coco.B
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Mar 9 Aoû - 15:28

Philibert est un pastiche d'un genre de film:les films de chevalerie
Revenir en haut Aller en bas
http://notdead.forumactif.org
Coco.B
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Mar 9 Aoû - 15:32

Je suis d'accord avec toi sur le fait que Deneuve ne ressemble plus à grand chose maintenant. En revanche je ne pense pas que le film soit bon uniquement grâce aux acteurs et au scénario, car disons le, Ozon est un grand réalisateur qui n'a plus rien à prouver. J'ai aussi trouver que Depardieu faiblissait ce qui est dommage.
Quels films avec Catherine Deneuve a tu vus? Est ce que tu as vu le dernier métro et 8 femmes? Si oui, qu'en a tu pensé?
Revenir en haut Aller en bas
http://notdead.forumactif.org
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Mar 9 Aoû - 16:25

J'ai peu de souvenirs de 8 Femmes. Scénario intéressant, gros casting, un peu anxiogène cependant. Je n'ai pas vu le Dernier Métro.
J'ai souvent vu Deneuve dans des films, à l'occasion, sans trop retenir. J'ai apprécié le personnage dans Belle de Jour et surtout dans Hotel des Amériques, où elle donne la réplique à Patrick Dewaere (alter-ego de Depardieu - on retient les Valseuses - et étant un ferveur admirateur de Dewaere, j'ai trouvé le duo incroyable dans ce film).

J'ai aussi le souvenir d'une adaptation des Liaisons Dangereuses (ambiance Belle Epoque) avec Deneuve en Merteuil, ce qui lui allait plutôt bien (elle a sauvé le film, qui était assez moyen). Et son apparition dans un épisode de Nip/Tuck, aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Coco.B
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Mar 9 Aoû - 22:51

Belle de jour c'est vraiment très spécial, les rêves de deneuve sont franchement crade et limite glauque. J'aimerais bien savoir pourquoi tu aimes ce film, car moi, pourtant grande fan de Deneuve, je n'ai pas tellement aimé, il faut tout de même dire que le réalisateur à fait pas mal de films du genre, c'est à dire très spéciaux.
Le dernier métro, c'est vraiment un film à voir, notamment parce que c'est de Truffaut et que ça raconte la vie des comédiens lors de la seconde guerre mondiale.
Revenir en haut Aller en bas
http://notdead.forumactif.org
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Mar 9 Aoû - 23:18

Glauque et crade, non. Faut dire qu'après avoir vu Salo, il en aurait fallu un peu plus pour me choquer. Le scénario peut dégouter, mais il demeure humain, qu'on l'accepte ou non. De là, rien de choquant/dégoutant. Rien de surprenant, même.


Justement, je trouve que le talent permet plus facilement le mélange des styles. Deneuve, représentante de la femme française, élégante et intouchable, qui sombre dans un scénario qui la souille et pourtant l'élève sentimentalement...pas mal pensé, assez osé, bien agencé. Delà, on pourrait me montrer n'importe quoi ça passerait (cf. Salo; qui reste un grand film).

Revenir en haut Aller en bas
Coco.B
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Jeu 11 Aoû - 10:44

Si le film t'as plut, lit le bouquin (que je n'ai pas lu), car c'est de là qu'a été adapté le film.
J'avais pas vu le film sous cet angle et maintenant que tu le dis c'est vrai que ça passe mieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://notdead.forumactif.org
The shadow
Chef correcteur
Chef correcteur
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Sam 13 Aoû - 15:04

Je suis pas un grand connaisseur en cinéma, mais je vous fais par de mes impressions concernant Submarine, film assez récent, sorti dans quelques cinémas français seulement.


Submarine


Trailer


«Submarine» est à l’origine un roman de Joe Dunthorne.
Il s'agit là du premier film de Richard Ayoade qui a réalisé quelques clips pour le groupe Artic monkeys. Film à petit budget, sans effets spéciaux, un décors pas cher (le film se déroule dans un village en bord de mer). On suit le point de vue du personnage principal: Oliver Tate, un ado de quinze ans qui s'invente une personnalité pour supporter la réalité, bien moins belle. On a droit à ses pensées en voix off pendant tout le film. Le film raconte son histoire d'amour avec une fille de sa classe, Jordana, et la relation des parents d'Oliver.
La bande d'annonce, ainsi que le fait que les musiques du film aient été écrites par Alex Turner laissaient supposer une dimension poétique, et c'est dans l'espoir d'y trouver une touche de poésie que je suis allé voir ce film, et de ce côté là je dois dire être assez satisfait même si je suis resté sur ma faim. Les paysages de mers, la fête foraine déserte, les errances, les jeux, des caméras floues quand il le faut, le feu omniprésent... Il y a de belles images. Mais il ne s'agit pas d'une simple histoire d'amour, ce qui m'a frappé c'est la violence de l'univers, le délabrement du père, la souffrance du personnage principal, de la mère, le caractère de Jordana... Violence qui met mal à l'aise le spectateur et qui ne donne pas franchement envie de rire.
On a pu lire dans les médias à propos du film: « la meilleure comédie britannique depuis des années ». Je ne connais pas l'histoire de la brit comédie, mais si c'est ça la meilleure depuis des années et bien c'est assez inquiétant. En effet pour moi ce film est un mélange de poésie et de romantisme anglais sur fond de comédie.
Les points forts de ce film sont le lyrisme des images, la fantaisie de certaines répliques et la brutalité des relations entre les personnages. Les acteurs sont biens choisis et la musique est sublime.
En revanche on peut regretter certaines idées, qui se veulent comiques mais qui manquent de classe. On peut regretter également certains arrêts sur image sans grand intérêt, heureusement le réalisateur n'en abuse pas. C'est également dommage que la voix d'Alex Turner ne soit pas plus présente.

En résumé l'ensemble est plutôt bon. Le mélange « comique, lyrisme, violence » est assez particulier mais le film est réussit, on ne s'ennuie pas malgré une histoire étonnement simple. Mais c'est sûr c'est pas du tout public, ça peut en laisser certains indifférents.



Une des musiques d'Alex Turner, composée pour le film

_________________
Quand je vois Aphrodite, je pense à « hermaphrodite » et du coup j’imagine un escargot.
Revenir en haut Aller en bas
Coco.B
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Sam 13 Aoû - 19:23

L'humour anglais est très spécial et il faut savoir l'apprécier.
En effet c'est plutôt de l'humour noir, cherchant à faire souffrir des personnages. Regarde par exemple un hitchcock: Dans "La maison du docteur Edwardes", un homme joue avec un couteau alors qu'il parle de meurtre. ça ne parait pas drôle à première vu mais pourtant ça l'est car c'est assez subtil.
Pour revenir sur Submarine, je voulais le voir mais finalement je n'y suis pas aller. Mais j'essairais de le voir en me fiant à ta critique.
Revenir en haut Aller en bas
http://notdead.forumactif.org
Coco.B
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Jeu 1 Sep - 19:19

je rajoute des critiques au fur et à mesure des sorties au cinéma, donc vous serez toujours alimentez.
Revenir en haut Aller en bas
http://notdead.forumactif.org
The shadow
Chef correcteur
Chef correcteur
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Jeu 1 Sep - 23:37

Cool. Mais plutôt que d'éditer tu devrais peut être poster un nouveau message à chaque fois, sinon on voit pas quand y a une nouveauté.

_________________
Quand je vois Aphrodite, je pense à « hermaphrodite » et du coup j’imagine un escargot.
Revenir en haut Aller en bas
Euphémia
Lectrice
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Ven 2 Sep - 17:15

Super 8 : Synopsis : Été 1979, une petite ville de l’Ohio. Alors qu'ils tournent un film en super 8, un groupe d’adolescents est témoin d'une spectaculaire catastrophe ferroviaire. Ils ne tardent pas à comprendre qu'il ne s'agit pas d'un accident. Peu après, des disparitions étonnantes et des événements inexplicables se produisent en ville, et la police tente de découvrir la vérité… Une vérité qu’aucun d’entre eux n’aurait pu imaginer.




J'ai été voir ce film pendant mes vacances, film qui tient en haleine le spectateur, le suspens, le mystère, et le jeu des gosses avec leur caméra Super 8 est excellent par contre je déplore les effets spéciaux du train qui déraille, ça m'a laissé un brin sceptique.

Vous voyez un train qui arrive à grande vitesse et sur les rails en face de lui une voiture qui fond sur ce train et il en ressort que le train explose, les wagons volent au dessus des gosses et à côté de cela, la vieille guimbarde et l'homme au volant n'ont pratiquement rien, ça ne fait pas très crédible mais bon on se prend qd mm au jeu de l'histoire, les gamins sont touchants et très débrouillards pour leur âge enfin pour conclure je trouve que l'on se rapproche d'une version E.T. déguisé en Alien, Il veut renter chez lui, mais laissez le donc partir !!!! et bien sûr les méchants dans l'histoire, l'armée qui a toujours plus de force que d'intelligence !


Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Lun 5 Sep - 15:27

J'ai enfin lu toute ces critiques, et c'est fort intéressant, je retiens submarine, Le complexe du castor et le film critiqué par Euphémia retiens aussi ma curiosité.

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Henri de Walrins
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Lun 5 Sep - 22:15

je vous poste deux petites critiques de films "autres". Des redifs de ma part, pour ceux qui les ont lu, mais toujours utile pour les autres Wink


Ogroff
Vu par Henri de Walrins

Synopsis; Pour Ogroff, le bucheron, la guerre n'est toujours pas terminée. Derrière son masque, il s'en prends a tous ceux qui veulent visiter la forêt d'Orleans

Comment faire. Comment critiquer un film où rien n'est a sauver. C'est a peu près la question que je me pose a l'heure actuelle, après avoir finit le visionnage de Ogroff (aka "Mad Mutilator" du grand Norbert Moutier.
Comment expliquer a des gents ne l'ayant pas vu une oeuvre qui se vit plus qu'elle ne se regarde.

Ogroff, avant tout, c'est un homme. Norbert Moutier, alias N.G. Mount, Acteur, réalisateur, scénariste, sans doute aussi responsable de la musique et des effets spéciaux, Norby est un touche à tout de génie. Enfin, a peu près.
Car Ogroff n'a rien de génial. Mal filmé, mal foutu, bourré de faux raccords, quasiment sans dialogues mais avec de rares phrases pas synchronisées ni correctement prises. En bref, une pépite d'art brut.

Au niveau scénaristique, le synopsis ci dessus s'avère lapidaire, mais plus clair et suffisamment explicite pour comprendre l'œuvre. Ogroff (on suppose qu'il s'appelle comme ca) est un serial killer français vivant dans la foret d'Orleans, tuant a la hache tous ceux qui s'y aventurent. 'Fin, façon de parler, les meurtres n'étant ni cadrés, ni bien filmés, ni rien du tout. De la bidoche. Et puis, qu'est ce qu'on en a a foutre du scenario? Preuve en est, il finit aux oubliettes après une heure de remplissage, laissant une dernière demi heure de jouissif portnawak (le début l'est moins, presque structuré)

Au niveau artistique, je dirais que nous avons à faire, ironiquement, au gros plus du film. Scènes alternativement sur et sous exposées, musique psychédélique a base de cris d'oiseaux, montage a la moissonneuse batteuse. Rien n'est épargné, et dés les premières minutes le film donne le ton (une voiture vide dont sortent trois personnes a différents moments de la journée ainsi que le montrent les ombres, une musique sciante qui s'arrête pour placer un laborieux "laetitia"...)
Les trucages ne sont pas en reste, alternant sauce tomate, bidoche (sans doute le plus gros budget du film), et mannequins soigneusement torturés

Enfin, les acteurs. Dire que le film est mal joué est, à mon avis, vrai, mais fort heureusement la chose se remarque assez "peu". Bien que Norbert en fasse des tonnes, bien que les deux personnages féminins soient aussi naze que possible, bien que les rares dialogues donnent l'impression d'un trip au LSD de la part des acteurs (le cultissime "marche à pied hé banane"), la pelloche toute dégueu "épargne" heureusement nos rétine d'acteurs jouant trop mal. 'Fin, façon de parler quoi, faut pas s'attendre à un miracle.

D'où les notes suivantes

-Acteurs: 4 sur 20. Pas motivés, jouant mal. On prends une bande de potes au retour de soirée un de ces 4 et on retourne le film avec de meilleurs acteurs

-Scenario: 2 sur 20. Lolwut. Rien d'autre a dire

-Eléments artistiques! NA/20. Je crois que toutes les erreurs a ne pas faire ont été faites. GG norby, comme on dit


Total: 0/20. Un bon film a voir entre potes, avec de l'alcool et sans doute de la drogue. Morale du film: c'est toujours la faute aux nanas!
Nanar!

Lien de téléchargement
Revenir en haut Aller en bas
Henri de Walrins
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Lun 5 Sep - 22:20

Devil Story: Il était une fois... Le Diable!
Vu par Henri de Walrins

Synopsis: Dans la campagne normande, un serial killer en veste de SS tue des gens. Mais pourquoi un étrange chat noir miaule en regardant une blonde, un gunfight avec un cheval, et d'où sort ce bateau en plastique soit disant maudit?

Ha, Devil Story... Un morceau de la "culture" française (premier et unique film d'horreur normand, il faut le dire), réalisée à la truelle par Bernard Launois en 1985. Pour certain, un film qui serait le "plan 9 from outer space" français! Comparaison, après tout, pas si folle ("Plan 9" étant avant tout culte, mais pas non plus le nec plus ultra dans le nawak), mais pourtant réductrice. Devil Story, c'est le mixage du film d'auteur imbitable et d'un film a la "Scream" avec une blonde qui hurle en courant, avec le magnifique, et tellement français "Ogroff"


ca fait réver, hein?

Point par point, donc, le "scenario". Pour le spectateur, du début a la fin, il s'avèrera nébuleux. Malgré une "bonne idée" de l'ami Bernard au milieu, qui explique a grand coup de stock shot (aka "pillage cinématographique") que la côte normande est maudite à cause de naufrageurs, que le serial killer ss est le descendant d'un des naufrageur, et que ça fait tout pile cent ou deux cent ans que ca s'est passé. Pendant ce temps là, un cheval du diable passe devant la maison du rude paysan qui racontait, hennissant, afin de forcer son ennemi a sortir l'affronter au fusil a pompe (authentique...)

A en croire les making of et autres "bonus" du DVD, Bernard Launois affirme que si personne ne comprends rien, c'est la faute a des gars de l'ANPE qu'il avait embauché pour tourner "ce truc" (c'est beau d'assumer, Nanard...), et qui ont salopés le boulot. Le scenario, donné par écrit, semble en effet bien loin de ce qui nous est ouvert a l'écran. Pour parler facilement, on s'attend à trouver un prix goncourt (quoi que...), pour tomber sur du Barbara Cartland. En vrac, de magnifiques meurtres de campeurs a grand coup de poches de sang, un monstre qui se gaufre sur des fils de tente, mais "elle est bonne on la garde", et surtout un triple (!) twist final

Acteurs, ensuite. Ha, acteurs. Véronique Renaud, la magnifique jeune première, a coulée sa carrière sur ce film. Alors qu'elle devait avoir trois lignes de textes (hurlements non compris), qu'elle réussit a massacrer. L'illustre inconnu qui joue son copain réussit rien de moins que de faire passer le doublage de la pub "Cilit Bang" pour quelque chose de naturel. Quant à Marcel Portier, illustre vieux chasseur du cheval du diable absolument nul, il semble plus intéressé par les petits verres d'alcool qu'il s'ingurgite assit que par son rôle (et pourtant, c'était pas un truc très difficile)

c'était vraiment très intéressant

Mais que serait le film sans les trois "acteurs" qui ont le plus de répliques. Je parle ici du chat noir du diable (miaulements atroces a longueur de film), du cheval noir du diable (hennissement et duel face au vieux paysan a longueur de film), et de Pascal Simon (de son vrai nom Pascal Launois, fils du réalisateur et de la monteuse, et neveu du compositeur me semble), incarnant le monstre nazi avec ses grognements, mais aussi la momie (oui, il y a une momie -_-) amoureuse de la sœur du monstre, simple héroïne en perruque brune (notons toutefois que ca lui donne, l'instant d'une scène, un faux air de Julie Andrieux). Ces trois "grands acteurs" achèvent de couler le nawak du film (avec aussi la contre performance de Bernard Launois himself dans un caméo douteux)


Allez, éléments artistiques. D'abord, inratable, la musique. Je crois que je n'avais pas vu plus mal foutu depuis "Une Exécution ordinaire" (a confirmer, j'ai un doute là dessus). Elle change deux/trois fois dans tout le film (notamment dans une scène de course poursuite a faire pâlir d'envie Hitchcock, redéfinissant plus le genre "suspense" que "La mort aux trousses"), étant le plus souvent insuportable et couvrant les dialogues pas trop con du film (hum...). Pour ceux qui ont vu Ogroff, elle reste largement supportable face au massacre qu'était la BO de cette horreur, mais c'est comme comparer une peinture de maternelle avec un croquis d'étudiant...

Regrettons simplement que notre ami Bernard n'ait pas pu aller jusqu'au bout de sa folie, sur les éléments artistiques surtout. Il a révélé (dans le making of du film) avoir prévu a la base d'acheter un cheval en mousse (!) qu'il comptait précipiter du haut d'une falaise (!), mais que l'idée avait finalement été abandonnée. Il serait donc intéressant, si un cinéphile fou me lit, que quelques personnes essayent de remaker ce "chef d'oeuvre" selon le scenario original et avec les moyens qu'aurait aimé se donner Bernard Launois (pour info, le film a été tourné avec a peu près 500.000 francs, soit 75 000€. Disons le tout net, a ce compte là, c'est un film turc qu'on tourne...)


Vous comprendrez aisément que je ne noterais pas ce film. Mal foutu, massacré par les acteurs, massacré par les éléments artistiques... Il vaudrait un beau zéro, si, pour autant, il n'y avait pas "cette petite aventure intellectuelle" derrière.
Remercions la pugnacité de notre réalisateur, qui, non content d'avoir réussi a l'époque a vendre son film jusqu'au japon (!), a enfin réussi sa ressortie dvd grace a l'aide de nanarland.

Merci, monsieur Launois!

(Si certains voudraient "posséder" ce film, les versions VHS se trouvent parfois sur le net a, au moins 300€. Lien de commande du dvd plus bas, je peux mp un lien MU pour les pirates Wink )

http://www.sheep-tapes.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Henri de Walrins
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Mar 6 Sep - 23:20

Projeté ce soir par mes soins au ciné

Citation :
La planète des singes: les origines
Vu par Henri de Walrins

Synopsis (copié de wiki, flemme): Will Rodman est un scientifique de San Francisco qui tente de développer un remède (ALZ-112) contre la Maladie d'Alzheimer en testant génétiquement un rétrovirus sur des chimpanzés. Après des années d'études, il parvient à élaborer une solution qui semblerait fournir aux chimpanzés une intelligence dépassant l'imagination... Pourtant, lors de la présentation de ce virus novateur, "Beaux Yeux", le cobaye principal, s'évade et est finalement abattue dans la salle de réunion. Le directeur de la compagnie Steven Jacobs ordonne alors aux employés d'euthanasier tout les autres sujets. Mais Beau Yeux avait secrètement accouché dans sa cellule d'un petit mâle, que Will recueille dans son propre foyer.

J'étais persuadé que ce film était un remake du 2ème film de la saga originelle "La planète des Singes" (mais si, souvenez vous, Charlton Heston en slip!). Il n'en est rien, c'est ici le quatrième film qui est "remaké" (ou pas, selon wiki?). Au programme: comment la planète des singes est devenue la planètes des singes (notez que j'aurais pu dire "les origines de la planète des singes" /me prend un pavé dans la tête)

Bref, donc Gilbert, scientifique useless genre les expert mais en moins bien a inventé LE vaccin. C'est mieux que Roseline Bachelot, mieux que Pasteur (parce que lui, en plus, il vieillit jamais, alors que le film se déroule sur près de 10 ans...), mais avec des états d'ame. Parce qu'il est comme ça Gilbert, il récupère les morceaux de sanglier sur la route en pleurant pour les enterrer, ou alors les bébés singes enveloppés miraculeusement dans une serviette dés la naissance. C'est ce dernier, César, qui est le véritable "héros du film".

Bref, la suite. Comment développer un peu plus. Disons qu'on va voir pèle mèle King Kong, "Mon Orang Outang s'appelle Maurice", Georges de la Jungle et Prison Break, pour un final à la Uwe Boll (mais si: nichons, explosions, drapeau américain) mixant James Cameron. Oui, je sais, ca donne pas envie comme ca. Pourtant... J'ai aimé ce film ('fin, faut pas pousser non plus, mais en partant du négatif il ne pouvait etre que positif)

J'ai aimé, donc, malgré un jeu d'acteur (ma collègue m'a soufflé ensuite "c'est la VF") catastrophique, inspiré de Jaguar Force et Cilit Bang. Gilbert est naze, Cunégonde sa copine sert (réellement) a rien, son père est nul, mais les (CGI de) singes jouent bien. Mais, on retrouve David Hewlett (le matheux trouillard dans "Stargate Atlantis") en voisin chiant. Et surtout, surtout... Tom Felton, dans un rôle de sadique. Ce gamin est abonné aux rôles comme ca depuis Drago Malefoy, pour notre plus grand plaisir, parce qu'il sait bien jouer le tortionnaire méchant et vicieux (un de mes fantasme serait de voir un remake de "Portier de Nuit" avec lui dedans *-*)

J'ai aimé, aussi, malgré un début que je qualifierais au bas mot de "moisi". On est jeté dans l'histoire avec autant de finesse qu'une tarte a la crème sur un visage, a grand coup de "Shaky Cam" (aka: caméra à l'épaule qui fait amateur et donne la nausée) et de plans nazes. J'ai plus d'exemples en tête, mais le début laisse apparaitre de beaux plans foutraques, plus vus là aussi depuis des siècles (ou "Téléphone Killer"). Car, une fois les 25 premières douloureuses minutes de passées, le film se tasse. Et montre du singe, ce qu'on attendait. Et, bon point, là, la musique colle a l'ensemble, et permet de bien porter le film (elle n'est pas exceptionnelle non plus, mais c'est une bonne petite musique Wink )

D'où notes

Scenario: 11/20: rien a voir avec le bouquin de Pierre Boulle. Rien a voir avec les (bons) premiers films (au cinquième, il est vrai, c'était duraille -_- ). Mais un scenario potable, bien que ponctué ca et là de quelques faiblesses et facilités

Acteurs: 10/20: soyons clair: la majorité des acteurs non velus (donc normalement humains) jouent mal. Les singes s'en tirent bien, coup de cœur à l'orang outang

Eléments Artistiques: 14/20, parce qu'on se laisse vite porter par la mise en scène. Rien de très novateur, mais son budget lui évite quelques gros "plantages"


Total: 12/20. Un film pas mauvais, mais pas bon non plus, mais franchement pas mauvais. A ne pas voir en VF, a ne pas aller voir si on attend un chef d’œuvre, mais un bon moment
Revenir en haut Aller en bas
Coco.B
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Jeu 8 Sep - 19:39

tu regardes vraiment beaucoup de films de série Z (est-ce bon pour toi?), je ne connaissais personne qui sache qui est Norbert Moutier, à part un héros de livre sur les films de série Z. Comment fais-tu pour te procurer les DVD de films inconnus ou oubilés s'il ont été connus?
Je suis cinéphile et un peu folle et je connais des gens avec une caméra qui pourraient refaire le film Devil Story (Jules et Jim ça vous dit?).
Continu à mettre tes critiques sur ce genre de films, ça m'intéresse.

P.S: Est-ce-que tu as vu le film: Arrête de ramer t'attaques la falaise?
Revenir en haut Aller en bas
http://notdead.forumactif.org
Henri de Walrins
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Ven 9 Sep - 1:31

Beaucoup de série Z, non pas vraiment. J'ai seulement vu le machin avec le mec en slip qui bute une armée a lui tout seul, TSW, Ogroff, Devil Story, Le couvent, BOI, les delta force, et sans doute quelques autres que j'oublie. Le reste, ca a été par petit bout (pas pu finir The Room, par exemple, ou pour d'autres raisons lui et l'autre)

Pour TSW, ca a été de l'import franco turc. Pas le plus simple, mais le film est en vente en ligne aussi de ce qu'on m'a dit
BOI: cadeau de noel, trouvé a Noz
Devil Story, y avait des grandes pubs pour la sortie dvd sur nanarland.


Et non, arrète de ramer t'attaque la falaise, il m'a échappé. Mais j'ai vu les deux derniers "mon curé"
Revenir en haut Aller en bas
Coco.B
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Ven 9 Sep - 18:41

Critique "Le sauvage" de Rappeneau:

Il faut que je parle de ce film parce que c'est juste n'importe quoi. Je pense que certains savent à peu près ce qu'est ce film, ou du moins on déjà entendu le titre. Je vais faire une critique à la H:

Les acteurs pour commencer. Quand sur la boîte d'un DVD je voit Deneuve et Montan dans un film de Rappeneau, je me dis:" ça, ça doit être un bon film". BUMP! ERREUR! Montan joue un rôle sans intérêt. Qu'est ce que tu fous là Yves?". Et puis Deneuve quand on voit sa carrière, on ne comprend pas trop l'intérêt de jouer une fille histérique est insuportable dans un film que celui-la alors que n'importe quelle autre fille pouvait le faire (Pour l'argent peut être?).

Ensuite le scénario. Des bagarres toutes les 10 minutes, Deneuve qui fait des coups foireux à tout le monde, et même, Montan qui assome Deneuve en lui balançant un... ANANAS (moment d'anthologie). Engros c'est foutrac et Cie.

Pour terminer, la musique. De Michel Legrand (Les parapluies de cherbourg, Les demoiselles de Rochefort...) qui est tout simplement mauvaise.

Voilà, ma critique vous donne peut être pas envie de voir ce film, mais moi je vous dis qu'il FAUT le voir, parce que franchement c'est marrant et moi j'ai aimé (même si ma critique ne le laisse pas supposer.)
Revenir en haut Aller en bas
http://notdead.forumactif.org
Henri de Walrins
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Ven 9 Sep - 18:44

Citation :
Montan qui assome Deneuve en lui balançant un... ANANAS

Wait... what?
Revenir en haut Aller en bas
Coco.B
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Ven 9 Sep - 19:09

C'est bien vrai, il lui balance un ananas alors qu'elle essaie de s'enfuir. J'étais morte de rire!
Revenir en haut Aller en bas
http://notdead.forumactif.org
Gudule
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Ven 9 Sep - 20:20

Citation :
J'étais morte de rire!

au moins ça de gagné^^ Razz
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Ven 9 Sep - 21:24

Coco.B a écrit:

Je suis cinéphile et un peu folle et je connais des gens avec une caméra qui pourraient refaire le film Devil Story (Jules et Jim ça vous dit?).

Hum, n'allons pas trop vite ! Very Happy


_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Coco.B
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Sam 10 Sep - 9:42

Pourquoi pas, ça pourrais être drôle, en plus à Salles curan c'est parfait pour les décors, Et Jim en vieux à la carabine, moi en blonde qui gueule et Jules en sérial killer. Ce serais parfait! ^^
Mais je disais ça en déconnant, je vais pas vous forcer (quoique)
Revenir en haut Aller en bas
http://notdead.forumactif.org
Henri de Walrins
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Sam 10 Sep - 10:12

Y a un peu trop de personnages dans Devil Story pour pouvoir le tourner réellement en équipe réduite.
Tablez plus du coté de Ogroff. Trois acteurs (dont un avec un masque en carton), deux steak charal, une hache et une caméra qu'on fait trembler, c'est abordable
Revenir en haut Aller en bas
Pan!
Admin remplaçant
Admin remplaçant
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Sam 10 Sep - 11:13

Citation :

Coco.B a écrit:

Je suis cinéphile et un peu folle et je connais des gens avec une caméra qui pourraient refaire le film Devil Story (Jules et Jim ça vous dit?).


Hum, n'allons pas trop vite !

En voilà une bonne idée... vous pourriez même organiser des séances de visionnage public (je suis sûr que ça aurait parfaitement sa place en cours de philo, ce genre de remake non? Razz )
Revenir en haut Aller en bas
Coco.B
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Sam 10 Sep - 12:35

Les séances de visionnages publics peut être pas mais en tout cas, Jules et Jim à dans un an à Salles-Curan avec caméra, ordi qui marche et costumes!
Revenir en haut Aller en bas
http://notdead.forumactif.org
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Sam 10 Sep - 14:11

On peut rêver...

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Coco.B
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Sam 10 Sep - 16:39

Comment ça?
Revenir en haut Aller en bas
http://notdead.forumactif.org
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Sam 10 Sep - 16:53

Avec zéro budget, difficile de faire quelque chose de sérieux et qui tienne la route à trois. Et puis tu serais d'accord pour y jouer en temps qu'actrice ?

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Coco.B
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Sam 10 Sep - 16:57

Si c'est pour faire la blonde qui gueule oui. On n'a pas besoin de budjet puisqu'on reprend un nanar. ^^ donc ça devrait le faire. Puis au pire si il faut une autre personne, y aure surement E.
Revenir en haut Aller en bas
http://notdead.forumactif.org
Mario
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Sam 10 Sep - 17:00

Le budget d'un nanar équivaut au budget mensuel d'un enfant qui va s'acheter trois carambars à la sortie de l'école.
Cela dit, faut quand même avoir une caméra avec un peu de matériel, car même si les films sont nuls, y'a eu du "travail" (et beaucoup d'alcools/drogues/thérapies) de réalisé. Si, si, j'vous jure. Ogroff, c'est des heures de boulot pour sélectionner les bons dialogues et les jeux d'acteur les plus réussis (gag !).
Revenir en haut Aller en bas
The shadow
Chef correcteur
Chef correcteur
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Sam 10 Sep - 17:21

lol, le projet me parait assez sympathique prévenez moi quand vous faites ça je veux participer Wink

_________________
Quand je vois Aphrodite, je pense à « hermaphrodite » et du coup j’imagine un escargot.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Sam 10 Sep - 20:23

Bon, si tu veux bien jouer, la blonde qui gueule, temps mieux, coco.B ( alias Marion )
Niveau Matos, la caméra on l'a, mais les costumes, c'est autre chose...
Spoiler:
 

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Coco.B
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Sam 10 Sep - 20:31

Les costumes je m'en occupe! Y a pleins de friperie dans ma ville, je vous trouve ce qui faut.
Donc convocation à Salles-curan le 1 aout 2012.
Revenir en haut Aller en bas
http://notdead.forumactif.org
Henri de Walrins
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Sam 10 Sep - 23:35

Si vous voulez du costume "d'époque" (comprendre "le pire des années 80"), j'ai des armoires de ces trucs Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Dim 11 Sep - 0:20

Coco.B ! Te voilà bien motivée ! C'est sur que si tu trouve des costume pas cher dans une friperie ce serait pas mal. (Si tu veux on pourrai partager les frais, après)
Henri, je doute que tu puisse nous faire parvenir tes costumes, à moins que tu descende dans le sud...

Le décor Aveyronnais conviendrait ?

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Gudule
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Dim 11 Sep - 9:28

pour le matériel ça ira, j'apporterai tout cette fois(pied caméra...) et pas mon vielle appareil photo et un pied bricolé sur un piqué de tente^^

mais c'est vrai qu'a trois c'est pas l'idéal.
Revenir en haut Aller en bas
Coco.B
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Dim 11 Sep - 10:37

Liam, le décor aveyronnais je pense que ce sera parfait, on pourra tourné dans le chemin qu'on a prit à vélo pour aller au village la première fois.
Niveau acteurs, on sera 4 je pense, et au pire, on pourra prendre d'autres personnes du camping: Par exemple, Achille en serial killer, ça lui irais très bien ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://notdead.forumactif.org
Liam Daläa
Chef Administrateur
Chef Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Dim 11 Sep - 14:57

Hum, non merci pour Achille !
J'oubliais "E" alors nous seront plutôt 4 voire 5 si Shadow se ramène !

_________________

Je m'appelle Invité comme tous le monde.

Erik Satie



*
Revenir en haut Aller en bas
http://poetesecrivains.forum-actif.net
Coco.B
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Dim 11 Sep - 18:36

Et bien voilà! Pour Achille je rigolais, il est hors de question qu'il joue, il faudra aussi se méfier de Clément et de son père par ce que sinon on est fichu!
Revenir en haut Aller en bas
http://notdead.forumactif.org
Gudule
Ecrivain
avatar


MessageSujet: Re: Critiques cinéma   Dim 11 Sep - 21:30

effectiv'ment, ça ramène à se que je disait la dernière fois...

il faudra vraiment faire attention quand même, ça peut êtres dangereux.(je vous dis pas si tout le camping est entrainé dans notre film, comme les grand mère de max ou autre... pale)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Critiques cinéma   

Revenir en haut Aller en bas
 
Critiques cinéma
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Critiques cinéma
» Nokas de Erik Skjoldbjærg (le réalisateur du Insomnia original)
» Jane Austen au cinéma : livres critiques
» Les Perles de la Critique Ciné
» Quizz Le cinéma d'horreur en Image N°4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poètes et écrivains du Monde :: 
Autres
 :: Critique d'Œuvres
-
Sauter vers: